[TEST] Dofus Touch, le MMORPG mobile

Dofus, un MMORPG relativement apprécié

Ankama, assez connu pour son jeu Dofus sorti en 2004, fait de nouveau apparition avec Dofus Touch. Après un dur passage à la 2.0, les joueurs subissent de grands changements. L’ouverture des serveurs mettant à disposition cette nouvelle version bat le record de connexion simultanée, qui se comptait alors à 190.000 utilisateurs. On entendit rapidement parler de serveurs privés à la version 1.29, créés par des joueurs déçus de la 2.0. Récemment, la réouverture officielle des serveurs de la 1.29 a été annoncé, une bonne nouvelle pour les anciens !

Après une baisse importante de son nombre de joueurs, le système de bannissement est mis en cause. Peu développé et défaillant, les machines se multipliaient. Ces « bots » étant déjà présent sur Dofus depuis longtemps. Le passage à la version 2.0 et l’apparition de nouveaux serveurs relance le système. L’économie repartant à 0, c’est une aubaine pour les botteurs. Envahissant les zones de métiers et de drop, on voit rapidement les serveurs se vider. On retrouve Dofus peuplé de bots, ne laissant place qu’à très peu de joueurs, présents pour la quantité et la qualité du contenu qui continue d’être développé.

Accueil Dofus Touch

Menu principal

Le but d’Ankama est de raviver l’univers de son jeu qui lui a valu toute sa notoriété. Donner la possibilité aux joueurs de jouer sur tablette/mobile était leur idée, et elle a bien fonctionné.

Une sortie réussie

L’application Dofus Touch sort en juillet sur tablette puis en mi-Septembre sur mobile. Une aubaine pour les joueurs de MMORPG qui peuvent profiter de l’univers entier de Dofus sans abonnement. On enregistre plus de 500.000 d’utilisateurs uniques sur Dofus Touch depuis sa sortie. L’idée de voir Dofus Touch un jeu différent du jeu pc attire les joueurs. On le retrouve alors à la version 2.13, qui est loin d’être récente (et où certaines classe n’ont pas subis de refontes).Creer Perso Dofus TouchCréation de Personnage

Interface épurée, menus glissants et optimisation mobile, Dofus Touch se démarque par sa simplicité d’utilisation. Avec une consommation moyenne de batterie, jouer plusieurs heures est envisageable. Pour éviter ce problème, on retrouve aussi la possibilité de jouer sur émulateur (donc sur pc). Il est alors temps de choisir parmi les 15 classes disponibles ! Comme sur Dofus, on a la possibilité de personnaliser son personnage. Ainsi, on se lance en jeu !

Quels sont les nouveautés qu’apporte Dofus Touch?

Avec un système de boutique, les joueurs ont un accès à tous les objets du jeu. La seule rentabilité d’Ankama est les gemmes, qui sont une seconde monnaie que l’on peut utiliser dans la boutique ou dans l’HDV (Hôtel de vente). Il faut savoir que tout est achetable grâce aux Kamas, incluant les objets du shop où l’on peut obtenir certaines panoplies, montures ou bonus. Cette nouvelle monnaie sert principalement à s’acheter des boosts d’expérience et de drop, mais elle est aussi indirectement un moyen de s’acheter des Kamas, la monnaie de Dofus.Boutique Dofus Touch Menus Dofus Touch

Boutique                                                                                                    Interface générale avec menus dépliés

On se sent retomber en enfance en retrouvant le monde gigantesque qu’est Dofus. Dans un premier temps, on accède au jeu entier sans se soucier d’abonnement. On découvre rapidement une communauté beaucoup plus agréable, des gens sont beaucoup plus matures. Durant les combats, les gens parlent évidemment moins. Prendre son temps durant un tour est primordial. Le temps de réfléchir à ses actions, faire attention à ne pas appuyer à côté et rater sa cible, il faut être attentif. On remarque énormément de fraîcheur dû au nouveau serveur, donnant naissance à une communauté assez active. Le système d’agression ainsi que les guerres de territoires et de percepteurs sont étonnement actives. Faire partie d’une communauté permet donc de découvrir rapidement le jeu et de participer à des combats actifs.

Ce que j’ai retenu de mon expérience en jeu

Se faire des kamas, une tâche difficile souvent associée au Kolizéum, à l’élevage ainsi qu’aux dopeuls. À partir du niveau 60, on se rend très vite compte que ces méthodes ne sont plus suffisantes face au prix de l’équipement… Il faut donc se débrouiller à trouver une méthode grâce aux métiers, drop ou l’achat et la revente d’objets. On en trouve quelques-unes après une ou deux heures de recherches. Être doté de patience sera requis, panoplies et montures ne sont pas encore toutes disponibles ou sont à des prix très élevées. Les faire vous-même est souvent la meilleure solution, même si on n’obtient pas toujours le jet voulu. Pour ce qui est des montures, les élever prends énormément de temps et les chances d’obtenir deux DD de générations supérieurs sont très faibles. C’est une des choses qui sera des plus longues à être commercialisé à bas prix.

HDV

Hôtel de Vente

Pour ce qui est de monter en niveau, on retrouve peu de personnes charitables pour nous faire monter gratuitement. La généralisation du paiement pour xp a été très rapide, demander vos drops ou des kamas pour faire partis du groupe est commun. Sachant qu’il y a peu de niveaux 200, la plupart des joueurs sont en rush et ne comptent pas utiliser leur temps pour faire xp des bas niveaux. Le plus rapide est de monter seul avec des petits groupes ou en guilde avec les donjons. Le fait de ne plus pouvoir dropper de clef n’est pas pratique. Deux choix s’offrent à vous, farm ou sortir le porte-monnaie pour les enchaîner. Bien accompagné, on monte rapidement.

Points positifs et négatifs

Avec votre stuff et votre centaine d’heures de jeu, vous allez vouloir vous tourner du côté du Kolizéum. Il m’a été assez frustrant de voir qu’au niveau 100, on peut tomber contre des niveau 70 à 150. Même avec une sortie assez récente, on retrouve déjà une grand partie des personnages optimisés 12pa 6pm. N’étant pas correctement calibré, ce mode n’est pas actuellement top à moins d’avoir une team entièrement optimisé. Il faudra être doté de patience avant de pouvoir profiter du Kolizéum.

rusher

On retrouve d’autres nouveautés intéressantes comme le fait d’avoir accès au HDV n’importe où. S’acheter du stuff, du pain, des potions n’est plus un problème, plus besoin de se déplacer inutilement. On retrouve aussi, rapidement après la sortie, des événements organisés par Ankama. Avec un week-end double xp des succès/quêtes, le donjon Halouine et le donjon rusher, Dofus Touch est relativement actif et on voit qu’Ankama montre un réel intérêt pour sa communauté.

Conclusion

Dofus Touch est un MMORPG que l’on peut emporter partout. Grâce à sa communauté active, on peut rapidement trouver de quoi faire. On peut concevoir que le jeu aura une très longue durée de vie (Plusieurs centaines d’heures sont requises avant d’atteindre le niveau maximum), en plus du contenu qui seras ajouté au cours des nombreuses mises à jour prévues par Ankama. En plus d’être entièrement gratuit, l’environnement de jeu est assez grand et diversifié. Avec une taille de moins de 85 Mo, l’application est facilement installable. Elle nécessite toute fois une connexion internet permanente pour pouvoir accéder au jeu en ligne.

Beaucoup de points positifs pour la réédition du jeu d’Ankama. Il est toujours agréable de passer une petite heure sur Dofus Touch quand on sait que l’on va se retrouver face à une bonne communauté, à des gens actifs qui sont là pour avancer et jouer.

Ici se trouve le lien de téléchargement pour les appareils Apple et pour les appareils Android.



Si vous avez apprécié cet Article, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux, à votre voisin de bus ou même à votre machine à café !

Aussi n’oubliez pas de nous suivre sur Twitter @lecafedugeek, de télécharger notre Application iPhoneFacebook, notre Application Android et notre Application Windows Phone 8, pour être au courant des dernières news importantes et de nos derniers articles.
Kévin Monpays
Etudiant de 19 ans en 2ème année d'Informatique. Passionné par les jeux vidéos, la technologie et l'univers geek, mon but est de vous partager ces passions.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.