[TEST] SSD ADATA SU800 512Go – Le SSD abordable

Dans un précédent test, réalisé par Galacsteak, vous aviez vu comment faire un clonage de votre système d’exploitation sur Windows. Aujourd’hui, dans le cadre du test du SSD de chez ADATA, c’est sur Linux que nous allons faire la manipulation. Sur le banc de test aujourd’hui, le SU800 en version 512Go, en remplacement d’un HDD 5400RPM.

Unboxing du SU800 512Go

Dès l’ouverture de la boite, qui d’ailleurs propose des petits jeux de couleurs en fonction de la lumière, on retrouve un petit packaging. Celui-ci est composé du SSD, d’un papier servant de garantie ainsi qu’une protection en mousse autocollante. Le SSD est classique, 2,5″, aux couleurs de ADATA.

Pour le clonage de votre OS depuis votre ancien disque dur vers votre nouveau SSD il vous faudra soit un second emplacement dans votre ordinateur, soit un câble USB->SATA. Comme dit dans l’article rédigé par Galacsteack, prenez bien garde à la taille de l’ancien HDD. En effet, si celui-ci est rempli plus que le stockage maximal du SSD, il y aura problème au moment du clonage.

Clonage via CloneZilla

Avant toute chose, si vous êtes un utilisateur Windows, sachez que ADATA met à disposition des utilisateurs un soft permettant le clonage de disque. Il est téléchargeable sur le site officiel.

Toutes les étapes à faire via le logiciel CloneZilla sont décrites dans la galerie ci-dessous. La seule chose à faire en amont est de télécharger l’iso de CloneZilla, sur le site officiel. Il ne vous reste plus qu’à créer une clé USB bootable (avec un logiciel comme Rufus par exemple) et de démarrer sur la clé pour arriver enfin sur Filezilla.

Les étapes à suivre sont ensuite très simples et après la sélection du disque source (qui est bien entendu votre ancien HDD/SSD) il vous suffira de sélectionner le disque cible (votre nouveau SSD) et de confirmer le commencement du clonage. Ne vous inquiétez pas, aucune donnée ne sera altérée sur votre disque source.

À la fin du clonage, votre tout nouveau SSD est enfin paré à être mis en place. Pour cela rien de plus simple, il suffit d’ouvrir votre ordinateur portable (ou fixe) et d’enlever toutes les vis maintenant l’ancien HDD. Placez-y l’ancien, revissez le tout et profitez de votre nouveau SSD !

Et les débits ?

N’ayant qu’un ordinateur sous Linux à disposition, je suis dans l’impossibilité d’utiliser un logiciel comme CrystalDiskMark pour tester les débits de ce SSD. J’utiliserai donc des moyens plus rudimentaires, via la console Linux et transmettrai les résultats sous forme de tableau.
Pour les données techniques, il faut noter que ce SSD dispose d’une mémoire TLC utilisant la technologie 3D NAND. Grossièrement, cette dernière permet d’augmenter l’endurance d’un SSD mais également d’augmenter les capacités maximales.

LectureEcriture
HDD Seagate 5400RPM 

97 MB/s

 

 

85MB/s

 

 SSD ADATA SU800      515 MB/s 

454 MB/s

 

Vous l’aurez compris, le SSD SU800 apportera un vent de rapidité à votre ordinateur fixe, ou portable. L’installation y est aisée et les performances plus que correctes pour le prix du SSD. En effet, vendu 150€ sur Amazon ce SSD reste une valeur sûre. Le seul point noir reste sûrement la garantie, qui se limite à seulement 3 ans. Là où certains constructeurs garantissent leurs disques à vie.

Sale
Adata ASU800SS-512GT-C Disque Flash SSD interne 2,5'' 512 Go SATA
  • •Disque dur interne•2,5 pouces•512Go•SATA 6Gb/s•600Mo/s•560Mo/s

N’hésitez pas à poser vos questions en commentaires 



Share :
Nathan
Jeunes développeur de 21 ans, passionné des nouvelles technologies et de tests en tout genre. Actuellement en alternance en Bachelor Web Design et Communication après la validation d'une licence informatique. J'écris principalement des articles où je teste des produits mais également quelques news pour le site ainsi que pour notre nouveau concept, le Cappuccino !

Leave a Comment

[TEST] SSD ADATA SU800 512Go – Le SSD abordable

par Nathan Temps de lecture : 3 min
0