Actu

Huawei contourne les sanctions américaines avec une nouvelle usine

Publicité

Selon le Financial Times, Huawei envisagerait de construire une usine pour fabriquer ses puces à Shanghai. Cela permettrait de contourner les sanctions américaines qui pèsent sur le géant.

Huawei smartphones vente puce chine

Depuis que Donald Trump a placé l’entreprise Huawei sur l’Entity List, l’entreprise chinoise ne peut plus utiliser de technologies américaines. Et les conséquences sont importantes. Impossible donc de fournir les services Google sur ses smartphones Android.

Mais plus encore, il sera impossible à Huawei d’utiliser la technologie dernière génération des puces américaines, sachant que certains composants incontournables sont de fabrication américaine.

Faire des smartphones sans technologie américaine

Impossible, sauf au détriment de l’avancée technologie ou des services Google.

Publicité

Afin de contrer ses sanctions, Huawei compte créer une usine pour fabriquer ses propres puces. Cette usine serait gérée au nom de Huawei, par Shanghai IC R&D Center, une entreprise soutenue par le gouvernement chinois et basée à Shanghai.

Le stock de matériaux de Huawei étant faible, ce partenariat permettrait de sécuriser son approvisionnement malgré les sanctions américaines. L’entreprise de Shanghai apporterait son expertise dans le domaine des puces diverses et variées.

Pour le cœur de ses smartphones, Huawei remplacera le fameux SoC, par des SoC Kirin, qui équipe déjà les P40 et P40 Pro de la marque. Le tout en passant par sa filiale HiSilicon, qui grave les puces dans les usines TSMC, à Taiwan.

Malgré ses parades, Huawei ne dispose pas de telles lignes de production pour tous les composants de ses smartphones.

Vers une production des puces 5G de Huawei

Huawei Puce Kirin 5G

Commençant par la fabrication des puces en 45 nm, avec une technologie vieille de 10 ans. Huawei compte passer, dès la fin de l’année prochaine, à des puces électroniques en 28 nm. Néanmoins, même avec cette montée en production, Huawei serait incapable de produire des équivalents aux SoC de ses smartphones phares. Ces puces serviraient surtout à ses gammes de produits telles que ses téléviseurs, objets connectés ou ses équipements réseaux. Si on en croit la marque, dès 2022, un procédé de gravure de puce en 20 nm pourrait être utilisé pour produire des équipements 5G.

Cette nouvelle usine n’aurait pas d’impact sur l’activité smartphones de Huawei, selon un analyse spécialiste interrogé par le Financial Times.

Huawei ne devrait pas avoir trop de difficultés à monter ses propres lignes de production, surtout si la marque est appuyée par le gouvernement chinois.

Depuis l’annonce des sanctions américaines, Huawei s’attendait à une forte baisse de ses ventes de smartphones. Dans le pire des scénarios, si la marque n’arrive à produire des smartphones à la hauteur de ses concurrents, la marque pourrait quitter le marché des smartphones.

Publicité

Depuis très peu, les États-Unis autorisent de nouveau ses entreprises à fournir des composants à Huawei, mais selon des conditions très strictes. Le géant chinois pourra commander des puces si le produit fabriqué n’est pas compatible 5G.

Publicité
Tags
5G Huawei huawei p40 news Puce Kirin

Alexandre B

Etudiant en droit de 21 ans, je souhaite me spécialiser dans les nouvelles technologies. Quoi de mieux pour cela qu'incorporer la rédaction du Café Du Geek

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Bouton retour en haut de la page