Preply : Une plateforme de tuteurs pour améliorer son anglais

De nos jours, c’est à partir de la maternelle que l’on apprend aux enfants à lire, à compter, mais aussi à parler anglais. Cette langue internationale qui permet de contribuer aux marchés mondiaux et de pouvoir communiquer avec tout le monde n’a pas toujours eu la chance d’être connue par l’ensemble de la communauté française. Nos grands-parents, voir parents, ne connaissent que quelques mots. Un petit « Made in Taiwan » ou encore « McDonal’s« , ce sont les seuls mots qui pourront provenir de ma grand-mère. Si certains ont eux un peu plus de chance, mais ce n’est pas le cas des étudiants au collège ou lycée.

Retour à l’enfance

En effet, ce n’est pas depuis très longtemps que l’on apprend à parler l’anglais aux maternelles. De mon époque (1995), nous avons appris à parler anglais à partir du CE2/CM1, si je me souviens bien… Mais arrivé au collège, j’ai eu beaucoup de mal à pouvoir m’exprimer aisément. Dire mon âge ou encore ma ville natale, ces phrases pourtant simples étaient un calvaire. Les années ont avancé et une sorte de haine contre la langue anglaise s’est développée. Ce blocage est le cas pour de nombreux étudiants. Heureusement, je ne me suis pas arrêté là et j’ai continué à m’y intéresser grâce aux films et séries en VO. L’envie est revenue, les voyages m’ont facilité l’expérience et les discussions m’ont permis de m’apporter du vocabulaire.

Toujours fâché avec l’anglais

En 3éme année de Marketing, toujours la même chose, des cours d’anglais spéciaux. Sur le thème de la vente, du commerce et des entretiens. Bien que tout ce vocabulaire va me permettre d’entrer dans le monde du travail, qu’en est-il de la conjugaison et de la grammaire qui n’est pas correctement rentrée dans ma mémoire ? Comment assimiler toutes les déclinaisons de verbes autrement que par le par coeur et cela seul ? Pour ma part, c’est impossible, surement un manque de motivation. Alors pour m’aider, je me suis lancé le défi de suivre des cours particuliers sur Preply.

Preply va m’aider à m’améliorer

Preply est une plateforme en ligne qui répertorie des tuteurs en langue du monde entier. Avec plus de 29 000 tuteurs à travers 185 pays, j’ai eu la chance de découvrir la bonne personne. D’ailleurs, tous les tuteurs sont des enseignants certifiés, aucun ne doute sur l’exactitude des cours. De plus, on peut retrouver des tuteurs qui sont spécialisés dans des domaines. Pour mon cas, chaque prof d’anglais allait m’apprendre à conjuguer.

Preply propose évidemment des tuteurs avec des horaires flexibles. Si vous avez besoin d’un cours à 22h, il y aura bien quelqu’un à l’autre bout de la planète qui sera disponible pour vous. De plus, cela permet de faire des rencontres et de développer son langage. Et concernant le prix, il dépend du tuteur. Alors tous les services des tuteurs se payent à l’heure. Quand un domaine est ultra spécialisée, évidemment le prix sera différent. Mais après quelques recherches, je dois avouer que le service ne m’a pas paru trop cher.

Des résultats rapides

Il ne m’a fallu que 2 heures pour apprendre correctement toutes les conjugaisons et comment les employer. C’est-à-dire qu’après 10 ans d’études, un simple tuteur m’a appris ce que je devais savoir depuis le début. Être plus à l’aise, arrêter de faire des erreurs stupides et être compris, voilà ce que m’a apporté cette solution. Après, je peux comprendre que devoir payer pour apprendre, ça peut en rebuter plus d’un. Mais Preply propose d’apprendre plus rapidement, et cela à un prix. Si vous souhaitez vous améliorer en anglais ou dans une tout autre langue, je vous conseille d’essayer au moins une fois afin de vous faire votre propre avis.

Rédacteur en chef - 22 ans et diplômé en marketing, management et communication. La technologie est une passion, le marketing est mon métier. Je passe mon temps à lancer des projets. Sur le site, je dédie des heures aux rédacteurs pour apporter le nécessaire à la rédaction. Retrouvez moi sur LinkedIn ou Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *