La réalité virtuelle, que faut-il en penser ?

Lors du Mobile World Congress 2016, nous avons retenu un mot d’ordre quasiment général à tous les constructeurs : la réalité virtuelle. De plus, avec l’arrivée imminente de l’Oculus Rift et du HTC Vive, nous ne sommes qu’à quelques mois de ce qu’on appelait lors de la première présentation de l’Oculus en 2012 le « Futur ».  De quoi être excité non ? On peut quand même se poser des questions : est-ce que ça va marcher ? Le système va-t-il tenir ? Les utilisations dans le futur ? Cet article est là pour essayer d’y répondre le mieux possible à ma manière.

Une utilisation domestique ?

Depuis le buzz de l’Oculus Rift suite à sa campagne Kickstarter qui a connu un succès incroyable, tous les constructeurs semblent s’intéresser au sujet. D’abord pour le jeu vidéo, pour des activités professionnelles ou encore pour ses réseaux sociaux beaucoup de domaines sont touchés. On peut alors se demander si ces casques réussiront à se faire une place dans nos foyers ? Selon moi et pour faire bref, je ne suis pas si convaincu. Pas en fonction de moi, car en passionné de High-Tech, je reste bluffé des possibilités qu’offrent ces casques, mais par rapport au public.
Pour parler du « grand » public, je vais utiliser un exemple qui est celui qui m’a le plus marqué, c’est la différence entre la Paris Games Week 2014 et 2015.

En 2014, je me souviens du stand Oculus Rift où il y avait plusieurs heures d’attente pour l’essayer 5 minutes grand maximum et où on était encadré par une personne. On jouait sur des simulateurs de voitures et le jeu passait très bien.
En 2015, premièrement, il n’y avait pas de stand officiel Oculus Rift, mais il y avait un stand où l’on pouvait essayer l’Oculus Rift sur un PC, une démo visuelle simplement. N’y étant pas allé aux journées ouvertes au public, je ne sais pas quel impact a eu ce stand, ce que je sais en revanche, c’est que les gens ne restaient pratiquement jamais jusqu’au bout de la démo et partaient souvent après moins d’une minute d’utilisation.

Un autre stand qui était celui de Partouche simulait un parc d’attractions et nous faisait asseoir à plusieurs dans une imitation de wagon et on vivait le manège à travers l’Oculus. Tout de suite, le stand était pris d’assaut et il fallait attendre parfois plusieurs heures pour en profiter.

Partouche Réalité Virtuelle

La conclusion qu’il faut en tirer, c’est que les gens ont du mal à utiliser un casque de réalité virtuelle seul, sans être accompagnés. Ça peut s’expliquer très simplement, car en mettant un casque comme l’Oculus Rift vous abandonnez complètement votre réalité. Vous pouvez aussi me dire que mon exemple n’était pas forcément le meilleur et vous avez raison. Malgré tout, c’est un ressentit assez général et qui a été remarqué aussi lors du Mobile World Congress, je ne m’y suis pas rendu, mais c’est ce qui a été transmis par beaucoup de journalistes, les gens enlèvent les casques de réalité virtuelle comme pour s’en débarrasser et je ne suis pas sûr que ce soit un bon présage pour la suite.

Une réticence du grand publique ?

La photo qui a créé une mini-polémique en début de semaine, c’est celle où l’on voit Mark Zuckerberg marcher au milieu de la foule lors de la conférence Samsung et le public, utilisant le Samsung Gear VR, ne s’en rend pas compte. Ça rejoint ce que je disais précédemment, les gens ont une difficulté à complètement abandonner leur réalité au profit d’une nouvelle parce que nous sommes formaté à notre réalité et pas à une autre. Lorsque on est seul, on a ainsi aucune idée de ce qui se passe autour de nous. Néanmoins quand on est accompagné par une personne qui a aussi un casque ou qui vous guide, on garde quand même un certain contact avec notre réalité ce qui est plus facile pour l’utilisateur.

Mark Zuckerberg

Avec tous ces éléments, j’ai du mal à imaginer un énorme succès auprès du grand public pour l’utilisation domestique. En revanche en groupe (l’exemple du stand de Partouche) je pense que ces casques auront un tout autre impact.

L’industrie pornographique au rendez-vous ?

C’est bête à dire, mais aujourd’hui les technologies audio-visuelles grand public qui ont fonctionné (VHS, DVD, etc) doivent leur succès, car l’industrie pornographique s’est développée dessus. Certaines technologies comme le Betamax, qui était le concurrent de la VHS est resté quant à lui dans l’oublie par exemple ou un exemple plus connu : le blu-ray 3D.

Pour en revenir à la réalité virtuelle, on sait que plusieurs films pornographiques ont déjà été produits avec un certain retentissements dans la presse qui avait été invité à les découvrir. Comme je l’ai déjà beaucoup dit, à voir quand ce sera entre les mains du grand public, mais il n’empêche que ce sera encore une fois un facteur déterminant du succès de la réalité virtuelle ou non.

Dorcel VR

Pour conclure sur la réalité virtuelle

Il est certain que lorsque ces casques vont sortir, l’impact dans la presse sera immense, mais peut-être pas sur le grand public pour plusieurs raisons : la réticence de s’immerger pleinement dans un monde virtuel, une expérience domestique qui peut être décevante si vous n’avez pas un grand salon par exemple ou même un point que je n’ai pas abordé, c’est le budget, car ces casques coûtent entre 500 et 700$ et nécessitent un ordinateur qui coûte au minimum 800$ pour l’utiliser donc il s’agit quand même d’un énorme investissement quand on sait que l’on peut s’immerger à 360° pour 10$ avec les Google CardBoard.

En l’occurrence, pour moi, ceux qui risquent de tirer leur épingle du jeu, c’est Microsoft, car les HoloLens tiennent de la réalité augmentée et n’implique donc pas de s’immerger complètement dans un univers virtue. Ainsi, il sera plus optimisé, d’après moi, pour une utilisation domestique.

Il est possible que je me trompe complètement et que la réalité virtuelle connaitra un énorme succès auprès des gens. Il n’empêche qu’à quelques mois de leurs sorties, je trouvais intéressant de soulever ces interrogations et de les étudier. Maintenant, il faut voir ce que l’avenir nous réserve.

Rédacteur qui n'est plus présent sur le site depuis un certains temps, son compte a donc été supprimé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.