Deadpool : l’adaptation que les fans attendaient

Ca y est! Après des mois d’omniprésence sur la toile et sur les réseaux sociaux, Deadpool débarque enfin sur les écrans. Le plus badass des anti héros Marvel se sera fait attendre puisqu’il aura fallu onze années pour que le projet cinématographique finisse par réellement se concrétiser. Il fallait vraiment (mais alors vraiment) faire oublier le Wade Wilson de X-Men Origins : Wolverine, où le personnage n’avait pas grand-chose à voir avec celui des comics. Ryan Reynolds ne voulait pas non plus en rester là avec son héros et s’est grandement impliqué, il n’a pas hésité à participer à la production de cette adaptation. Ça s’en ressent dans le résultat final, Ryan aime Deadpool, et Deadpool aime Ryan, mais peut-on en dire autant pour nous spectateurs?

Afficher l'image d'origine

Ne tournons pas autour du pot plus longtemps, Deadpool est une bonne adaptation, un bon film, rendant clairement hommage au mercenaire génétiquement modifié et au sens de l’humour sans limites. On y retrouve tous les ingrédients présents dans les comics, tout ce que les fans aiment. Pendant 1h48, l’anti héros le plus atypique de l’univers Marvel empale, flingue, tranche, tout en vannant absolument tout le monde. C’est bien simple, personne n’est épargné et chacun en prend pour son grade, jusqu’à Deadpool lui-même. Sur ce point, le film propose des choses que peu de blockbusters s’étaient autorisés à faire. Le générique de début en est l’expression la plus flagrante, où les noms des têtes d’affiche et membres de l’équipe technique sont remplacés par des qualificatifs pas très élogieux. En clair, Deadpool est fidèle à lui-même, et on aime ça.

L’humour est à toutes les sauces, tantôt référentiel tantôt noir, voire souvent graveleux. Et c’est malheureusement là dessus que Deadpool risque de se faire quelques ennemis, car, certes, il apporte un vent de fraîcheur bienvenu dans la grande famille des super héros et les fans vont l’adorer, mais il y a fort à parier que d’autres n’y trouveront pas leur compte. Si vous avez échappé au tapage marketing qui a précédé sa sortie, le personnage de Wade Wilson a de quoi surprendre, et l’humour ne plaira pas à tout le monde. D’ailleurs on reconnait volontiers que certaines vannes tombent parfois à plat ou sont trop bas de plafond pour réellement faire mouche, les références au sexe sont nombreuses et les allergiques à l’humour situé en dessous de la ceinture risquent de faire une attaque. Alors oui, l’adaptation de Deadpool pourra en perdre quelques-uns en cours de route.

Afficher l'image d'origine

D’un point de vue scénaristique, cette adaptation n’apporte rien de vraiment original puisque la toile de fond est en réalité une histoire de vengeance sans surprise. La saveur du titre se trouve donc dans la manière dont Wade évolue, brisant sans cesse le quatrième mur pour titiller les spectateurs. Le plus drôle des anti héros s’impose comme la star du film, ce qui cantonne forcément d’emblée les autres personnages au second plan, y compris les X-Men Colossus et Megasonic qui ont pourtant leurs moments forts. On regrettera un peu de ne pas voir davantage de guests, mais rappelons que Deadpool est l’adaptation Marvel qui a le plus faible budget, notre tendre héros n’hésite pas à tourner ce bémol en dérision et vanner (gentiment) la Fox Company elle-même. Le Box office lui donne d’ailleurs raison, il est possible de cartonner dans les salles obscures sans avoir le budget d’un Avengers. De toute évidence avec de tels résultats on a du mal à croire qu’une suite soit difficile à réaliser.

En conclusion, Deadpool nous prouve finalement beaucoup de choses. Tout d’abord qu’il est possible de proposer une autre recette que celle des Marvel estampillés Disney ou des X-Men ; mais aussi que le budget ne fait pas tout et qu’une bonne adaptation passe par l’assimilation totale du comics d’origine. Clairement, Deadpool fait preuve d’une grande fidélité envers ses racines pour le plus grand bonheur de ses fans. Les autres aimeront ou détesteront selon leur degré de tolérance à l’humour tordu, mais le film ne laissera personne indifférent. Le film de super héros de ce début d’année, en attendant de découvrir les autres cartouches de Disney Marvel et DC Comics.

Rédacteur qui n'est plus présent sur le site depuis un certains temps, son compte a donc été supprimé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.