ActuCinéma

Coronavirus : une sortie en DVD ou VOD pour certains films ?

Durant cette épidémie de Coronavirus, tout le monde est convié à rester chez soi pour éviter toute propagation. La fermeture des commerces « non indispensables » à la vie du pays a également été déclaré. Et parmi eux, les cinémas. Mais se pose alors la question du sort des films déjà sortis dans les cinémas : comment va pouvoir continuer leur exploitation ?

Une exception à la règle de la chronologie des médias

Dans un communiqué publié le 20 mars dernier, le président du Centre National du Cinéma de l’image animée a dévoilé une possible réponse à cette question. Dans le cadre de l’article 11 du projet de loi d’urgence pour faire face à l’épidémie de Covid-19, le Parlement examine la possibilité d’appliquer un régime spécial jusqu’à la fin de l’épidémie. Elle permettrait d’aménager une exception à la règle de la chronologie des médias ; au 14 mars 2020, tous les films qui étaient sortis en salles pourraient être exploités en DVD ou en VOD.

« À période exceptionnelle, il nous faut apporter des réponses exceptionnelles et faire preuve d’innovation autant que de responsabilité.« , a déclaré Dominique Boutonnat, président du CNC.

Dominique Boutonnat, président du CNC

Pour rappel, la chronologie des médias dit qu’un film, en France, ne peut être exploité en VOD ou en DVD quatre mois après sa date de sortie au cinéma.

Quelques conditions à cette exception

Le CNC est donc en train d’examiner cette proposition, à quelques conditions néanmoins. Cette exception à la chronologie des médias ne peut être appliquée que suite à une demande des titulaires des droits d’auteurs du film. En effet, c’est les ayant-droits qui décident comment sortira le film (au cinéma, en direct-to-video…). Ainsi donc, chaque film sera examiné au cas par cas. De plus, cette loi ne veut pas dire que tous les films déjà sortis seront concernés par cette mesure.

Ne seront pas concernés par cette mesure les films qui n’étaient pas encore sortis lors de la fermeture des salles. En effet, comme ils ne sont pas sortis, ils ne sont donc pas concernés par la chronologie des médias.

Tags

Matteo.S

Universitaire en première année de licence de cinéma à Rennes, j'aime bien le cinéma. Oui, j'aime bien.

Un commentaire

  1. Je pense que ce compromis devrait être applicable également sur les films qui devaient sortir pendant le confinement. Cela serait intéressant aussi bien pour les réalisateurs pour que leur film soit vu et apprécié, que pour les spectateurs qui souhaitent visualiser les films qu’ils ont attendu malgré la pandémie. Le cinéma/ l’audiovisuel ne doit pas s’éteindre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer