ActuCulture

Elektric Park 2022 : un retour aux sources réussi !

C’est en cette fin d’été que la ville de Chatou a, une fois de plus, accueilli le festival de musique électronique Elektric Park (EPK pour les aficionados).

Créé en 2010, le festival a vu de très gros noms de l’industrie passer par ses scènes : Eric Prydz, Avicii, Tiësto, Dirtyphonics ou encore Joachim Garraud, et s’est imposé comme un événement incontournable de la fin d’été.

Nous avons été invités à cette édition 2022, et nous en sommes repartis les deux jours ravis, et avec plein de très beaux sets dans la tête.

Elektric Park, un festival à l’organisation maitrisée


Le festival se situe sur l’île des Impressionnistes de Chatou, « un peu » isolée des habitations alentours. Ce qui n’empêche pas d’entendre les grosses basses de l’autre rive quand même.
Niveau accès, il suffit de descendre à l’arrêt du RER A Rueil-Malmaison et de marcher une dizaine de minutes.

Une belle surprise en arrivant, a été la tour de saut à l’élastique, qu’on voyait de très loin, ainsi que les manèges à sensation.


Avec 5 scènes, EPK est un festival à taille humaine. Se balader d’une scène à l’autre ne prend que quelques minutes. Pour autant, le son de chacune des scènes ne se superpose pas aux autres.
On peut faire le tour en un quart d’heure à peu près, ce qui est pratique quand on veut jongler d’un artiste à un autre (et vu les choix drastiques à faire, c’est mieux !).

Une des choses qui fait qu’un festival est réussi, à mon sens, est l’agencement entre les scènes, les bars, les toilettes et le reste.
Là-dessus EPK s’en sort très très bien, avec des points d’eau réguliers, des toilettes accessibles.

Malgré un nombre de festivaliers en augmentation chaque année, Elektric Park est suffisamment aéré, et nous n’avons pas eu de souci à bouger entre chaque scène, ni à attendre trop longtemps aux bars ou toilettes.

Et chose importante, une zone chill située entre toutes les scènes, à l’ombre d’arbres, a permis aux festivaliers de faire un petit break entre deux artistes.


Une line-up qui n’a rien à envier aux grands.

Elektric Park a réussi à inviter des grands noms au fil de ses éditions, et 2022 n’était en reste cette année:

Lilly Palmer, Bakermat, le mythique Etienne de Crécy, Mister Oizo, Popof, Zomboy, Vladimir Cauchemar, Hysta b2b DJ Furyan, ou encore Da Tweekaz, la variété d’artistes m’a surpris positivement. Il était possible de profiter de sets très différents sur deux jours, et de taper du pied, ou sauter partout, au choix.

Les meilleurs sets de l’EPK 2022

Je pense qu’on peut déclarer Hysta b2b DJ Furyan comme LE set qui a enflammé le plus l’esprit des festivaliers, entre gabber, hardcore, et des pépites, comme un remix de Chop Suey qui sort de nulle part.

Le jeu avec le public, les effets lumineux, les flammes ont clairement séduit l’équipe, qui a passé un moment très intense. Le duo était très dynamique sur scène, et a su maintenir l’attention de leur public très efficacement. Un gros coup de cœur pour l’équipe.

Hysta, la talentueuse DJ de 23 ans, qui est déjà bookée partout dans l’Hexagone

Le duo norvégien Da Tweekaz remporte la deuxième place dans notre cœur, avec un set hardstyle hyper généreux, et des sourires tout du long. J’ai rarement vu deux personnes aussi contentes de jouer devant leur public, et ça se ressent aux grands sourires.

Et enfin, mention spéciale à Zomboy, en maître de cérémonie hyper pointu sur la closing de la scène Purple. Entre les lasers, et les basses agressives, il maintient sa maîtrise d’un dubstep aux saveurs d’antan, et fait toujours autant vibrer les cœurs.

Conclusion: Elektric Park, on reviendra!


L’équipe a adoré, et vous nous verrez l’année prochaine aux barrières, car c’est un grand OUI.
Spacieux, avec une line-up variée et très qualitative, Elektric Park est un des festivals incontournables de l’été à Paris. Merci à toutes les personnes rencontrées pour leur énergie et leur bonne humeur, c’est aussi grâce aux gens que les festivals sont des endroits extraordinaires, on l’oublie bien trop souvent !

Rendez-vous l’année prochaine !

Tags
festival france musique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page