La Pause Manga – Bakuman

bakuman

Bienvenue dans la chronique de La Pause Manga dans laquelle je vous présenterais chaque semaine un manga différent de ma bibliothèque personnelle, mais aussi de mes nouvelles découvertes.

Je vous présenterais dans ces articles, un résumé et une analyse de l’œuvre, ainsi qu’une présentation des auteurs avec des comparaisons, le tout illustré d’images du manga concerné dans le but de vous faire découvrir un peu se monde déjanté typiquement japonais, et le rendre accessible à tous !

 Après mon article sur Death Note, comme promis je vous présente Bakuman donc des mêmes auteurs : Tsugumi Ōba (au scénario) et Takeshi Obata ( au dessin).

obata

Takeshi Obata (dessin) – quant à Tsugumi Ōba, il est impossible de savoir qui il est. Des rumeurs courent comme quoi Tsugumi Ōba serait une femme en réalité.

Pour moi, ce manga est très important, car c’est la première fois que nous mettons en scène les coulisses du manga.
Cette histoire originale verra donc le jour en 2008 avec son premier tome au Japon et aura pris fin en 2012 au Japon, même si en France nous attendons toujours le dernier tome avec impatience et tristesse. Bakuman, une œuvre digne de ses auteurs, aura connu un énorme succès au Japon ainsi qu’un peu partout dans le monde, il aura même vu l’apparition d’un animé en 2010.
C’est donc 2 ans après Death Note que notre duo d’auteurs nous offre un shonen pêchu mettant en scène deux personnages : Moritaka Mashiro et Akito Takagi formant un duo d’auteurs nommé Ashirogi, publiant dans le Jump (une revue hebdomadaire Japonaise très populaire dans laquelle un chapitre de plusieurs manga en cours sont publié; cette histoire reflète fortement le duo Ōba/Obata.)
Pour faire un bref résumé de cette histoire, nous avons Moritaka Mashiro un élève très réservé et qui ne cesse de dessiner des manga. Un jour, Akito Takagi , premier de la classe (tiens, ça rappel Raito dans Death Note) vient à lui pour lui proposer une collaboration avec lui. Mashiro ferait le dessin et Takagi s’occuperait du scénario car forcément, qui dit élève intelligent, dit élève doué à l’écriture.
Ils décident donc de faire équipe et de se présenter au magasine Jump pour y être publier car c’est le rêve de Mashiro, dont l’oncle était mangaka à succès lorsqu’il était petit.
En parallèle à cela, malgré le fait que ce soit un shonen, nous avons une histoire d’amour. Et oui, Mashiro est amoureux depuis toujours de Miho , qui elle a pour objectif de devenir doubleuse d’animes plus tard. Ils se donnent donc pour objectif de se marier si Mashiro arrivait a obtenir un de ces manga adapté en animé et donc Miho pourrait travailler comme doubleuse dessus.

Bakuman_II_kjanime_

Je ne vous en dit pas plus, même si j’en ai déjà beaucoup dit, mais ce qui est intéressant c’est que nous voyons exactement comment vit un mangaka au Japon et avant de lire Bakuman on ne peut pas forcement ce rendre compte de la façon de vivre de ces gens, le stress continuel qu’ils doivent vivre.
Puis pour les fans des auteurs ou du milieu du manga, il y a pleins de références aux manga et auteurs actuels (forcément, il faut bien un côté réaliste), par contre dommage pour le fait qu’on ne les voient jamais représentés en dessin.

ohba-int-splsh

Bakuman, c’est un manga complexe dans le sens où les textes sont assez condensés, tout comme dans Death Note, mais nous retrouvons une panel de personnages attachant, avec une histoire pleine de rebondissements. On peut avoir un peu de mal avec les noms des personnages ou encore les noms des manga concernés dans l’histoire, mais pour nous aider, en chaque début de tome nous avons un récapitulatif des personnages avec leurs fonctions dans le manga ainsi que leur âge (oui pour les japonais l’âge c’est important, comme le groupe sanguin) et pour les mangas paruent dans l’histoire, à chaque fois qu’il y en a un de nommé, un petit dessin représentatif de l’œuvre sera placé à côté du titre. Enfin voilà, c’est des génies, ils ont vraiment pensés à tout !

3

Pour parler un peu de l’anime, disons que j’ai mis du temps avant de le regarder, puis finalement je l’ai trouvé sympatique, même si certaines voix étonnent au début, les couleurs et le dessin sont pas mal, et finalement les personnages sont bien retranscrit donc pour moi, c’est une très bonne adaptation. Ça fait toujours plaisir de voir ces personnages en couleur et en mouvement, les entendre parler… Non vraiment, j’ai rien à redire à part pour la musique, mais dans ce cas là il faudrait exterminer tout les japonais ayant une quelconque vocation de près ou de loin pour la musique de variété japonaise.

bakuman-anime

Mais ce qui est intéressant, c’est de voir que le dessin et le style a quelque peu changé depuis Death Note, dans un style un peu différent dans le sens où Death Note est un manga racontant une histoire, alors que Bakuman est un manga racontant le manga, donc dans un sens nous n’avons plus le côté seinen qu’il y avait dans le dessin, par contre nous retrouvons ce côté dans la faculté de déduction des personnages.

bakuman-30_thumb3           bakuman1

Nous remarquerons que certains personnages font écho à Death Note comme Nizuma (L) ou encore … (Raito, mais du côté studieux et comportemental).

J’espère ne pas en avoir trop dit sur cette perle rare, car c’est vraiment un monde à découvrir de soi-même, en tout cas si vous aimez le Japon, si vous vous intéressez aux mangas et mode de vie des mangaka, c’est un manga pour vous !

images

Jeune Geek de 22 ans, étudiant à Tsinghua University à Pékin en Chine, fan des nouvelles technologies. Je veux vous proposer un contenu innovant à travers mon point de vue. Je suis ici pour vous faire découvrir des accessoires innovants et marrants, je vous testerai la plupart. Je m'occupe du site, de le faire évoluer, de l'équipe mais surtout je suis présent sur un maximum d'événement pour découvrir toujours plus de choses et gens cools ! Et maintenant, je vais vous faire vivre ça depuis un point de vue Chinois !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *