Test – Catherine Full Body (PS4) : Tromperies et reflexions

Il y a des jeux qui marquent dans une carrière de joueur. Pour serviteur, Catherine est l’un d’eux. Initialement le jeu d’Atlus était paru en 2011 sur les consoles de l’époque. La sortie de Catherine Full Body était donc un événement. Mais cette nouvelle version a-t-elle conservée son charme ? C’est ce que nous allons voir dans notre test.

Catherine Full Body, Atlus

Catherine sublimée par Atlus ?

Atlus est une firme bien connue des joueurs, on leur doit des séries comme Persona ou Shin Megami Tensei. Catherine est restée un peu dans l’ombre de ces glorieuses licences, le jeu dans son édition Full Body a de sérieux atouts pour gagner en popularité. Nous y reviendrons un peu plus tard.

Commençons par l’histoire du jeu, le joueur incarne Vincent un trentenaire un peu paumé dans sa vie. Son travail ne le passionne pas, sa vie amoureuse semble prendre une tournure qui ne lui convient pas. Pour faire simple, il est en couple depuis plusieurs années avec Katherine et cette dernière souhaiterait que leur relation progresse. Mariage, enfant, emménagement ensemble bref la vraie vie d’adulte. Mais Vincent préfère sortir le soir pour aller s’enivrer dans un bar avec ses amis. Bref, il est dans une situation qu’y ne lui plait guère.

Catherine, full body
Katherine

Un événement va venir bouleverser la vie de notre héros. Ses nuits vont devenir de véritables cauchemars suite à une malédiction qu’il subit. Chaque nuit il se retrouve en caleçon et avec des cornes. Il doit alors grimper une tour pour sa survie. La tour est composée de différents blocs qu’il peut déplacer pour progresser. Car en cas de chute c’est la mort assurée.

Catherine, Full Body

Katherine, Catherine et Rin

Un matin après avoir bien arrosé la soirée avec ses potes la veille et avoir survécu à son escalade mortelle. Il se réveille accompagné d’une jeune fille ravissante s’appelant Catherine. Mais aucun souvenir de sa rencontre avec elle, ni même la nuit torride passée ensemble. Les nuits de Vincent sont complexes avec cet adultère ses journées vont être tout aussi compliquées.

Catherine, full body

Une troisième protagoniste fait également son apparition, il s’agit de Rin. Une mystérieuse jeune fille amnésique que notre héros a sauvé d’une agression dans une ruelle. Rin est le nouveau personnage qui a été intégré au jeu. Vincent devra donc jongler avec les situations issues des rencontres avec ses trois différentes femmes.

Catherine, full body
Rin, le nouveau personnage du jeu

Un véritable casse tête

Les histoires amoureuses du personnage sont le centre du scénario du jeu. Selon les situations et les réactions du joueur lors de réponse au texto ou autres , ses actions feront évoluer l’histoire et surtout la fin. Mais le réel intérêt du jeu c’est la réflexion. Pour grimper les différentes tours, il faudra faire preuve d’observation et d’analyse. Pour avancer dans les niveaux, il faut placer les blocs comme il faut.

Catherine, full body

Il y a différents types de blocs, les classiques facilement maniables. Les lourds toujours maniables, mais il faudra plus de temps pour les mouvoir. Des cubes de glace rendant la surface glissante. Il y a également des cubes piégés : piques, bombes ou autres problématiques qui vous limiteront dans votre progression.

Heureusement, certains bonus pourront vous aider dans votre quête de hauteur tels que : saut double, trampoline, apparition de nouveaux cubes ou encore arme pour tuer les autres personnages qui lui feront entravent.
Au fil du temps, nous découvrons que la malédiction touche plusieurs hommes infidèles, pas uniquement Vincent. Ces bougres sont représentés par des moutons. Vous pouvez interagir avec eux entre deux niveaux. Une nuit est généralement composé de trois ou quatre niveaux.

Avant le réveil du personnage, il y a un boss à battre. Bébé monstrueux, femme histérique… Tout ce qui angoisse le plus notre personnage. Il n’y a pas d’affrontement direct. Il suffit de grimper comme d’habitude. Cependant, les boss ne se laisseront pas distancer. Ils utiliseront différentes armes pour vous tuer ou vous faire chuter.

Et la réalisation dans tout ça ?

Graphiquement, le jeu n’est pas renversant. Il a tout de même subi un lifting subtil pour limiter les affres du temps. Cela reste tout à fait correct, il ne brulera pas vos rétines.
La jouabilité est toujours aussi bonne que sur l’opus initial. Rien à redire à ce niveau-là. L’animation est parfaitement fluide, aucune baisse de framerate ne se fait ressentir.
Le vrai plus de ce jeu est la bande-son. Shoji Meguro réalise un excellent travail. Les thèmes sont superbes et collent parfaitement à l’ambiance du jeu.
Pour faire simple, la réalisation est bonne et vous ne serez pas déçu sur ce point.

Conclusion

Atlus a réussi à rafraichir ce jeu. L’ajout du nouveau personnage Rin et des événements liés à ce dernier amènent assez de nouveautés pour retomber dedans comme il y a quelques années. Le seul vrai point noir du jeu est son irrégularité au niveau de la difficulté des niveaux. Mais rien d’insurmontable.
Le jeu est disponible ici sur amazon au prix de 44,99 €.

promo
CATHERINE FULL BODY - Launch Edition
6 Commentaires

Catherine Full Body

44,99€
8.1

Graphisme

7.5/10

Bande Son

9.0/10

Jouabilité

8.0/10

Durée de vie

8.0/10

Points positifs

  • Bande son
  • Originalité

Points négatifs

  • Difficulté parfois mal gérée
  • Pas de doublage japonais

Responsable Pôle JV - Vieux trentenaire bien avancé qui a connu les début de la micro informatique, les vinyles et les walkman auto reverse Bass Boost. Passionné des nouvelles tech, les ordinosaures, le JV, les mangas, les animés. Un peu de nerd, un peu de nolife, un peu d'otaku = 100% moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *