Test – PS4 – Phoenix Wright : Ace Attorney Trilogy, le retour next-gen

La série Ace attorney a débuté sa carrière sur console portable avec trois opus géniaux. Mais il aura fallu attendre 2019 pour voir arriver Phoenix Wright sur console de salon. Et Capcom n’a pas fait les choses à moitié en nous proposant les trois premiers opus d’un coup dans cette compilation.

Objection votre honneur

Une compilation next-gen

Cet Ace attorney regroupe donc les trois premiers opus de la saga, avec pas moins de 14 affaires à élucider. Pour l’occasion, on en prend plein les yeux avec de graphismes en HD contrairement aux versions portables. Les dessins sont tout simplement magnifiques.

Seul petit bémol de cette nouvelle version : le jeu ne propose pour le moment que le choix entre le japonais ou l’anglais. Une mise à jour est prévue pour cet été, mais pour l’instant aucune date n’est précisée.

Seulement en anglais ou japonais

Le concept : une affaire qui roule

Si vous avez déjà fait un jeu Ace Attorney sur DS, vous connaissez déjà le principe. Mais prenons le temps de le rappeler pour les nouveaux. Phoenix Wright est construit sur la base d’enquête afin d’arriver jusqu’au procès. Tout d’abord un crime a lieu. Il faudra donc analyser la scène à la recherche d’indices.

Ensuite vous pourrez vous déplacer dans divers lieux pour trouver d’autres preuves, ou interroger divers protagonistes. Pour finalement arriver au procès final. Tout est construit pour monter crescendo et que chaque détail soit important. Il faudra donc être attentif et ne rien laisser au hasard. Les histoires sont extrêmement bien ficelées et la moindre petite information pourra vous être utile. Quant aux dialogues ils sont diablement efficaces et bien écrits.

Un crime à résoudre

Un gameplay simple mais efficace

Et ça se joue comment Ace Attorney ? Peu d’action à faire. Pendant les phases dites d’enquêtes, vous aurez la possibilité de « fouiller » la zone. Pour cela vous déplacez votre curseur sur les différents endroits de la scène à la recherche d’indices. Lorsque la zone dispose d’un élément intéressant, la loupe devient jaune. Et dès que l’élément est analysé, une petite croix fera son apparition.

Quant aux phases de dialogues et de procès, celles-ci étant principalement basées sur du texte, le gameplay se composera de choix multiples. Petite originalité durant les procès. Lorsque les témoins parlent, vous aurez la possibilité de les couper afin de montrer un élément de l’enquête prouvant qu’ils mentent. Vous pourrez également profiter d’une jauge de vérité, équivalent de la jauge de vie. Qui lorsqu’elle est vide condamnera directement votre client.

Une bande-son de qualité, mais…

Pour la partie sonore, le jeu nous propose des musiques de qualités et des effets sonores plutôt efficaces. On regrettera peut-être que les dialogues ne soient pas audio, mais seulement à lire. Peut-être dans un futur opus ?

Une compilation qui fait plaisir

Cette compilation next-gen ne révolutionne pas la trilogie de base. Mais elle nous permet d’y jouer sur notre télé avec des graphismes en HD. De plus elle regroupe dans un même titre les trois jeux. Que vous ayez fait les trois sur DS ou que vous soyez novices on ne peut que vous conseiller de les faire ou refaire. Tant la trilogie propose un concept novateur et rafraîchissant.

Phoenix Wright : Ace Attorney Trilogy

29,99 €
8.8

Graphisme

9.0/10

Gameplay

9.0/10

Scénario

10.0/10

Son

7.0/10

Points positifs

  • Des scénarios exceptionnels
  • Des graphismes agréables
  • Un concept toujours efficace

Points négatifs

  • Pas de textes en français

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.