[TEST] Sensei by Steelseries

Si vous n’êtes pas vraiment branché périphériques jeux vidéos, vous n’avez sûrement jamais entendu le nom de Steelseries. Pourtant, c’est une marque très connue, entre autres pour certaines de leurs souris haut de gamme. Et c’est le cas avec la Sensei, une souris réputée et adorée par les joueurs les professionnels.

Unboxing !

Je ne vais pas m’attarder là-dessus mais un petit tour du propriétaire pour la boîte ne fera pas de mal.

Rien de bien innovant, la boîte est sobre mais jolie, voire même classe. La forme est classique, mais le tout est plutôt travaillé et j’avoue bien aimer : elle restera sur mon étagère.

Un petit clapet à l’avant permet, une fois ouvert, de prendre en main la souris pour se donner une idée de ses proportions.

A l’intérieur on retrouve la souris, des documentations et le petit autocollant qui va bien 🙂 Rien de bien méchant donc.

La Sensei

Sans surprise, la souris est bien finie, dense, elle parait solide, malgré sa légèreté. On retrouve un revêtement pseudo-métalique, à mon avis une feuille d’aluminium rajoutée sur une coque en plastique. Cela rend très bien et ça vieillit bien mieux que la Xai qui avait la fâcheuse tendance d’avoir des cloques sur son revêtement dues à la sueur des mains. En revanche, celui ci agrippait mieux, celui de la Sensei est un poil glissant, mais les côtés en touché « Soft Touch » permettent de bien prendre le rongeur en main.

Xai signifie sobriété, et c’était un de ses défauts, elle manquait cruellement de fantaisie. Ici, la Sensei propose un aspect métallisé avec des LED paramétrables de toutes les couleurs, ce qui la rend moins banale, un poil plus geek, un bon point donc.

Le câble est tressé, le port USB plaqué or, du classique sur ce type de produits qui font mal au porte-monnaie.

Prise en main

Ce sont réellement les deux mots qui me viennent à l’esprit. La forme de la Sensei, c’est le pied. Elle a beau paraitre simple, voir négligée au premier abord, cette forme quelconque se révèle être finalement parfaite. La main s’y retrouve tout de suite, la souris est haute et longue (contrairement à ce que les photos peuvent laisser penser), les côtés sont un peu creusés, la courbure est comme il faut, et ça suffit pour que ça soit confortable et ergonomique

 

D’autant plus qu’avec sa centaine de grammes, la souris est assez légère, combinée à une glisse de haut niveau, avec de larges patins en téflon recouvrant 16% de la surface arrière, qui sont vraiment bons associés à un tapis gamer de qualité. En revanche, malgré le fait que la glisse soit extrêmement satisfaisante surtout comparée à d’autres marques, quelques-unes d’entre elles innovent et proposent des patins en céramique sur leurs produits (ces derniers restent tout de même rares). La glisse est meilleure (comprenez que cela patine plus, pas forcément que vous la préférerez) mais surtout ces patins sont inusables, contrairement à ceux de la Sensei que je pense changer d’ici un an/un an et demi. Pour avoir testé ce type de patins, je peux vous affirmer qu’il y a une différence, à chacun de voir si elle est positive ou bien négative.

Néanmoins, chacun est différent, je ne peux pas décider à votre place si vous aimerez ou non la prise en main proposée, pour autant je peux assurer sans trop prendre de risque que la grande majorité des gamers arriveront sans problème à la trouver confortable, voire optimale.

7 boutons sont disponibles sur la souris, avec possibilité de faire vos macros depuis le logiciel. Seul regret, il n’y a qu’un seul bouton pour swticher entre deux paliers de sensibilité que vous aurez configurés. Les macros avancées vous permettent d’ailleurs d’assigner des combinaisons de fonctionnalités en fonction du temps durant lequel vous pressez la touche.

Au dos de la souris est placé un petit écran LCD. S’il est loin d’être indispensable, il peut s’avérer pratique pour configurer vos profils depuis la souris avec quasiment toutes les options proposées dans Steelseries Engine, utile pour tout régler en plein jeu, ainsi que d’afficher un petit logo bitmap aux couleurs de votre team 🙂

Quelques imperfections toutefois…

Bien entendu, malgré le fait que je sois sacrément emballé par la Sensei, je dois admettre qu’elle n’est pas encore la souris parfaite, loin de là (mais de toute façon, rien n’est parfait).
On regrette un nombre de bouton assez maigre ainsi qu’un logiciel qui plante souvent, ce qui me rend peu agréable à l’utilisation, je ne comprends toujours pas la cause de ces problèmes, malgré plusieurs mises à jour le problème persiste et je suis loin d’être un cas isolé. Bien dommage pour une souris de cette trempe, car sans ça, la perfection était presque atteinte. Par ailleurs, le constructeur avait promis à nous autres utilisateurs Mac (oui, on peut avoir un Mac et un PC, et apprécier les deux) que leur souris serait compatible durant l’année 2012. Il ne leur reste que deux mois, et ça me parait mal parti…

Conclusion

En bref, la Sensei de Steelseries est une excellente souris, avec une précision parfaite, une prise en main immédiate et un nombre de réglages encore inégalé. Si je devais désigner la souris qui se rapproche le plus de la perfection, je choisirais sans aucune hésitation la Sensei.



Ancien Rédacteur
Rédacteur qui n'est plus présent sur le site depuis un certains temps, son compte a donc été supprimé.
4 Comments
  • Vertpoulpe
    Nov 11,2012 at 2012-11-11T23:44:43+00:000000004330201211

    Merci pour ce test !

  • Nov 10,2012 at 2012-11-10T17:52:55+00:000000005530201211

    Excellent article, bien détaillé comme je les aime, mais par contre, il me manque personnellement l’info capitale : le prix 🙂 Il est répété sans cesse qu’elle coûte une petite fortune, mais combien exactement ?

    • Nov 10,2012 at 2012-11-10T19:01:26+00:000000002630201211

      C’est simple, c’est marqué dans la conclusion du test 😉

    • Kooooniz
      Nov 10,2012 at 2012-11-10T19:02:45+00:000000004530201211

      90€, c’est marqué dans la conclusion 😉 Mais elle se trouve à 79 sur des sites très sérieux comme Materiel.net et jai eu la mienne à 70 chez amazon, la belle affaire 😉

Leave a Comment