La 5G : révolution ou effet d’annonce…

La voie menant à la 5G vient d’être annoncée au MWC 2016 (Mobile World Congress), elle pose les bases des réseaux sans fils intelligents au niveau mondial…

Si Intel, premier fabricant mondial de semi-conducteurs cherche à s’imposer dans ces nouveaux domaines en prenant déjà des accords de partenariat avec des entreprises comme Ericsson ou LG Electronics ou KT (Korea Telecom) pour l’Asie, ce n’est pas innocent…

Intel 5G Partners Final

Tout le monde parle déjà 5G… Développement et commercialisation d’équipements, conception de puces, tests de réseaux avec des dizaines d’opérateurs partout dans le monde…

C’est quoi la 5G ? 

Après la 2G (parfois appelée Edge), la 3G et la 4G, la cinquième génération de norme Internet mobile s’appellera 5G. L’idée est toujours la même : proposer une vitesse de connexion sur son smartphone toujours plus rapide. En l’occurrence, avec la 5G, télécharger un film en haute définition, en entier sur son smartphone, ne prendra pas plus de cinq secondes. Soit jusqu’à trente fois plus vite que les débits 4G actuels.

Cependant, si Intel, cette entreprise, poids lourd incontournable de l’informatique, qui ne se connaît quasiment qu’un seul concurrent, AMD, comme fabricant de semiconducteursmicroprocesseurs marchant sur ses pas, cherche certainement à peser sur un nouveau marché autour de la téléphonie mobile c’est que le smartphone est l’arbre qui cache la forêt…
La télécommunication pour les entreprises va devenir un élément vital avec le développement des objets connectés dans les usines comme auprès des consommateurs…

Les constructeurs automobiles s’y intéressent. Outre le téléchargement rapide, de nombreux usages se profilent pour la 5G, dont certains concernent l’automobile. Par exemple, sur autoroute, si une voiture freine brusquement, elle pourra envoyer un message en quelques millisecondes aux voitures qui la suivent. Celles-ci recevront l’information et freineront automatiquement, empêchant ainsi un carambolage.

“Éviter des situations à risque”. Autre situation qui pourrait se profiler avec l’arrivée de la 5G : “En ville, à un croisement, si la visibilité est masquée par un bâtiment, un véhicule qui vient de tourner à droite et a constaté une plaque de verglas plus en aval sur la route pourra envoyer l’information à la voiture suivante”, imagine Yves Bellego, responsable de la stratégie réseau chez Orange en France : “Ça permet d’anticiper des situations à risque, et augmenter la sécurité, même quand la visibilité n’est pas très bonne pour le conducteur”, analyse, pour Europe 1, le dirigeant de l’opérateur tricolore…

La voiture autonome annoncée, grand public, pour dans 10 ans aura besoin d’un positionnement précis à quelques cm près par une géolocalisation triangulaire qui devrait utiliser la collaboration d’un réseau cellulaire rapide appuyé par le GPS satellite… Elle a déjà commencé ses essais avec comme but réduire le nombre d’accidents de la circulation et les statistiques le montrent en 2015, 80 % de ceux ci seraient dus à la défaillance humaine : depuis 1945, en France, les chiffres sont très édifiants, car il faut parler d’au moins 500 000 morts, soit l’équivalent d’un grand conflit majeur, ou l’équivalent des pertes humaines subies en France lors de la seconde guerre mondiale [Source Wikipedia]. Et selon l’OMS (Office mondial de la Santé) : Les accidents de la route entraînent 1,25 million décès par an environ.

Les accidents de la route sont la première cause de décès chez les jeunes âgés de 15 à 29 ans.

Les trafics terrestres,maritimes et aériens s’annoncent de plus en plus denses et ont besoin de s’appuyer sur un nouveau réseau de télécommunication rapide, fiable et précis… en particulier pour les systèmes robotisés qui vont occuper une place de plus en plus importante…

Pourquoi la 5G arrive t-elle maintenant ?

A peine développés, les réseaux sont saturés…
La “feuille de route” pour le développement des systèmes mobiles ultra-rapides à l’horizon 2020, a été officiellement adoptée par les 193 pays membres des Nations unies, pendant l’Assemblée des radiocommunications à Genève en novembe 2015. (source : UIT est l’institution spécialisée des Nations Unies pour les technologies de l’information et de la communication (TIC)).

La TV, TNT, va libérer une partie de la bande des 700 Mhz qui pourra être récupérée par les opérateurs de la téléphonie mobile : la commission Européenne veut réserver l’usage de cette bande à l’internet mobile dans l’ensemble des 28 états membres d’ici 2020…
Pour l’heure, seule la France et l’Allemagne ont fait ce choix ; Danemark, Finlande, suède et Royaume uni devraient suivre… Fréquences utilisées en France (source : Wikipedia) : 800 Mhz, 700Mhz, 1800 Mhz, 2600 MhzFrequences_Wikipedia_4G

En conclusion :

La 5G est d’abord beaucoup d’idées et une promesse : répondre aux besoins exponentiels de la télécommunication et un nouveau standard pour que tous nos objets soient connectés et pourquoi pas inter-communicants…(source : Numerama)

Pour le poids lourd mondial de la microélectronique qu’est Intel, il est important d’anticiper (avec des partenaires comme ATK, Nokia, Hyundai, etc.) et de créer le marché de l’offre pour les smartphones, les objets connectés, la domotique, les objets mobiles… Pour les entreprises, les institutions et les particuliers, devant la réduction progressive de la demande sur le marché de l’informatique des ordinateurs (fixes, portables et tablettes…) dûe à la baisse du pouvoir d’achat et la concurrence de plus en plus importante des produits venant de chine…

Pour un marché global de 7 milliards d’habitants, les futurs marchés qui s’ouvrent et qui ne sont pas encore saturés comme en Europe : la Chine, l’Inde et l’Afrique avec leurs 4,5 milliards d’habitants représentent un enjeu majeur pour des consommateurs certainement intéressés par des nouveaux réseaux de communication plus performants que ceux existants…Source Wikipedia

La conclusion à laquelle vous avez échappé…

La 5G qu’attendent en France les opérateurs à cours d’idées nouvelles et aux manœuvres pour essayer d’éliminer l’adversaire par une concurrence plus ou moins déloyale, ne risque t’elle pas de fonctionner sur les anciens modèles économiques…

Cette nouvelle technologie appuyée par les majors mondiaux de la micro électronique pourrait pourtant être une chance de déployer très rapidement les réseaux avec un système de mutualisation dont l’utilisation fonctionnerait par compensation pour rétribuer le propriétaires des émetteurs : le maillage du territoire s’effectuerait alors très rapidement en évitant de doubler les émetteurs inutilement…

Les revenus des opérateurs, basés sur la compensation des échanges comme le font les banques, permettraient alors une solution gagnant-gagnant et on peut l’espérer avec un meilleur service pour le consommateur-client… autour des réseaux, du cloud et de l’internet des objets connectés que nous promet la 5G en 2020, pour des débits 10 à 100 fois plus rapides qu’aujourd’hui, permettant ainsi de dépasser facilement le Gigabit par seconde…

Rédacteur qui n'est plus présent sur le site depuis un certains temps, son compte a donc été supprimé.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.