AirPower – Le plus gros plantage d’Apple ?

Ce fameux AirPower que Apple nous a présenté en 2017 et qui promettait de pouvoir recharger, un iPhone, une Apple Watch et les AirPods, ne verra jamais le jour.

Airpower 2017
Présentation AirPower en 2017

Lors de la Keynote de septembre 2017 et le lancement de l’iPhone X, Apple avait également dévoilé une base de recharge par induction, le AirPower. Celui-ci aurait dû être commercialisé en 2018.

Un poisson d’avril ou la réalité ?

Sommes-nous devant une blague de la part de Cupertino à l’approche du 1er avril, ou le géant américain est-il devant un échec cuisant. Plusieurs rumeurs annonçaient le lancement de ce tapis de recharge au printemps. Le très sérieux Wall Street Journal disait même qu’il était en phase de production.

Sur la boite des nouveaux AirPods 2, on peut y voir le AirPower. Donc, l’annonce de l’abandon de ce projet d’Apple et pour le moins surprenante. Cependant, tout semble nous diriger vers une vraie info et non pas vers un poisson d’avril avant l’heure.

AirPower sur la boite des AirPods 2
AirPower sur la boite des AirPods 2

Dan Riccio s’excuse

Le VP ingénierie de Cupertino a reconnu officiellement l’échec du AIrPower: « Après beaucoup d’efforts, nous avons conclu que l’AirPower n’atteignait pas nos standards élevés, et nous annulons le projet […] Nous continuons à penser que l’avenir sera sans fil, et nous nous engageons à pousser l’expérience sans fil toujours plus loin ».

Des difficultés techniques 

Depuis des mois, on entendait des rumeurs qui faisaient état de problèmes techniques que la pomme avait dû mal à résoudre. En effet, afin de pouvoir recharger n’importe quel appareil et dans toutes les positions, une série de bobines placées en décalage les unes aux autres, devait le permettre.

Brevet AirPower
Brevet AirPower

L’idée est séduisante, mais les lois de la physique ont leur limite. En effet, cette disposition des bobines aurait entraîné des problèmes de surchauffe. Le trop de chaleur produite par le AirPower n’a pas été résolu. Du coup, on peut facilement comprendre que la pomme n’a pas pris de risque en commercialisant un produit qui risquait de provoquer des incendies.

Une leçon pour Apple

On connait Cupertino pour être prudent dans ces annonces. Il est plutôt rare que la firme annule un produit publiquement annoncé. Nous avons cherché et à notre connaissance ça n’a jamais été le cas. Depuis 2017, le constructeur a dû investir en masse pour tenter de trouver des solutions. Cette perte sèche va certainement servir de leçon à Apple…

Passionné de technologie depuis très longtemps, je vous partage des actus, des tests, des infos sur le café du geek.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *