Alexa : comment Amazon analyse votre vie privée

On pourrait facilement poser cette question à l’assistant vocal d’Amazon : Alexa, tu fais comment pour enregistrer ma vie privée ? Mais, il est certain que nous n’aurions pas de réponse. Ou alors, un truc tout fait du style : Pardon, mais Amazon ne vous espionne pas. Et pourtant !

L’amélioration d’Alexa passe par votre écoute

Voilà ce qu’une enquête de Bloomberg affirme. Des conversations sont enregistrées par l’enceinte connectée Amazon Echo. Les données sont écoutées par des salariés du géant américain et par des sous-traitants. Ceux-ci travaillent en Roumanie, Inde, Costa-Rica ou États-Unis.

Tous les jours, ils écoutent et analysent au moins 1000 fichiers audio pour améliorer les performances et la compréhension d’Alexa. C’est ce que les employés révèlent via cette enquête.

Assistant Alexa Amazon Echo
Amazon Echo

Reconnu par un porte-parole d’Amazon

Dans un communiqué par mail, l’entreprise reconnait cette pratique : « Nous prenons au sérieux la sécurité et la préservation des informations personnelles de nos clients. Nous n’annotons qu’un échantillon extrêmement petit des enregistrements d’Alexa afin d’améliorer l’expérience client. Par exemple, ces informations nous aident à entraîner nos systèmes de reconnaissance vocale et de compréhension du langage naturel, pour qu’Alexa puisse mieux comprendre vos requêtes et assurer que le service fonctionne parfaitement pour tout le monde » 

Mais, le problème est que ces enregistrements restent problématiques. En effet, les conditions d’utilisation de l’enceinte connectée ne précisent pas qu’il est possible d’être écouté par des êtres humains.

Une pratique douteuse qui pose question

Le porte-parole annonce également : « Nous avons des dispositifs de sécurité techniques et opérationnels très stricts et une politique de tolérance zéro pour les abus de notre système. Les employés n’ont pas d’accès directs aux informations qui permettraient d’identifier le compte ou l’utilisateur. Toutes les informations sont traitées avec la plus grande confidentialité. Nous utilisons une identification à plusieurs facteurs pour en restreindre l’accès, ainsi qu’un service de cryptage et des audits de notre environnement de contrôle afin de les protéger. »

Mais les personnes interrogées disent ne pas avoir accès aux noms complets des utilisateurs. Cependant, ils ont accès au numéro de série de l’Amazon Echo et au prénom. Du coup, n’est-il pas possible d’avoir au final toutes les infos ? La question peut se poser !

Alexa Amazon Echo
Alexa à l’écoute

Vie privée enregistrée et problématique via Alexa

Les employés révèlent également que des fichiers contiennent des instants de vie privée. Cela peut être anecdotique, comme une femme qui chante faux sous la douche et qui ne fera jamais The Voice. Du coup, qui peut affirmer que ces contenus ne seront pas partagés par les salariés d’Amazon.

Autres contenus problématiques, comme ce salarié qui raconte avoir entendu une éventuelle agression sexuelle. Il a évidement alerté la hiérarchie, mais il semblerait que la firme ne souhaite pas intervenir dans ce genre de situation.

Il est certain que les assistants vocaux comme, Alexa, Siri ou encore Google Home n’ont pas fini de faire parler d’eux.

Passionné de technologie depuis très longtemps, je vous partage des actus, des tests, des infos sur le café du geek.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *