Dolby Cinéma

Cinéma – Une salle Dolby Cinéma magique pour voir un Thor Ragnarok éclatant

J’ai été invité à une avant-première du film : »Thor Ragnarok ». Mais cette avant-première avait un goût particulier. En effet, j’ai été invité ainsi qu’un ami spécialiste en cinéma au cinéma Gaumont Pathé de Massy où nous avons pu découvrir la première salle Dolby Cinéma de France.

Je vais donc vous raconter notre expérience.

Notre arrivée au Dolby Cinéma chez Gaumont Pathé

Nous avons été accueillis dans un cinéma neuf et agréable. Une entrée immense qui donne l’impression de rentrer dans un hall d’une grande entreprise. On y aperçoit fauteuils, canapés, boutiques, guichets… et tout cela dans un environnement qui ferait oublier un mauvais temps extérieur.
Le thème du cinéma était tourné vers Star Wars 8 : Les derniers Jedi forcément, le gros événement à venir.

Nous avons été emmenés dans un salon avec des animations ou d’autres choses permettant de patienter. Puis nous avons eu accès à la salle pour la découvrir.

Il faut savoir que la salle Dolby ne s’appuie pas uniquement sur une qualité de son ou d’image. En effet, du couloir d’entrée au siège en passant par les différents design tout a été pensé.

Avant de poursuivre, je veux rappeler qu’en général pour voir un film 3D, il faut payer un supplément de 3 euros, pour cette salle il s’agit plutôt de 4 euros. Et cela en vaut-il la peine. Je dirais que oui.

Ciné Dolby

La Salle Dolby Cinéma

La salle en elle-même

Tout d’abord chose importante :oubliez les spectateurs donnant des coups de pieds dans votre siège, terminé les grandes personnes s’asseyant devant vous, vous forçant à vous déplacer. Cela ne risque pas d’arriver dans une de ces salles. Car je le rappelle, l’expérience ne se cantonne pas au son ou à l’image, mais aussi au confort.

Nous retrouvons donc des sièges vraiment surprenants. En effet les sièges sont plutôt des fauteuils, qui plus est de relaxation. En plus de leur matière simili cuir, deux boutons permettent d’avoir une position assise ou semi-allongée. Par contre, je déconseille aux personnes de petite taille de trop s’incliner sinon l’expérience sera gâchée ou votre cou abîmé. Enfin le socle pour boisson, et la tablette pour poser son téléphone, ses pop-corn est utile. Plus besoin de caler vos denrées et boissons entre vos jambes où elles se réchaufferont ou tomberont à chaque sursaut.

Qualité du Film et de ses images

Dolby Cinéma

Test et découverte

Outre ce confort matériel, je vais vous parler de la qualité du film et de sa 3D. Donc du Dolby Vision.

Lors de la diffusion de quelques vidéos, test, il était difficile de se rendre compte réellement de l’évolution, de la différence de qualité, car nous n’avions aucun élément de comparaison sur le même écran . Et donc, malgré le fait que l’on nous montre des extraits de : »Les Animaux fantastiques » parmi d’autres, un film que j’ai vu, je n’ai pu me rendre compte de l’évolution par rapport à ma première vision du film. J’ai donc attendu, même si je ne nie pas la beauté de l’image.

On nous a aussi servi des images pour nous faire comprendre que nous n’avions jamais vu de noir au cinéma. De ce fait, j’ai été bluffé je n’en avais JAMAIS vu, on a l’impression que l’écran est éteint tant le noir est… noir. Le blanc n’est pas cassé et ça m’a réellement impressionné.

Diffusion du film

Puis vint la diffusion du film. La qualité de la 3D est bluffante. Là où habituellement une gène est présente, dû à une paire de lunettes (active ou passive) légèrement teintée. En effet ici aucune couleur terne, quand un plan est en plein jour, l’image est d’une clarté bluffante. Jamais les blancs n’ont été aussi blancs. Idem pour la couleur noire qui nous plonge dans la pénombre au moindre fondu. Enfin, la palette de couleurs, elle explose nos mirettes, le contraste est parfait.

L’image est impressionnante à plusieurs points. Quant aux effets spéciaux ils sont d’une qualité rarement vus. J’ai donc été subjugué par des plans-reliefs somptueux, jusqu’à ce qu’un vaisseau me saute en plein visage et vienne me chatouiller la rétine, me rappelant que je suis un simple spectateur et non un acteur du film.

Plus que du relief, c’est un réel plaisir de (re)découvrir de la « vraie » 3D. À signe de comparaison, Le Hobbit et ses suites ont été tournés en HFR 48 fps (High Frame Rate 48 images par seconde) proposant une nouvelle qualité d’image inédite, mais avec une vitesse de défilement un brin trop rapide pour nos yeux.

Ces derniers étant habitués aux 24 images par seconde. Mais là, pas de HFR pour Thor et pourtant la qualité est au rendez-vous.

Et le son dans tout ça

Le son Dolby Atmos immerge le spectateur au plus haut point. Au point qu’il nous emmène à la limite de la 4D, même le siège vibre à la moindre explosion, que l’on soit assis ou allongé . Néanmoins trop fort par moment, le son émerge de plusieurs endroits différents de la salle, terminé le son de face, à gauche et à droite. Le spectateur est absorbé littéralement dans le film grâce à ce système qui l’encercle.

Dolby Cinéma

Dolby Atmos

Thor Ragnarok

Maintenant que j’ai partagé l’expérience de la salle, partageons une critique du film. Je déconseille à ceux qui souhaitent absolument se protéger de toutes informations liées au film de lire cette critique qui forcément en donnera certaines même si elles sont très loin du Spoil.

Le Film

Introduction et time line

L’introduction nous plonge directement dans le vif du sujet, Thor est clairement badass et l’action sera au rendez vous. Sûrement même un peu trop rapidement. Il est dur de situer le film dans la time line Marvel et il faut deviner certaines choses. Je dirais que cela se passe durant les événements de Civil War.

Thor ? Hulk ? Mais ou sommes nous ?

Comme à son habitude, que serait un film de super héros sans super méchant ! Donc Thor est envoyé sur une planète inconnue par la déesse de la mort, il y retrouvera Hulk. Le film signe le grand retour de Hulk et s’inspire grandement de « Planète Hulk », récit qui narre une aventure où ce dernier, livré à lui même, se plaît sur une planète lointaine où il est un gladiateur adulé de tous, pouvant laisser libre cours à sa colère sans qu’on le lui reproche…On en oublierait même que le film s’appelle Thor Ragnarok par moment.

Mais encore :

Après plusieurs caméos anecdotiques dont on aurait pu se passer et une narration en dents de scie en début de film, on s’aperçoit assez vite que ce Ragnarok sera très différent des deux précédents opus : action et humour seront légion. Les quelques vannes par-ci par-là, parfois embarrassantes parfois réellement drôles, sont clairement inspirées du style Les Gardiens de la Galaxie, pour qui la recette avait très bien fonctionné. Cela vaudra à Hulk d’être ridiculisé, mais permettra à Thor de séduire un nouveau public. Dommage que Hulk soit si ridicule par moments.

Le choix musical très 80’s’est totalement inadéquate selon la scène, par exemple lors d’un combat de vaisseau rappelant les meilleurs moments d’un Faucon Millenium pourchassé par des TIE fighters. Les acteurs quant à eux, sont excellents de bout en bout, à l’image d’un Jeff Goldblum totalement WTF.

Ce doyen est à la fois roi, bouffon et bourreau. Non exempt de défaut, Thor Ragnarok est un film de super héros à la fois comique, bourré d’action avec une once de science-fiction.

Thor Ragnarok est de loin le meilleur de la trilogie, ainsi que l’un des meilleurs films Marvel. Un très bon présage pour Avengers 3 et 4.

Ne vous accrochez pas à ce que vous connaissez déjà

Comme dit plus haut, le film est grandement inspiré de Planète Hulk. Et cette fois Hulk ne quitte pas la terre de son plein gré, mais il est envoyé dans l’espace. Deviens un Gladiateur et revient sur terre se venger de l’explosion de son vaisseau qui a tué sa femme et une partie de son peuple. Aussi ses amis de combats ont le même aspect, mais rien à voir dans le mental. Bienvenue dans de la pure nouveauté.



Yoan Meunier

Culture Geek à fond, Dragon Ball au centre de tout.
Je suis très intéressé par tous types de Fanarts et de contenus amateurs BDs , jeux-vidéos, films etc etc
Les jeux de société prennenprennent le pas sur beaucoup de choses, meme les jeux-video que j’aime tant.
Geek Footeux, parlez moi Monaco.
Sinon la technologie me fascine, je cherche a tout comprendre.

Leave a Comment

Cinéma – Une salle Dolby Cinéma magique pour voir un Thor Ragnarok éclatant

par Yoan Meunier Temps de lecture : 7 min
0