Actu

Tesla Roadster : un pack SpaceX pour un 0 à 100 km/h en 1,1 seconde

Le Tesla Roadster est la future voiture de sport de l’entreprise d’Elon Musk. La supercar électrique pourrait adopter un pack SpaceX, la dotant ainsi de propulseurs à gaz froid. Reste à voir si un tel dispositif peut vraiment être utilisé.

Tesla Roadster : le projet fou d’Elon Musk

Annoncé en 2018 par Elon Musk, l’option de propulseurs de fusée SpaceX pour le Tesla Roadster n’a encore jamais été détaillée. Mais un nouvel indice accrédite son existence…

Actuellement exposé au Petersen Museum de Los Angeles (Californie, Etats-Unis), le Tesla Roadster est censé entrer en production à partir de l’année prochaine. Dévoilée en 2017, ce coupé sportif est censé offrir des performances et une autonomie hors-normes. Tesla avait en effet annoncé que le Roadster avalerait le 0 à 100 km/h en 2,1 seconde et dépasserait les 400 km/h. Niveau autonomie, il pourrait parcourir près de 1.000 km grâce à sa batterie 200 kWh.

Tesla Roadster : un pack SpaceX pour un 0 à 100 en 1,1 secondes

Et Elon Musk y était allé de son petit coup d’éclat médiatique dont il a le secret en annonçant un « pack SpaceX » proposé en option. Celui-ci serait alors composé de « dix petits propulseurs de fusée », dont le principal sera dissimulé derrière la plaque d’immatriculation arrière escamotable, façon James Bond. Il s’agit en fait de propulseurs à air comprimé. Dérivés d’une technologie utilisée par SpaceX, ils amélioreront l’accélération, la tenue de route en virage et le freinage.

Une option « SpaceX » qui ajouterait des fusées à la supercar

Au départ, l’idée qu’un système SpaceX s’inviterait sur la Roaster en faisait doucement sourire certains. Elon Musk avait-il ici trouvé une nouvelle idée folle, ou allait-il vraiment joindre le geste à la parole ? La question était posée, et la réponse semble se dessiner avec plus de précision.

Au Petersen Museum de Los Angeles, on peut admirer une Tesla Roadster. Sur celle-ci, une petite plaque informative indique des informations supplémentaires quant à ses futures caractéristiques. Spécialement créée pour l’occasion, cette plaque mentionne explicitement l’option SpaceX et la fameuse accélération de 1,1 seconde.

En clair, ce rêve d’Elon Musk deviendrait bel et bien réalité à l’avenir, lui qui pourra alors se targuer de commercialiser la voiture la plus véloce du monde. À savoir désormais quand la Roadster verra réellement le jour. Initialement prévue pour 2020, la sportive a été repoussée à maintes reprises : 2022 est aujourd’hui la nouvelle échéance fixée.


Envie d’en savoir plus sur cette nouvelle supercar ? Découvrez Tesla Roadster : la production repoussée à 2022

Tags
Elon Musk tesla tesla roadster

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page