Test – Acer Swift 1 nouvelle cuvée très appréciable pour les ultra-nomades

Acer est un constructeur bien connu et qui ne nécessite pas de présentation, mais qu’en est-il de son dernier ultraportable le Swift 1, léger, fin, design par rapport à sa précédente version.

Premières impressions

Premièrement, le clavier de bonne facture ne faisant pas beaucoup de bruit, même si l’on tape fort sur ses touches.

Deuxièmement, l’écran s’avère agréable et ayant une bonne luminosité et un bon contraste. Les couleurs sont chaudes. De plus, il est IPS, permettant d’avoir une bonne lisibilité, même de côté.

Clavier chicklet

Clavier chicklet

Au niveau de l’autonomie, il tient plus dans les 5 heures si on le met en standalone dans les meilleures performances. Dans le cas où l’on opte pour la sauvegarde de la batterie, alors c’est de plus de 10h que l’on dispose. Donc si l’on est écrivain ou que l’on a de la bureautique à faire, c’est le nec plus ultra.

De plus, le poids du micro-ordinateur portable est léger et cela se ressent, cela est même très appréciable.

Spécification du Swift 1

Voici le Swift 1avec son CPU, un Intel Pentium Silver N5000 (a.k.a Gemini Lake) et ce dernier est un quadcore avec une fréquence de 2912 MHz.

Avec une technologie à 14 nm. De plus, son GPU intégré est un Intel(R) UHD Graphics 605 (avec 0Mb de DDR4 dédiée spécifiquement au GPU)

Swift 1-front

Swift 1-front

De plus, la mémoire RAM disponible par défaut est de 4 Gb, intégrée à une carte mère GLK Sapporo_GL_S. Cette RAM est cadencée à 1195 MHz avec pour North Brigde Intel Gemini Lake LPC Bridge.

Attention, il y a 1952 Mb de mémoire dédiée mais de façon partagée. Ce n’est donc pas suffisant pour certains gros jeux. Ainsi nous ne sommes pas en présence d’un PC gamer.

La résolution est de 1920×1080 pixels avec une matrice de 14 pouces. De plus, son poids est de 1,3 kg, donc on est dans la catégorie des ultra-portables.

Stockage en base 64

De plus, là où le bas peut blesser, c’est la mémoire physique disponible pour le système : 58 Gb via un SanDisk DF4064 qui n’est autre qu’un EMMC.

Alors, 64 Go de support de stockage n’est pas énorme, mais cela est suffisant pour pouvoir avoir Microsoft Windows 10 S qui aura parfois des mises à jour de plus de 8 Go.

Pour terminer, il est indispensable d’avoir au minimum cet EMMC de 64 Go, car si cela était diminué de moitié, le portable ne peut plus se mettre à jour, un bon choix de Acer.

Et les connectiques dans tout cela

Maintenant, penchons-nous un peu plus sur les connectiques de la machine. Sur le côté droit de haut en bas, on voit un port kesington pour cadenasser votre ultra-portable.

Puis suit le voyant de marche, un port USB-2, une prise casque jack et un lecteur de carte SD.

Passons du côté gauche, ici, le port pour l’alimentation secteur, un port HDMI, un port USB-C 3.1 et deux ports USB-3 de type A.

Cela étant, il n’y a plus d’autres ports apparents.

le clavier

le clavier

Au niveau du clavier, c’est un format azerty chicklet rétro-éclairé dont nous avons déjà parlé. L’espacement des touches m’a un peu perturbé, mais je m’y suis vite habitué.

Enfin, il y a un lecteur d’empreintes sur le bord inférieur droit juste en dessous du clavier. Puis en bas au centre, il y a le trackpad qui est très bien pensé et très joli, à l’usage, ce dernier est très bon, même s’il fait un peu de bruit lors des clics de souris.

Utilisation en ultra-portable

Ainsi, la vidéoconférence (Skype, Discord, …), ainsi que les services de streaming (Netflix, Amazon Video, …) sont très fluides.

De plus, l’utilisation de suite bureautique comme Office (Word, Excel et Powerpoint) sont parfaitement optimisés.

Enfin, les lectures de fichiers comme des PDF ou des eBooks sont agréables, car la luminosité de l’écran est optimale.

Trackpad

Trackpad

Et l’autonomie est le grand plus de cette Swift nomade, la batterie affichant jusqu’à 15 heures (voir 17 heures pour le constructeur). Bien sûr, il faut

Donc l’Acer Swift est un candidat idéal pour ce type de travail plutôt accès bureautique.

Test de la carte vidéo et à propos des jeux

Lors de test un peu plus extrême, la carte vidéo peut-être le point faible du swift, mais cet ultra portable n’a pas pour cible les hardcore gamers.

Ainsi, un jeu 3D avec pas mal de besoins en ressource n’est pas très jouable. Ainsi, ce n’est pas un PC haute performance, mais nous sommes sur une configuration de base.

Un update de Steam

Un update de Steam

En rajoutant un peu de RAM dédiée exclusivement à la vidéo, cela devrait être plus véloce.

Donc, on peut dire que l’Acer Swift est un micro-ordinateur moyen gamme dans ses performances. Ce qui est pas mal du tout si vous recherchez un ultra portable pour des activités bureautiques ou pour jouer à des jeux sur GOG.com

Pour conclure sur l’Acer Swift 1

À l’usage quotidien, c’est un ultra-portable super intéressant, car pour nous rédacteurs, il possède une bonne durée de vie sans recharge.

De plus, la qualité de l’écran est très appréciable, de plus pour internet, le streaming et la bureautique, c’est la solution parfaite.

Enfin au niveau Wifi et Bluetooth, je n’en ai pas parlé, mais cela fonctionne parfaitement. Donc si l’on n’est pas gamer, c’est le portable dans toute sa splendeur, avec l’autonomie en plus.

Pour couronner le tout, il est totalement silencieux, vu que c’est un EMMC, il n’y pas de disque dur à plateau. Et il est rapide d’augmenter la capacité avec une clé USB ou une SD pour avoir des capacités de stockage en plus.

Et l’Acer Swift 1 est disponible sur Amazon pour moins de 400 €

SWIFT SF114-32-P54K PENT N5000
  • ACER Swift SF114-32-P54K 14.0p FHD IPS ACER Swift SF114-32-P54K 14.0p FHD IPS 1920 x 1080 Gold/Gold

Acer Swift 1

464,00 €
8.6

Design

9.0/10

Performance (bureautique)

9.5/10

Performance (jeux)

7.0/10

Silencieux

9.5/10

Packaging

8.0/10

Points positifs

  • Ultra silencieux
  • Ultra plat
  • Une belle dalle de 14 pouces
  • Des contrastes et de belles couleurs
  • Une autonomie de plus de 10 heures, 15 h en économie d'énergie
  • Pas de chauffe, bonne dissipation thermique
  • Très beau design, fonctionnel
  • Parfait pour bureautique et internet

Points négatifs

  • Pas assez de RAM vidéo
  • Pas pour les gamers

Rédacteur (Spécialiste Jeux-Vidéo) - Jeune quarantenaire, j’ai vécu les débuts du jeu vidéo des années 70, le Super 8 et les disquettes 5’1/4. Bref un jeune geek avant l’heure, mais comme les autres compères du Café du Geek, je suis passionné des nouvelles technologies, de livres et de BD, ainsi que de demoscene. Mais comme disait K. Dick, la réalité n’est qu’un point de vue !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *