TEST – Cadence of Hyrule : L’union de la musique et de l’exploration

Cadence of Hyrule est sorti le 13 juin dernier sur Nintendo Switch. Il s’agit d’un jeu de type rogue-like (se jouant au tour par tour) basé sur le rythme de la musique. Pour les connaisseurs, ce jeu est un dérivé de la saga Crypt of the NecroDancer. De ce fait, il faut bien préciser qu’il ne s’agit pas d’un jeu The Legend of Zelda. Le Gameplay se base sur un combat au tour par tour régi par le tempo musical. C’est ensuite une surcouche de la saga Zelda qui vient apporter des nouveautés à la licence. D’où le nom complet du jeu: Cadence of Hyrule, Crypt of the necrodancer Featuring The Legend of Zelda qui précise le type de jeu. Édité par Brace Yourself Games, cette union propose un jeu réussi, qui nous permet de découvrir une histoire originale à la croisée de ces deux univers

Cadence of Hyrule : Un Gameplay rythmé et plein de vie

Pour un jeu dépendant majoritairement de l’univers musical, il fallait créer des compositions adaptées et pleines de rythme. Avec la richesse existante des musiques de The legend of Zelda, la matière première était là… Le reste, on le doit au génie de Danny Baranowsky. Il a su revisiter les musiques cultes de la saga Zelda à travers la musique électronique.

Ensuite, du côté des graphismes, Brace Yourself Games sait comment toucher les fans de Zelda. En reprenant un style graphique similaire à celui de The Legend of Zelda : The Minish Cap, Cadence of Hyrule nous transporte dans un monde enfantin et haut en couleurs.

Cadence of Hyrule

Maintenant que l’univers musical et visuel est en place, il ne reste plus qu’à explorer les le monde qui s’offre à nous. Pour progresser dans cet univers, il faudra effectuer une action sur chacune des pulsations de la musique. Une barre de tempo située en bas de l’écran indique le timing sur lequel il faut se baser. Le rythme variant entre du « moyennement rapide » et du « rapide » nous laisse peu de temps pour planifier nos actions. Il faut donc anticiper et toujours rester sur ses gardes.

Le jeu saura aussi récompenser une suite d’actions « parfaites », puisqu’en éliminant plusieurs ennemis sur le bon tempo sans prendre de dégâts, les récompenses lâchées par les ennemis deviennent de plus en plus importantes. Pour indiquer cette réussite, la partie de la Triforce sur laquelle battre le tempo deviendra multicolore.

Toujours pour renforcer encore plus le rythme endiablé du jeu, les objets dits ‘destructibles’ (bombes, flèches, rubis, …) sont perdus lors de la mort. Cet aspect peut surprendre au début, mais on s’y accommode très vite. En effet, il peut être très facile de récupérer rapidement de nombreux objets en enchaînant de bonnes séries.

Une exploration diversifiée, mais un peu courte

L’exploration de Cadence of Hyrule se fera au travers de différents tableaux, reliés entre eux et générés (pour la plupart) aléatoirement. Au cours de l’exploration d’un tableau, on y retrouve évidemment des ennemis, mais aussi des passages secrets qui vous mèneront probablement à un donjon sous-jacent au tableau principal. Si le monde extérieur est bien plus proche de l’univers Zelda, les donjons sous-terrains, eux, rappelleront l’univers de la saga Crypt of the NecroDancer.

Carte - Cadence of Hyrule

Avec des donjons aléatoires, l’aventure sera toujours au rendez-vous, et on y découvrira toujours de nouveaux décors. Cependant, une fois que l’on a compris le fonctionnement, le jeu se résume globalement toujours à ce même principe et peut devenir un peu lassant.

Enfin, pour l’histoire en elle-même, le jeu se finit assez rapidement. Bien que les donjons et les « quêtes » annexes rajoutent quelques heures de jeu, il faudra compter une petite dizaine d’heures pour finir le jeu si l’on est débutant et 5 à 6 heures si l’on était déjà initié au style de jeu d’un Crypt of the NecroDancer.

Conclusion

En bref, Cadence of Hyrule propose un jeu très plaisant à jouer et très addictif. La musique, élément de base du Gameplay est réussie et le reste en découle naturellement. Quelques regrets cependant sur la durée de vie, où l’histoire peut être finie très rapidement. De même, la difficulté du jeu reste assez simple. On aurait aimé rencontrer un peu plus de résistance chez certains ennemis. Au final, Cadence of Hyrule revisite un Crypt of the NecroDancer à travers l’univers d’un Zelda en 2D. L’association est réussie et le rendu final propose un contenu rythmé et plein de surprises !

Actuellement disponible à 25€ sur le Nintendo eShop, une version boîte pourrait être disponible sur Amazon prochainement…

Cadence of Hyrule

25.00€
8.3

Gameplay

9.0/10

Musique

10.0/10

Jouabilité

9.5/10

Durée de vie

6.0/10

Histoire

7.0/10

Rapport qualité / prix

8.0/10

Points positifs

  • Gameplay rafraîchissant
  • Rythme de jeu rapide
  • Graphismes à la Minish Cap
  • Bande sonore très agréable

Points négatifs

  • Durée de vie un peu courte
  • Jeu un peu trop facile

Rédacteur (Spécialiste Sport Connecté) - Étudiant en Humanités Digitales, passionné de sport et de nouvelles technologies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *