[Test] La R.A.T. 7, Gadget or not Gadget ?

La RAT 7 est une souris qui à première vue parait… différente. Présentée courant 2010, elle a, à l’époque mais c’est toujours le cas aujourd’hui, suscité un certain engouement et une certaine curiosité.
Il y a de quoi en effet puisque que la souris propose quelques pièces de rechange, en plus d’un design digne des Transformers, de quoi faire chavirer le coeur des plus geeks d’entre nous.

Si la plupart des premiers tests étaient dans l’ensemble positifs, j’ai personnellement à ce jour plus de recul et moins d’excitation à l’idée de tester le mulot de Cyborg.
Et c’est un point important car sous airs révolutionnaires, la RAT 7 cache des qualités comme des défauts.

Pour la petite histoire, je l’ai achetée il y a de cela quelques mois à la Fnac pour une centaine d’euros (le premier qui dit « pigeon » ira au coin !), l’impatience n’étant pas mon moindre défaut, en sachant que je payais le prix fort…

La problématique de cet article (ça, je le sors de mes cours de français ^^) est donc de savoir si cette souris mécano apporte une vraie plus value (ça par contre, c’est plus de l’éco…) ou si c’est simplement un attrape pigeon… voire entre les deux.

Unboxing !

Donc déjà la boîte est plutôt sympa, j’ai eu le temps de l’étudier dans le métro pendant le retour de la Fnac à chez moi.

Premier déballage… et première déception: un patin décollé, un câble qui relit une pièce à une autre à peine accroché. Sur le coup j’ai failli faire certaines choses peu catholiques avec la souris puis je me suis rappelé que je devais vous la tester… bref, je suis trop bon.

Deutsche qualität… ou pas

En terme de design, je ne peux rien dire là dessus, c’est top. La souris est magnifique avec son look futuriste digne des plus beaux vaisseaux de la guerre des étoiles, je suis fan. Mais ça ne sera pas le cas de tout le monde, les gouts et les couleurs… enfin on connait la musique.

Les matériaux utilisés sont plutôt bons, on retrouve des plastiques « Soft touch » ainsi qu’un dessous en aluminium.
Si la finition parait être au premier abord excellente, elle est loin de l’être.
Outre les premiers détails dont je vous ai parlé lors de la partie déballage, je dois aussi vous prévenir que le capteur est une grosse… bouse, et ce pour deux raisons, la première étant que celui ci est très sensible aux poussières et il m’arrive souvent d’avoir le capteur qui « déconne ». C’est embêtant et il n’y a pas de solution pour que cela disparaisse.
Mais le pire, c’est que la souris a dû aller faire un coucou au S.A.V. après seulement un mois, en plein test (pratique pour moi…). MadCatz Quality ? D’ailleurs, Cyborg, Madcatz & co ça appartient à Saitek, la même marque qui produit les casques Tritton, oui oui, ces casques tant déconseillés sur les fourms à cause de leur qualité de fabrication digne… de rien du tout.

Mécanicien pour rongeur

Le truc trop kikoo lol trop bien avec la RAT 7, c’est de pouvoir changer des pièces et d’en bouger d’autres pour adapter la souris à la morphologie de votre main. Sur le papier c’est très sympa, faut avouer qu’en vrai ça relève un peu du gadget, je vous explique pourquoi:

A l’arrière de la souris se trouve un petit tournevis. Juste derrière lui se trouve un petit jeu de poids. Ce dernier permet d’alourdir plus ou moins votre souris. L’idée en elle même est très bonne, c’est d’ailleurs visible sur d’autres souris, le problème ici c’est que sans rien la souris est déjà lourde, elle pèse autour des 125gr…

Ce petit tournevis lui va vous servir pour déplacer le panneau de gauche, où se trouvent les boutons, horizontalement mais aussi changer son angle par rapport au capot. C’est plutôt un bon point car je le trouve par défaut un peu loin, j’ai pu le rapprocher pour que les boutons tombent plus facilement sous mon pouce. Néanmoins, ces derniers sont très durs et ils nécessitent une forte pression pour fonctionner; résultat, le panneau, malgré la vis bien serrée, ne tient plus écarté, à la moindre poussée, il se rapproche du reste de la souris… pourtant je suis tendre avec mes rongeurs.

Autre fonctionnalité modulable proposée par MadCatz, la possibilité de reculer ou d’avancer le repose paume. Si l’idée est loin d’être bête, j’aurais quand même tendance à reprocher l’énorme espace qu’il y a entre l’avant de la souris et ce bout de plastique lorsque celui ci est reculé à son maximum; certes, les plus grandes mains auront une souris à leur taille, mais non, ça ne sera pas totalement confortable.
A mon avis, des reposes paume plus ou moins longs auraient été plus pratiques. Je note en revanche la bonne idée de proposer un capot arrière plus élevé, pratique si l’on préfère des souris hautes.

La partie que j’aime bien, c’est la possibilité de changer certaines pièces, fournies dans une belle petite boîte. Si c’est très gadget, je ne peux pas bouder mon plaisir !
On peut donc changer repose doigt et paume, soit avec un grip en caoutchouc, soit en soft touch, et certaines parties ont une forme différente pour une ergonomie qui le sera aussi.
Personnellement, j’aime bien le dessus en gomme qui accroche bien couplé au repose doigt.

Mais encore une fois petit bémol quant à la finition, certains reposes paume ont un « jeu » (ils bougent) lorsque qu’ils sont tirés, et d’autres sont impossibles à mettre ou à enlever sans forcer. MadCatz Quality ? 😛

Prise en main à la fois bonne et moyenne

En ce qui concerne la prise en main, je reste assez mitigé. Certes, les possibilités de modélisation permettent d’avoir une souris qui, à l’instar de la Sensei avec sa forme simple et ambidextre ou d’une G9x de Logitech qui propose deux coques pour des tenues en main différentes, s’adapte à quasiment tous les grips, quasiment tout le monde devrait donc s’y retrouver.
Mais malheureusement, quelque soit votre façon de tenir une souris, vous ne vous sentirez pas très bien. Pour avoir testé des dizaines de mulots, la RAT 7 est la souris qui m’a le plus déplu. Je ne dis pas que c’est une catastrophe, simplement qu’à vouloir trop en faire, bah on en fait trop justement. Et là, le résultat est une prise en main polyvalente mais peu confortable, car la forme n’est pas « unibody », et par conséquent la main n’est pas totalement posée ce qui engendre de petites douleurs et contorsions.

Donc en ce qui concerne la prise en main, j’en conclu qu’elle s’adaptera à presque tout le monde, ce qui est un gros plus, mais que cela reste assez inconfortable à cause de toutes ces pièces différentes.

Les boutons sont quant à eux plutôt bien pensés et certains innovent, ce qui est très appréciable. On retrouve par exemple sur le flanc gauche une molette; je la trouve personnellement pratique pour régler le volume du son en bureautique. Mais, à l’instar de la molette classique situé entre les deux clics, les crans sont trop peu marqués, ce qui les rend peu précises. Encore une fois, c’est compréhensible sur une souris à 50€, mais pas à 100€.
Autre innovation que l’on retrouve aussi chez la marque Corsair, la présence d’un bouton de précision. Celui ci sert à ralentir la sensibilité lorsqu’il est enfoncé pour être plus précis. C’est extrêmement utile en FPS comme en retouche photo.

Si dans l’ensemble les boutons sont plutôt bien placés et si certains d’entre eux proposent des fonctionnalités intéressantes, je regrette qu’ils soient vraiment trop « durs », c’est à dire qu’il faille une forte pression pour les enclencher.

Capteur capricieux

Le capteur laser des RAT est dans l’ensemble performant, je n’ai pas eu de problèmes en ce qui concerne la précision, le tracking ou des décrochages intempestifs, mais hélas celui ci est sensible aux poussières. Autrement dit, à la moindre poussière, un des deux axes du capteur va partir en « cacahouète » et il vous faudra alors souffler dessus ou passer un petit coup de chiffon. Ça peut paraître négligeable mais c’est extrêmement ennuyeux en jeu, d’autant plus que sur une souris à 100€, je ne vois pas trop ce que ça vient faire là.

La question: est ce la faute, ou non, de MadCatz ou alors de Phillips, constructeur de ce capteur TwinEye ?
A mon avis, c’est dû tout simplement au fait qu’il y a un petit patin qui entoure le capteur. Mais la finition étant, elle aussi, plutôt médiocre, celui ci a tendance à avoir un peu de sa colle qui dépasse, ce qui a pour conséquence de retenir de méchantes et néfastes poussières.
Et, à ma connaissance, il n’y a pas d’autres modèles équipés de ce capteur qui ont rencontré le même défaut. Donc Le constructeur n’a donc à mon avis pas dû le protéger suffisamment des poussières auquel le capteur est très sensible.
Toujours est il que c’est présent sur la souris…

Le reste…

En ce qui concerne le reste, on note un pilote plutôt complet, compatible Mac, ce qui est assez rare pour être pris en compte, où vous aurez la possibilité de paramétrer vos profils et vos macros. La RAT 7 propose d’ailleurs une mémoire interne pour sauvegarder vos profils, ce qui est assez appréciable.

Point très important pour une souris, la glisse. Et, encore une fois me direz vous, je suis déçu. Les patins en téflon sont de bonne qualité mais un trop petits, et par conséquence la glisse est un peu moyenne. Rien de catastrophique non plus, mais habitué à la glisse de la Steelseries Sensei avec ses patins assez conséquents, je deviens assez vite difficile 😉

Conclusion                                                                      5/10

+ Magnifique !
+ Très geek ^^
+ Système de poids
+ Boutons vraiment bien pensés
+ Bon logiciel
+ Capteur performant dans l’ensemble
+ S’adapte à quasiment tout le monde…

– … mais pas aux gauchers
– Capteur qui bug souvent
– Finition trop médiocre
– Trop lourde, même sans poids
– Boutons un peu durs
– Molette peu précise et très fragile
– Revêtement qui vieillit assez mal
– La mienne est partie au SAV en un mois –‘
– Manque d’options, ne comblera pas à mon avis les gamers exigeants

Mon opinion ne sera peut être pas partagée par tout le monde, certains tests sont d’ailleurs assez élogieux en ce qui concerne la RAT 7. Néanmoins, j’ai testé bon nombre de souris, et les plus performantes. Et par conséquent, je suis très durs quand j’en test une autre et je relève le moindre détail qui fâche.

Ici, mais ça ne relève que de mon avis personnel, j’ai l’impression de m’être fait arnaquer. Pas vraiment à cause du prix, mais plutôt parce que MadCatz a la fâcheuse tendance de croire que la finition et que les performances passent après le design et les petits gadgets geeks, qui ne font finalement qu’augmenter l’addition.

Je ne suis pas critique envers l’innovation proposée ici, au contraire, je suis plutôt séduit par le principe car finalement tout le monde peut l’adapter à sa main, mais plutôt envers le capteur médiocre qui s’affole à la moindre poussière ainsi qu’à la finition générale digne d’un produit bas de gamme et aux nombres de problèmes que l’on peut constater sur les forums d’hardware (sur lesquels je suis assez présent d’ailleurs et je vous assure qu’ils sont récurrents).

Donc au final, évitez cette souris. Certes, la possibilité de changer quelques pièces c’est sympa, mais c’est au détriment, parfois, du confort. D’autant plus qu’à 100€, la finition ne suit pas et la RAT 7, comme la RAT 9, sont des nids à problèmes, et j’en ai fait les frais en à peine une semaine. Dirigez vous plutôt vers la RAT 5, plus bas de gamme, mais sans gadget et tout aussi efficace, pour un prix bien moindre.

Et à la question « Et si la RAT 7 n’avait plus de défauts matériels, la conseillerais tu ? », je répondrai que non, à cause de performances générales bien trop médiocres vu le prix affiché, on trouve bien mieux ailleurs. Mais ça, c’est parce que je suis trop exigeant, certains se satisferont sans problème avec ce que propose la RAT 7 tout en profitant de son look qui, avouons le, a vraiment de la gueule. A vous de voir quels sont vos besoins.

PS: Il existe aussi plusieurs versions plus colorées de la RAT 7, à savoir la Contagion, Infection et l’Albino, tout ça bien entendu disponible sur le site de Cyborg.



Ancien Rédacteur
Rédacteur qui n'est plus présent sur le site depuis un certains temps, son compte a donc été supprimé.
8 Comments
  • Juil 1,2013 at 2013-07-01T23:24:34+00:000000003431201307

    Hum, disposant d’une R.A.T 5, je ne peux pas juger de la qualité des composants de la 7. Cependant, Je tiens à remarquer que je ne vois pas comment on peut trouver les boutons latéraux « durs », ils largement assez sensibles. (En dehors du bouton Cyborg, pas vraiment utilisable à la volée en FPS car assez mal placé) Et pour le problème de réaction à la poussière, il faudrait préciser la sensibilité utilisée, car je doute que la souris réagisse de la même façon à 6400 dpi où elle est ultra sensible qu’à 1000 dpi où elle reste largement assez sensible pour jouer (voire 2000 ou 3000 ) On ne va quand même pas reprocher à une une souris 6400 dpi d’être sensible, si ?

  • Déc 31,2012 at 2012-12-31T22:04:41+00:000000004131201312

    Je possède moi même la R.A.T.7 Contagion, et ai un avis quelque peu différent.
    La boîte, on est d’accord, un excellent unboxing pour montrer que c’est pas de la m*rde !
    Concernant la qualité, là je crie au scandale !
    Aucun problème de patin même après 9mois (je crois à peu près), de plus , si tu parles du câble rouge gaîné entre le corps de la souris et le repose pouce, il est très esthétique (raison pour laquelle je préférais la 3 aux modèles supérieurs, où la molette bouche la vue, même si elle s’avère pratique pour régler le son en plein milieu de jeu !), et la pièce n’est pas du tout branlante
    Le réglage de la souris est excellent (ayant des petites mains, l’inclinaison du repose pouce me permet d’atteindre le sniping mode =)! ), les boutons latéraux sont au contraire suffisamment sensibles, tu n’as pas du assez serré pour éviter que le repose se rabatte (et encore je ne l’ai pas beaucoup serré),
    la souris sans contre poids est peut être lourde comparé à une souris d’usage quotidien, mais pour du gaming elle est extrêmement légère, j’ai du rajouter 3 poids
    Je te rejoins sur le capteur, effectivement, sensible à la poussière
    Mais étant un g33k soucieux de l’état de mon matos, elle subit un nettoyage quotidien au COTON TIGE, et le tapis de souris (pas un cyborg, pas encore !), aussi, car c’est la poussière du tapis qui fait merder la souris

    Saitek est une filiale de MadCatz et non l’inverse
    Depuis quand les Trittons sont déconseillés ?? Dans le gaming, c’est soit du SteelSeries, soit du Turtle Beach, soit du Tritton (et probablement du Cyborg pour moi dès la sortie du F.R.E.Q.5 Contagion Edition)

    Deutsch Qualität ? Oui : je prend EXTRÊMEMENT soin de mon matos, mais mon entourage moins, un impie a fait tombé le joujou (je l’ai envoyé au bûcher sitôt après), la coque en alu a joué son rôle !
    Tel un chat, la souris s’est retourné du fait de la densité plus importante de l’alu (un peu comme le beurre de la tartine), et c’est l’alu qui a pris le choc au lieu du plastique supérieur, même pas un pet !

    Sinon dans l’ensemble ta critique est assez réaliste, bon travail !

    [quote]
    Koalamaniak
    on doit prononcer ‘la ratée’ ?! mdr pas très vendeur !!
    [/quote]

    Euh, soit tu dis airaté, soit rat [rate], mais pas un mix des deux
    Ensuite si tu avais compris la petite référence, on a la « souris », pour les gens qui savent juste allumer un pc, le « mulot » là ça devient de l’advenced mouse, et enfin, t’as le poids lourd de la catégorie, un rat, bien plus gros que la pauvre gerboise (gerbille ? gerboise ? je sais jamais)

    • GenDarme
      Jan 1,2013 at 2013-01-01T12:55:55+00:000000005531201301

      Sans etre péjoratif, tu n’as pas l’air d’être un connaisseur. Certes, si on met de côté les problèmes techniques mainte et mainte fois présents sur les forums (je te conseille d’aller faire un tour sur les forums de jeuxvideo.com), la prise en main est un peu hasardeuse, le capteur vraiment loin d’être aussi bon qu’une souris classique, genre steelseries sensei, qui utilise un Avago, comme toutes les bonnes marques.

      Ensuite, en revenant au poids, pour des FPS, dis toi que les mecs en Lan joues avec des souris qui font 100gr grand max 120, avec une souris aussi lourde que la RAT 7, tu perds vraiment en réactivité.

      Et non dans le gaming, les Tritton sont ultra déconseillés, les amplis pour les consoles sont merdiques en qualité mais c’est surtout la qualité de finition et la tenue sur la durée qui sont déplorables. On te conseille soit du Steelseries, soit du Sennheiser soit du Beyerdynamic si t’es fortuné ^^

  • TokiioFlo
    Nov 29,2012 at 2012-11-29T09:39:26+00:000000002630201211

    Super test merci mais si vous voulez l’acheter j’ai comparer les prix et a Virgin elle coute seulement 69.90€. (Sans aucune promo)

  • Koalamaniak
    Nov 26,2012 at 2012-11-26T23:48:39+00:000000003930201211

    Test très complet que je n’ai pas lu en entier tant l’apparence du produit me rebute ^^ juste, quand j’ai lu « La RAT 7 est une souris qui à première vue parait… différente » et que j’ai vu la photo, je me suis dit que je devais mal lire : on doit prononcer ‘la ratée’ ?! mdr pas très vendeur !!

    Bon article sinon, de ce que j’ai lu en tout cas !!

  • Zayder
    Nov 26,2012 at 2012-11-26T21:01:19+00:000000001930201211

    Bonsoir, très bon test, et bonne connaissance des composants et tout rien a redire.
    Si ce n’est, Saitek a était racheté par madcatz dans les environs de novembre 2007 et non l’inverse.
    En revanche sauriez-vous confirmer par conséquent a qui appartient Tritton & cybord, a saitek et donc a mad catz ou plus directement a mad catz ?

    Cordialement 🙂

  • Cutty853
    Nov 25,2012 at 2012-11-25T16:00:01+00:000000000130201211

    personnellement j’ai la Rat9 et les finition sont beaucoup mieux aucun morceaux du matériel ne se bart je la trouve excellente pour le prix. Il ets vrai que le capteur peu bugué mais c’est a vous d’avoir un bureau propre et il ne faut pas soulevé ou invité la poussiere vers la souris voila tout. ^^

  • Vertpoulpe
    Nov 25,2012 at 2012-11-25T15:27:30+00:000000003030201211

    Super test, réellement utile ! Bravo !!!

Leave a Comment