[TEST] Major by Marshall: Le rétro à l’état pur !

Collégien, lycéen ou étudiant tout simplement, vous avez sûrement repris les cours depuis peu. Pour certains d’entre vous, il faut, pour aller en cours, passer par l’horrible machine, le bus. Quoi de mieux pour passer ce long moment que de se détendre avec un peu de musique et avec une sortie audio qui vous réveillera paisiblement lors de votre trajet ? Le casque Major, conçu par le géant du domaine de la musique qu’est Marshall, habille de plus en plus de têtes. Vaut-il cependant réellement le coup ? Test tout de suite !

I/ Emballage

N’ayant plus la boîte, je ne peux malheureusement pas vous en montrer d’avantage mais vous pouvez me croire sur parole, l’emballage du Marshall Major est incontestablement l’une des boîtes les plus en adéquation avec le produit. Fait dans un esprit rétro, on remarque directement que l’implication et le travail soigné de Marshall sont présents.

marshall-major-main

L’emballage contient le casque (heureusement), ainsi qu’un adaptateur de 6,35mm à brancher sur les amplis ou les tables de mixage par exemple. Utile pour les musiciens.

II/ Qualité réelle ou simple coup de pub pour Marshall ?

Connu pour ses articles haute qualité, Marshall, avec ce casque, reste dans ce style de puissance sonore tout en restant dans le raisonnable.

Marshall-Major-White-Headphones

Le casque en soi a une allure rétro qui rappelle les casques de l’époque. Ses écouteurs carrés évoquent la forme des amplis, ce qui est plutôt bien pensé ! Le Major est constitué en grande partie de similicuir avec des coutures apparentes qui gâchent un peu le plaisir des yeux, ayant en plus parfois quelques défauts. L’arceau, lui, est fait intérieurement de plastique, ce qui a provoqué chez moi des pliures assez déplaisantes.

Le Major est réglable et les oreillettes sont très rembourrées mais confortables. Le petit point négatif serait la sensation de gêne avec les mousses fermes et l’arceau assez dur qui intervient après 10 minutes d’utilisation.

Marshall-Major-Headphones

Le câble est en spirale, ce qui est un atout pour les musiciens en quête de longueur. Pour ma part, trop de longueur provoque sans cesse des balancements quand je me promène, ce qui peut être assez embêtant.

La prise jack est plaqué or avec un petit plus qu’est le ressort pour protéger le câble et ne pas le plier/casser.

III/ Le son : Vaut-il son prix ?

Si vous écoutez comme moi de la musique type Electro/Dubstep, vous ne serez pas déçu par ses basses à vous couper le souffle. Côté aiguë, ils peinent parfois à convaincre mais ne déplaisent pas lors de l’écoute.

Le côté positif que je pourrais ajouter ici, serait le côté isolement lorsqu’on s’intègre dans l’esprit musical. Aucun bruit distrayant ne sera présent pour gâcher votre écoute et les gens autour de vous peineront pour entendre un bruit sortir de celui-ci. (Sauf si vous le poussez à son maximum)

L’entreprise Marshall, lors de la conception du Major, a sorti un casque à moins de 100 euros pour se lancer en tant que concurrente mais n’a pas mis tout son savoir-faire pour être le numéro 1. Si vous désirez en faire l’acquisition, notez que son prix est de l’ordre des 90 €. Il est en outre disponible en deux coloris : Noir et Blanc (attention : blanc très salissant). 

Il est par exemple vendu 88€ en version blanche ici, et en version noir ici.

Rédacteur en chef - 23 ans. Diplôme en Marketing, Management et Communication. Je passe mon temps à lancer des projets. Sur le site, je dédie des heures aux rédacteurs pour apporter le nécessaire à la rédaction. Retrouvez moi sur LinkedIn ou Twitter.

4 Comments

    1. Guenadi Post author Reply

      Ne jamais critiquer les styles musicaux des autres, est l’une des premières règles d’un bon musicien 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.