[Test] Micro-casque Razer Carcharias

razer-carcharias

Razer est une marque de périphériques PC très connue du grand public mais pour autant, à l’instar de Tritton ou de Cyborg (deux filiales de la même marque d’ailleurs…), sa réputation auprès des connaisseurs n’est pas vraiment à son avantage, entre autre à cause de produits peu fiables sur la durée.

Mais je ne suis pas là pour débattre sur Razer, mais plutôt pour vous tester le Carcharias, un casque gamer pour PC proposé à un tarif assez attractif, à savoir 79€. Reste à voir si il vaut le coup, surtout qu’il ne faut pas perdre de vue la référence en terme de micro-casques dans cette tranche de prix, le Steelseries Siberia V2.

Bundle

Cette partie sera assez courte, car en effet Razer, bien que l’emballage soit tout à fait classieux, n’a pas été très généreux en terme d’accessoires. On retrouve le casque, les manuels d’utilisation et les désormais habituels autocollants aux couleurs du constructeur, rien de bien original.

Sobre, classe mais… fragile ?

En terme de design, je suis assez satisfait. Assez sobre, le Carcharias est tout à fait agréable au regard avec ses oreillettes aux dimensions généreuses et ses attaches en métal, et a pour avantage d’être assez passe-partout. Enfin, il l’aurait été si son micro n’avait pas été aussi imposant ou tout du moins s’il avait été détachable, car il faut avouer qu’avec une perche de cette taille, les gens dans les transports en commun peuvent se questionner à son sujet.

DSC05879

Le casque m’a fait bonne impression en ce qui concerne la finition: si le plastique est le matériau majoritairement présent, on peut remarquer que Razer n’a pas été pingre pour ce qui est du métal. Les écouteurs en sont recouverts et les attaches sont elles conçues à partir de ce matériau noble. Je note aussi l’excellente qualité des mousses; adieu le simili-cuir, bonjour le velours, ce qui est un gros plus pour être à l’aise et oublier le casque une fois placé sur ses oreilles. Mais malgré toutes ces bonnes choses, le Carcharias me parait très fragile en main. Il est assez branlant mais ce sont surtout les deux tiges qui relient les oreillettes à l’arceau qui ne m’inspirent vraiment pas confiance, un mauvais coup et hop, c’est tordu…

Un poids plume

Une fois sur la tête, le Carcharias a pour avantage de se faire très vite assez discret. Ses mousses en velours et son arceau peu oppressant en sont les principales causes. Mais si c’est un plus, cela révèle aussi de gros défauts. Par exemple, à cause des deux exemples cités, l’isolation est très mauvaise, malgré le fait que les oreilles soient bien englobées, ce qui en fait un casque avant tout pensé pour une utilisation sédentaire et au calme. De plus, l’arceau n’exerçant d’une faible pression sur votre cuir chevelu, le Charcharias ne tient vraiment pas très bien si votre tête bouge, à oublier donc si vous recherchez un casque à la fois gamer et à la fois nomade.

DSC05875

Petit plus concernant les câbles qui sont gainés et qui comportent une petite télécommande qui vous permet de régler le volume et de couper le microphone, ce qui est toujours appréciable.

Du bon vieux stéréo

Le son du Carcharias est assez bon, voir même très bon. Ce qui me plait, c’est que là où la plupart de ses concurrents essayent d’appâter les gamers avec des Surround plus médiocres les uns que les autres, Razer a décidé de la jouer classique et de ne laisser qu’un son stéréo. Ç’est honnête de leur part, car tous ces effets audios sont bien souvent anecdotiques et ne font que baisser la qualité générale du son.

Du fait de sa plage fréquence étendue, le Carcharias propose un son riche et très détaillé. Par conséquent, il se débrouille étonnamment bien en jeu, surtout en FPS où un son précis se révèle être un atout non négligeable. D’autant plus que la spacialisation est elle aussi bien au dessus de mes espérances car même si le casque est stéréo, les sons ne paraissent pas du tout compressés et l’on se sent bien immergé et, encore une fois, c’est un avantage de taille en jeu. Mais notez que cette impression d’espace est due entre autre à l’arceau qui est peu serré et qu’en contrepartie l’isolation est moins bonne, à vous de faire un choix selon vos besoins.

DSC05873

En musique en revanche, c’est un peu la catastrophe, les basses sont (trop) mises en avant et deviennent assez vite saturées, le spectre n’est pas équilibré du tout avec des médiums, eux, en arrière, le son est très loin d’une totale neutralité et est donc à déconseiller si vous souhaitez utiliser votre casque pour jouer comme pour écouter de la musique. Très honnêtement, dans ce cas là, préférez le Siberia V2 qui est très bon dans chacun des deux domaines cités, sans exceller non plus pour une écoute musicale.

J’en profite pour placer un mot en ce qui concerne le microphone, point important si vous jouez en équipe ou que vous souhaitez tout simplement enregistrer votre voix. Sur le plan « physique », j’en suis très déçu, il est très gros, pas détachable mais surtout très peu pratique à mettre en place. La partie modulable en caoutchouc est assez résistante et c’est impossible de la régler sans forcer, donc ne pensez pas pouvoir placer précisément la micro en dessous de votre bouche une fois le Carcharias posé sur votre tête. En revanche, il est très performant, le son enregistré est très clair et pas trop aigu contrairement à la plupart des microphones intégrés. Razer propose d’ailleurs une réduction des bruits ambiants qui est assez efficace et qui se se révèle être bien sympathique quand il y a du monde à côté de vous qui braille sans arrêt 😉

DSC05876

Conclusion

[button color= »green » link= » » target= » »]16/20[/button]

Le Carcharias est donc finalement une très bonne surprise, malgré une finition qui ne m’inspire pas totalement confiance. Il est confortable, le son est très bon en jeu et le micro est d’excellente qualité, parfait pour satisfaire la majorité des joueurs qui ne sont pas à la recherche d’un matériel d’exception. Si son plus gros défaut reste son isolation très médiocre voire son incapacité à satisfaire un audiophile, je dois avouer que Razer propose un très bon produit avec un rapport qualité/prix très satisfaisant. Reste que le Siberia V2, vendu au même prix, a ma préférence sur pas mal de points…

argent

+ Confortable
+ Simple mais joli
+ Très bon son
+ Bonne spacialisation
+ Souple
+ Bon micro

– Semble très fragile
– Finition générale moyenne
– Isolation presque inexistante
– Micro ridiculement gros
– Micro anti-bruit: du pipo marketing

Rédacteur qui n'est plus présent sur le site depuis un certains temps, son compte a donc été supprimé.

3 Comments

    1. GenDarme

      Non, d’ailleurs tous les casques ayant une carte son intégrée se branchent en USB, du moment que tu connectes un casque en Jack sur ton PC/Mac, c’est qu’il va se connecter sur la carte son de ton ordinateur 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *