Informatique

Test – Moshi Symbus Q : Le hub USB-C parfait pour utiliser votre MacBook au bureau ?

Les hubs USB-C sont maintenant monnaie courante sur la plupart des ordinateurs ultra-portables. Cependant, il est parfois difficile de trouver des solutions répondant à l’ensemble de nos besoins. Dans ma recherche de hub USB-C pour travailler à la maison, j’ai finalement trouvé une pépite qui m’offre tous les ports dont j’ai besoin afin d’utiliser mon nouveau MacBook Air M1 comme PC de bureau lorsque je ne suis pas en déplacement : le Moshi Symbus Q. Afin de vous donner une idée des avantages de cette solution, nous vous laissons feuilleter notre test complet de l’appareil.

Présentation du Moshi Symbus Q

Le design

Avant d’entrer dans les détails techniques, parlons rapidement du design du Moshi Symbus Q. Ce hub USB-C profite tout d’abord d’un format compact de 11,6 cm de long par 7,2 cm de large et 3,2 cm de hauteur pour un poids d’environ 800 grammes (1,77 livre). Il s’équipe ensuite d’un revêtement en métal sur les bords et d’un tissu sur le haut agrémenté de motifs en caoutchouc. Cette surface permet notamment de charger un produit compatible avec la charge Qi avec une puissance de 15W. Globalement, le produit arbore un design simple et raffiné, qui prend facilement sa place dans un bureau, sous un écran par exemple.

Les connectiques

À l’avant du Moshi Symbus Q, on retrouve pour commencer une diode. Cette dernière affiche vert lorsque le MacBook est chargé ou orange lorsqu’il est en cours de charge. Même fonctionnement lorsqu’un appareil est sur la station de charge sans fil. Sur cette face avant, deux ports USB A sont aussi de la partie. Celui de gauche profite d’une puissance de 10W et celui de droite de 2,5W. Le premier sera donc idéal pour charger un appareil en USB pendant que l’autre répondra bien à l’alimentation d’un périphérique (clavier, souris, casque, webcam…).

À l’arrière, le hub USB-C s’accommode d’une entrée d’alimentation, d’un port Ethernet ainsi que d’une sortie HDMI. On retrouve aussi la prise USB-C permettant de connecter le Moshi Symbus Q à votre ordinateur portable Windows ou MacBook. Celle-ci est assez longue et permet de ne pas pendre comme la plupart des hubs USB-C. Ainsi, il est possible d’installer le produit à plat proche de votre ordinateur portable. En branchant l’alimentation et le port USB-C, il est ainsi possible de profiter d’une charge 60W, d’un débit internet de 1000 Mb/s et d’un écran externe en 4K/60 Hz.

L’utilisation

Le Moshi Symbus Q ne démérite pas son Innovation Award dans la catégorie Périphériques d’ordinateur décerné lors du CES 2019. L’utilisation est satisfaisante dès la première seconde. Après avoir branché l’alimentation du hub sur secteur et connecté le port USB-C à mon MacBook Air M1, tout a directement fonctionné. Mon écran externe s’est allumé, l’ordinateur a commencé à se charger et les ports USB-A étaient fonctionnels. Malheureusement, je n’ai pas de smartphone avec charge sans fil ou d’accessoires tels que des AirPods pour vous faire un retour sur la charge Qi présente sur ce produit.

Parmi les points faibles du produit, je signalerais la chauffe du boitier lorsque le MacBook est branché. Ne disposant pas de ventilateur, le boitier a en effet tendance à chauffer pendant la charge d’un ordinateur portable. D’après le média Android Police, cela est encore plus chaud lorsqu’un appareil est sur le socle de charge sans fil. Cela peut ainsi être un grand non pour la plupart des utilisateurs souhaitant faire charger un smartphone ou des écouteurs sans fil, ainsi que leur ordinateur portable en même temps.

Notre avis sur le hub USB-C Moshi Symbus Q

Après quelques semaines d’utilisation, le Moshi Symbus Q est l’allié idéal pour le télétravail. Il offre en effet une réponse parfaite à mes attentes : avoir un hub USB-C me permettant de charger rapidement mon MacBook et de profiter d’un second écran à la maison.

Malgré le point faible au niveau de la chauffe du produit, cela ne gêne en rien son fonctionnement. Il répondra principalement aux besoins de personnes ne nécessitant pas beaucoup de ports, ni de lecteur de carte SD ou microSD et privilégiant l’USB-A à l’USB-C. Cela manque tout de même de deux ou trois ports USB-C en plus pour connecter nos autres appareils. Le port Ethernet s’avère de son côté très utile afin de profiter d’une connexion plus stable que le Wi-Fi tout au long de la journée.

Pour finir, parlons prix. Le Moshi Symbus Q se présente comme un appareil aux finitions premium et affiche un tarif en adéquation : 159 euros sur Amazon. Pour moi, le tarif semble justifié lorsque l’on prend en compte la possibilité de profiter d’une charge de 60 W pour son ordinateur, la charge Qi et les autres ports (HDMI, Ethernet et USB-A). Il pourrait cependant sembler trop cher pour les consommateurs souhaitant se tourner vers un produit plus portable et qui n’ont pas besoin d’option de recharge pour leurs appareils.

À noter, si vous ne souhaitez pas opter pour un produit avec de la charge sans fil prochainement, le Moshi Symbus offre tous les avantages du Symbus Q, mais sans cette fonctionnalité de recharge, à prix inférieur de 40 euros environ.

Moshi Symbus Q

159,09 €
8.8

Design

9.0/10

Ports

8.5/10

Prix

9.0/10

Points positifs

  • Concept de hub USB-C avec socle de charge sans fil
  • Un design soigné
  • Idéal pour travailler avec un écran externe

Points négatifs

  • Chauffe du boitier
  • Absence de ports SD et USB-C
Tags
Hub Hub USB-C MacBook Moshi ordinateur portable windows

Alexandre Scotti

Scotti, 26 ans, rédacteur en chef. Passionné de nouvelles technologies et jeux vidéo indépendants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page