Test – Razer Nari Ultimate : Le premier casque gaming au retour haptique

Razer est renommé pour ses produits gaming, étalé sur une bonne quantité de catégories de produits. En fin d’année, ceux-ci ont annoncé leur collaboration avec Lofelt, producteurs du Basslet, afin de donner lieu à un produit unique en son genre, le Razer Nari Ultimate.

Nouvelle gamme, nouvelle expérience

Tête d’affiche de la nouvelle gamme Nari, la version Ultimate se dote de caractéristiques bien plus avancées que les autres. Celle-ci se différencie en majeure partie par sa capacité haptique, nommée Razer HyperSense, créée grâce à la collaboration avec Lofelt. On retrouvera donc un casque qui correspond bien aux moyennes et grosses tailles de tête (un peu moins aux petites vue sa taille, mais ça passe quand même).

Il dispose d’un arceau supérieur amovible qui saura s’agrandir pour les têtes de plus gros diamètres. Pour ce qui est des oreillettes, elles détiennent un angle de rotation de 90 degrés vers l’arrière, et d’environ 20-25 degrés vers l’avant. Les coussinets, composés de mousse en gel refroidissant offrent une bonne une isolation phonique et offre un confort permettant un port sans gêne durant de nombreuses heures.

Razer x Lofelt - Nari Ultimate

On fait donc face à un casque assez confortable à porter, mais au niveau de la connectique, ça donne quoi ? Et bien fort heureusement, le Nari Ultimate dispose d’une connectivité avec et sans-fil. Pour ce qui est de la connexion filaire, c’est avec un câble 3.5mm. La connectivité sans-fil elle s’effectue par le biais d’un petit communicateur sous forme de prise USB, sous fréquence 2.4 GHz.

C’est sur l’écouteur gauche que se trouvera la majorité des boutons et fonctionnalités. Dans un premier temps, on retrouvera le bouton qui permet de couper le micro (et qui rend donc le bout du micro rouge lorsque celui-ci est coupé), puis une molette qui permet de régler le son entre audio de jeu et de conversation. Suite à cela, le bouton Power, qui permet aussi l’appairage du casque, puis la prise de recharge Micro-USB et le port Jack 3.5mm.

Razer x Lofelt - Nari Ultimate

Son micro est amovible, partant de l’intérieur de l’oreillette gauche, et s’étend de manière à arriver jusqu’à devant la bouche. D’un matériel flexible, il peut se tordre et se moduler au bon vouloir de l’utilisateur pour un positionnement personnalisé. Il ne dispose cependant de quasi aucune protection en terme de saturation. Situé proche de la bouche, il peut facilement provoquer des bruits relativement désagréables à entendre.

Sur cette oreillette gauche, on retrouvera aussi l’emplacement pour ranger la prise USB, ainsi que la molette de volume général. Niveau autonomie, on restera autour des 8 heures sur une utilisation intensive de l’HyperSense et du RBG. Pour ceux qui sont moins friands des options complémentaires, le casque pourra tenir jusqu’à 20h sans HyperSense ni RGB.

Lofelt x Razer : un mélange entre l’ouïe et l’haptique

Pour être honnête, il me semble assez compliqué d’imaginer l’effet que ce casque produit quand on ne l’a pas essayé. Lorsqu’il est porté pour la première fois, le son est assez joli. Malgré ce premier effet, le passage du mode « stéréo » au mode « son surround », donne lieu à un tout autre point de vue. On se sent comme englobé par le son, comme lorsqu’on regarde un film avec un bon 7.1, grâce à la technologie THX Spatial Audio.

Razer x Lofelt - Nari Ultimate

Une fois qu’on accède aux options depuis l’application dont on parlera juste après, on a la possibilité de configurer la partie « améliorations« , où se trouvent les modifications propres au retour haptique. L’élément le plus important restera « l’intensité haptique », qui provoque un retour de vibration en fonction des basses fréquences. Le « bass boost », en lui même, modifie l’égalisateur du son pour obtenir de meilleures basses, offrant donc un gros boost au retour haptique.

Le son reste toujours aussi joli, que ce soit avec ou sans le retour haptique. Les voix restent claires, tout comme les aigus, qui se trouvent être bien travaillés. Les basses fréquences, sans configuration, ne détiennent aucune profondeur, malgré qu’elles restent claires et bien retransmises.

Razer x Lofelt - Nari Ultimate

Le Razer Nari Ultimate garde en mémoire les profils. Il n’est donc pas nécessaire d’utiliser le casque en mode sans-fil pour forcément obtenir un retour haptique une fois que celui-ci est configuré. Cependant, pour modifier les réglages du casque, il vous est nécessaire de passer en mode sans-fil afin que le casque soit reconnu par le logiciel.

Des sensations hautement réalistes

Une fois configuré, vous avez tous les moyens nécessaires afin d’obtenir des basses ultras puissantes, voir même décoiffantes dans le contexte du retour haptique, qui sait se montrer relativement violent. La simulation « d’immersion haptique » est clairement capable de se rapprocher d’une écoute comme en festival, donc loin d’une écoute avec des retours monotones.

Razer x Lofelt - Nari Ultimate

On voit bien une expertise derrière le matériel, qui n’offre pas un retour uniquement au même ton, mais avec un retour qui s’adapte à la fréquence ainsi qu’à la hauteur du son, comme un vrai caisson haut de gamme saurait offrir. Celui-ci répond aux fréquences allant de 20Hz à 200Hz, tout en proposant une force maximale de 4.3 G.

Niveau films, comme dans l’écoute de musique, on se retrouve dans un univers bien plus réaliste qu’avec un casque classique. Explosions, coups ou encore collision, tout se verra reflété et envoyé en retour haptique. Un gros plus pour certains types de films !

Razer x Lofelt - Nari Ultimate

Bien évidemment, cela ne concernait que la partie musique et films. Pour le gaming, le retour haptique apporte un bon lot d’avantages. Sur des jeux comme PUBG, on se rend plus facilement compte de véhicules qui passent, de balles qui atterrissent proche ou de son de pas proches. En plus du 7.1, ce retour haptique apporte un vrai avantage au repérage audio. En plus de ces atouts propres au gaming, comme toujours, il met le réaliste en avant en repoussant les limites du son avec cette technologie haptique.

L’expérience peut cependant être assez désagréable sous certaines conditions, comme un bruit sourd lors d’un chat vocal, du déploiement de parachute ou de saut (Fortnite), apportant des vibrations non voulues. Le casque retransmet les sons sans distinction, un côté qui n’est pas modifiable, il faudra donc en prendre l’habitude.

Razer Synapse, le logiciel de personnalisation complet

Grâce à Razer Synapse, vous pourrez personnaliser votre écoute comme il se doit.  Première chose importante, vous pourrez régler un profil à chacune de vos applications, qui s’activera automatiquement au démarrage de celle-ci. Pour le mode d’écoute, vous aurez au choix le mode Stéréo, ou le mode Son Surround, adaptable sur chacune des applications déjà ouvertes. Ce son surround se voit calibrable pour un 7.1 adapté à chaque utilisateur.

Au niveau des améliorations, on retrouvera un bass boost, ainsi qu’une option d’intensité haptique pour correctement régler la sensibilité de retour des vibrations. Vous retrouverez d’autres options comme la normalisation du son qui limite la hauteur du son ou la clarté vocale qui améliore l’audio venant de vos conversations. Un égalisateur sera à votre disposition, contenant déjà 4 réglages de base, ainsi qu’une vous permettant de personnaliser le son à votre goût.

Razer Synapse

Pour l’audio, vous pourrez régler le volume micro ainsi que sa sensibilité. Pour ceux qui veulent vérifier que leur micro fonctionne ou entendre les bruits émis par le micro, il dispose d’un effet local au son réglable pour un retour micro parfait. Le Nari Ultimate dispose aussi d’améliorations au micro incluant la normalisation du volume du micro, un réducteur de bruit ainsi qu’une option permettant d’améliorer la clarté vocale.

Ce casque dispose d’une petite partie RGB, positionnée au centre de chaque oreillette, sur le logo Razer. Celui-ci est réglable depuis le Chroma Studio du logiciel Razer Synapse. Vous pourrez régler sa luminosité, quand éteindre l’éclairage et modifier les différents effets de coloris et d’effets.

Razer Synapse

Au niveau de l’économie d’énergie, le casque s’éteint automatiquement après 15 minutes, temps qui est, lui aussi, réglable.

Avis personnel sur le Razer Nari Ultimate

Le Razer Nari Ultimate est un casque unique en son genre. Il se compose de tous les aspects d’un casque gaming de qualité, en plus de détenir ce rendu haptique, qui rend l’expérience d’écoute bien plus réaliste que ce qu’elle peut l’être avec un son surround.

On rentre dans un contexte où ce casque gaming peut aussi parfaitement convenir à une écoute musicale et au visionnage de films. S’il est convenablement réglé, il peut vous apporter de vrais avantages d’information, mais aussi vous plonger un peu plus profondément dans l’expérience que vous souhaitez vivre.

Razer x Lofelt - Nari Ultimate

Je recommande ce casque à tous les utilisateurs qui veulent vivre quelque chose de nouveau dans l’univers du gaming et de l’audio en général. Il se dote d’un confort incroyable, en plus d’un son clair et puissant, qui saurait convaincre une majorité d’utilisateurs. Le Nari Ultimate conviendra parfaitement à n’importe qui puisque ces options haptiques peuvent aussi être entièrement désactivées, même si c’est l’élément qui rend ce casque si unique en son genre.

Pour en apprendre plus sur ce casque, rendez-vous sur leur site web, ici.

promo
Razer Nari Ultimate - Casque de jeu sans fil avec HyperSense, THX Spatial Audio 360° positionnel audio - noir
100 Commentaires
Razer Nari Ultimate - Casque de jeu sans fil avec HyperSense, THX Spatial Audio 360° positionnel audio - noir
  • Technologie HyperSense - Sentez l'action et ressentez une couche d'immersion supplémentaire. Sensibilité (à 1 kHz): 107 ± 3 dB
  • Audio sans fil 2, 4 GHz - Profitez de l'audio haute fidélité et sans décalage. Rapport signal sur bruit:> 50 dB

Razer Nari Ultimate

199,99€
9.3

Design

8.5/10

Autonomie

9.0/10

Application

9.5/10

Fonctionnalités/Personnalisation

10.0/10

Audio

9.5/10

Points positifs

  • Retour haptique développé
  • 7.1 très travaillé
  • Application complète
  • Sans fil 2.4 Ghz

Points négatifs

  • Micro peu protégé contre la saturation
  • Ne convient pas forcément aux petites têtes

Rédacteur (Spécialiste Gaming) - Etudiant de 21 ans en 4ème année d'Informatique. Passionné par les jeux vidéo, la technologie et l'univers geek, mon but est de vous partager ces passions.

One Comment

  1. Badapy Reply

    Pour moi, le fait qu’il n’ai pas aussi le bluetooth est aussi un point faible :/
    Dommage si jamais on voulait s’en servir pour son smartphone par exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *