Shadow of the Tomb Raider : L’opus le plus abouti ?

Shadow of the Tomb Raider : Historique…

2013, Crystal Dynamics lance Tomb Raider, reboot de la célèbre licence avec Lara Croft qui modernise le gameplay, tout en conservant ce qui fait la magie des opus d’origine : l’aventure, le voyage, les énigmes. Finis la poitrine opulente et des expressions de visage un peu trop narquoises. Trois ans plus tard, c’est Rise of the Tomb Raider qui franchit une nouvelle étape dans la renaissance. 14 Septembre 2018 Shadow of the Tomb Raider est dans les bacs. Lara Croft, l’Indiana Jones au féminin, a 23 ans dans cet opus. Une vie bien remplie, avec le tragique décès de son père. Une jeunesse pas vraiment de tout repos, mais l’Anglaise n’est pas du genre à se prélasser dans son manoir et se rend en Amérique du Sud, toujours sur les traces des Trinitaires (les méchants) pour récupérer avant eux deux artefacts qui, une fois combinés, peuvent changer le monde. Le personnage de Lara Croft est ici bien plus profond. Une véritable remise en question de ses choix. Le jeu n’hésite pas à confronter l’aventurière à de terribles conséquences. Comme, au détour d’un coin de rue, un enfant qui décède juste sous ses yeux.

Shadow

Un gameplay efficace :

Sans rien changer, Shadow of the Tomb Raider est développé en rajoutant deux ou trois petites choses ici et là. En plus de l’aventure principale ou comme d’habitude, vous enchaînez entre phases d’exploration, de gunfights, d’infiltration et de résolution d’énigmes. Le jeu comporte énormément de missions secondaires. Tomb Raider est immense, 3 fois plus grand que les épisodes précédents avec la carte de Paititi, principal point de départ de votre exploration et des missions secondaires. Ajoutez à cela un plus grand nombre de tombeaux à explorer en dehors de la trame principale ainsi que le grand retour du monde aquatique. Cet épisode se veut très aquatique. C’est tout un écosystème qui se cache là-dessous, avec de mignons petits poissons, des poches d’eau pour respirer de temps en temps et surtout des piranhas et des murènes. Il est possible de les éviter en se cachant dans des plantes aquatiques.

Shadow

En combat :

Lara a appris de nouvelles techniques. Il est enfin possible de tirer à l’arc depuis un angle pour surprendre ses adversaires. Les gunfights sont plutôt sympa malgré parfois un peu brouillon. Notamment lorsqu’il faut créer des munitions (balles spéciales ou flèches) en plein combat. Shadow of the Tomb Raider est surtout orienté vers l’infiltration. Cela passe aussi par la possibilité de pendre des adversaires à des branches d’arbre ou l’utilisation de flèches spéciales comme celles pouvant rendre fou un ennemi. Celui-ci tirant alors sur ses alliés. Votre environnement sera votre meilleur et votre pire allié. Vous pourrez ainsi toujours utiliser les plantes pour vous cacher. Mais également décider de vous recouvrir de boue ou vous fondre dans des murs de lianes pour être à l’abri de vos ennemis et les éliminer discrètement.

Les Tombeaux :

Ils sont toujours de la partie. Ils sont ici bien plus vastes, intelligemment pensés et plus variés qu’auparavant. Chaque défi demande des compétences particulières (investigation, réflexion, agilité, combat, etc.). Il n’est pas rare de passer plusieurs dizaines de minutes dans un seul Tombeau avant d’en voir le bout. Seul défaut parfois: des endroits très sombres et on y voit quasiment rien.

La partie matérielle :

Elle s’est enrichie d’un grappin qui vous laisse descendre en rappel. On peut se rattraper à des corniches ou jouer du balancier. Et se révélera bien utile lorsque l’on est perché sur une branche.  À mesure que l’on avance dans Shadow of the Tomb Raider, les options pour ouvrir des zones ou des cachettes inaccessibles se présentent. Comme l’indispensable fusil à pompes, les épingles de crochetage (qu’on ne trouve que grâce à une quête annexe) ou encore le couteau de fortune affûté.

Évolution des compétences de Lara :

Le joueur peut améliorer ses aptitudes en matière de combat, d’infiltration ou d’exploration. Ce qui débloque des techniques sympathiques comme la possibilité de viser plusieurs ennemis en même temps à l’arc, repérer les pièges avec l’instinct ou encore de retenir sa respiration plus longtemps sous l’eau. Ces améliorations sont possibles grâce à de l’expérience qui évolue à chaque découverte, tombeaux terminés, des attaques spéciales, des dizaines d’objets à collecter sont aussi de la partie…  Tout cela permet d’obtenir de l’expérience qui sert à remplir son arbre de compétence divisé en trois catégories. 

Les tenues :

Un autre point important dans Shadow of the Tomb Raider est la possibilité d’améliorer l’équipement de Lara Croft. Optimiser les armes en dépensant des ressources n’est pas nouveau.  L’aventurière peut enfiler une tenue par-dessus sa combinaison pour changer ses statistiques. Cela va de l’amélioration de la furtivité à un boost de ressources récupérées (surtout pendant les parties de chasse) ou simplement une meilleure résistance aux dégâts.

 

Graphiquement somptueux :

On peut choisir entre deux options visuelles : « Haute résolution », permettant d’avoir un rendu propre et net et « Haute fréquence d’images », pour jouir d’une aventure plus fluide. Bien évidemment, les joueurs équipés de grosse configuration choisiront l’affichage éclatant pour s’en mettre plein les yeux (XBOX ONE X). Les développeurs ont fait un travail monstrueux sur le HDR qui permet d’apprécier des jeux de lumière éblouissants, exhibant une ambiance plus naturelle, plus réaliste à l’image. L’éclairage d’une petite fête tamisée avec des bougies, des rayons du soleil transperçant les nuages, les branches des arbres… c’est époustouflant. Lara vie. Elle se recoiffe en sortant de l’eau, essuie la boue sur son corps après une chute. Tout est pensé pour la rendre la plus réaliste possible et ça marche. Un sens du détail poussé à l’extrême.

Shadow

Une bande-son très immersive :

Les différents Tomb Raider sont largement reconnus pour leur musique et leur design sonore. Le dernier jeu de la série, Shadow of the Tomb Raider, ne fait certainement pas exception à la règle. Eidos-Montréal a réuni une équipe musicale unique pour en faire l’un des jeux les plus passionnants et fascinants de la série.

En conclusion :

Au début du jeu, on a cette sensation de beaucoup observer et que le jeu n’offre rien de neuf. Et par la suite, le jeu offre un équilibre parfait entre des énigmes bien diversifiées et pas toujours simples. Des phases d’infiltrations et de gunfights bien dynamiques. Des moments plus intenses où vous devrez courir, sauter, nager, vous balancer. On ne peut s’empêcher de vouloir jeter un œil quelque part, de chercher à ramasser. Lire le moindre document ou carnet de voyage. De faire évoluer ses connaissances dans les différents dialectes pour déchiffrer des monolithes indiquant des emplacements de trésors. Donc parcourir Shadow of the Tomb Raider en long, en large et en travers va-vous prendre beaucoup de temps. Mais qu’elle régale pour les yeux et pour votre âme d’aventurier.

Shadow of the Tomb Raider (Xbox One)
1 Commentaires
Shadow of the Tomb Raider (Xbox One)
  • Jaquette en anglais, jouable en français
  • Languages: English / Español / Français / Deutsch / Italiano

Shadow of the Tomb Raider

49.99€
9.4

Graphisme

9.7/10

Gameplay

9.0/10

Bande son

9.5/10

Points positifs

  • Graphiquement magnifique
  • Musique et ambiance excellente
  • Défis et mission secondaires très bien réalisés
  • Aventure et exploration au top

Points négatifs

  • Combat parfois brouillon
  • Quelques petits bugs
  • Dialogues parfois un peu long

Rédacteur (Spécialiste Domotique) - Jeune Geek de 25 ans avec 20 ans d’expérience (faîtes l'addition). J'ai connu toutes les consoles (Mégadrive, Super NES, Dreamcast, Xbox 360) et passionné de nouvelles technologies en tout genre (Smartphone, IA, PC). Impartiale !

2 Comments

  1. Jiyo Reply

    Super article qui reflète bien le jeu ça fait plaisir de lire de l’objectivité de temps en temps merci pour ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.