Test – SmartHalo : Un boitier connecté qui transforme les vélos

L’utilisation du 2 roues n’est pas une mince affaire à l’heure où la pollution est pestilentielle. On ressort son vélo pour faire quelques kilomètres, histoire d’aller chercher le pain ou carrément se rendre à son travail. Évidemment, cela fait beaucoup de bien au corps et à la planète. Mais certaines bicyclettes, comme la mienne, sont rouillées et se font vieilles. De plus, il m’arrive souvent de partir en balade à vélo. On ne compte plus le nombre d’arrêt imposé pour vérifier si la route est la bonne. Du coup, pour remédier à ça, la rendre plus attirante et surtout connectée, j’ai décidé de l’équiper du SmartHalo !

SmartHalo est un boitier qui se fixe au guidon pour apporter de la connectivité au sportif sur la selle. Issu de la Start-up Québécoise Cyclelabs, SmartHalo a fait forte impression ces derniers mois en étant primé sur Apple Store. Rare sont les produits qui arrivent à trouver une place aussi rapidement chez le géant américain et ses prouesses en sont pour quelque chose. Avant de vous les montrer, passons quelques instants à parler du boitier.

SmartHalo est design et tactile

Le SmartHalo fait la taille de la paume d’une main. Un peu épais, il saura se faire pardonner une fois sur le guidon. Attention tout de même, il n’est pas très discret sur les guidons fins. De toute façon, il est destiné à rester sur le vélo quasiment tout le temps. Il ne se retire qu’une seule fois, au moment de recharger le boitier. Par ailleurs, le design de celui-ci neutre, si l’on oublie le dessus tactile. En effet, l’utilisation du SmartHalo est orienté EasyUser grâce à un panneau tactile qui répond aux slides et tapotements. L’avantage de ce système, c’est qu’il n’y a absolument aucun fil à l’horizon. Le seul fil sera à brancher à la prise micro USB sur le côté pour le rechargement. Du coup, pour envoyer et recevoir des données, il faudra simplement télécharger l’application sur Android ou iOS.

Une installation sur mesure

Prévoyez tout de même une bonne quinzaine de minutes pour installer la fixation sur le guidon. Cyclelabs a la chance de fournir une petite règle pour aider à choisir le bon accessoire pour que le SmartHalo ne bouge pas. C’est très important de passer du temps là dessus car sinon on se retrouve avec une fixation qui tourne dans le vide (histoire vraie). Tout ça pour vous dire que le SmartHalo se fixe sur un nombre incalculable de vélo, tant qu’il a un axe central ! En effet, j’ai voulu l’essayer sur mon vélo de YADEA France, mais impossible de le fixer sur le milieu. Tant pis.

Un système anti-vol

Le boitier vient se glisser sur le socle et se bloque avec une vis spéciale pour que l’on évite de le retirer du vélo. Il n’y a qu’une seule clé qui pourra détacher le système. On pourrait trouver cette solution inutile mais bien au contraire ! Une fois que le SmartHalo est laissé sur le vélo, on peut activer le mode Alarme. En effet, une fois ce mode validé, dès qu’un forcené tentera de secouer le vélo pour le voler ou autre, le système retentira. En espérant que celui-ci s’arrête ce qu’il fait. Mais vu le bruit, cela devrait empêcher bien du monde d’approcher votre carrosse.

Un système de guidage de qualité

Maintenant que le SmartHalo à trouvé sa place, il faut maintenant partir à l’aventure. Cela tombe bien car la première missions du boitier connecté est de m’amener au relais colis. Il suffit de quelques instants pour se rendre sur l’application, rentrer l’adresse et lancer l’itinéraire. On se met en selle et le boitier commence à indiquer l’orientation. Nous ne sommes pas sur un système de flèches mais de pointillés verts et blancs sur les bords. Lorsqu’il y a une intersection et qu’il faut tourner, les pointillés blancs sont réduits par les verts pour confirmer qu’il faut tourner tout de suite. C’est vachement bien pensé et la fluidité est surprenante.

Des possibilités supplémentaires et pratiques

En plus du système de guidage, le boitier SmartHalo avertit quand un appel ou un SMS est reçu par une LED bleue et une sonnerie. Tout comme la voiture, arrêtez vous sur le côté pour y répondre ou achetez vous un casque Bluetooth SENA. S’il fait nuit et que votre vélo manque d’éclairage, il suffit de tapoter deux fois pour que le SmartHalo allume son phare. Ou alors, il peut s’allumer automatique grâce au détecteur de luminosité intégré. Une fois que la session est terminée, un récapitulatif de la course est affichée sur l’application avec la vitesse moyenne et le temps parcouru. Enfin, il est possible d’activer l’alarme manuellement ou automatiquement, quand l’application n’est plus synchronisée au boitier pour empêcher les vols. Ces options sont les plus importantes et plus intelligentes apportées à un vélo depuis très longtemps.

Sincèrement, nous avons tous pensé un jour à l’une d’entre elles et l’équipe de Cyclelabs l’a réalisé.

Le SmartHalo est habituellement vendu au prix de 149€. Découvrez SmartHalo sur le site de CycloLabs.

 

Interface de navigation Smart Halo
3 Commentaires
Interface de navigation Smart Halo
  • NAVIGATION: Trouvez votre chemin | Obtenez une navigation étape par étape directement sur votre guidon grâce à un halo de lumière intuitif. Laissez SmartHalo vous guider vers les routes les plus rapides et les plus sûres.
  • LUMIÈRE: Éclairage de nuit bien fait | La nuit, c'est bon de voir et d'être vu. Dès que le soleil se couche, le voyant SmartHalo s'allume automatiquement. Lorsque vous avez fini de faire du vélo, il s'éteint seul. La magie.
Conclusion
9

Je suis absolument convaincu par le SmartHalo. Ma seule critique se fait sur l'épaisseur de celui-ci. Pour le reste, c'est un sans faute ! Le SmartHalo est destiné à ceux qui utilisent un vélo au quotidien ou qui souhaitent obtenir un véritable vélo connecté. Il n'y a pas une seule option obsolète ou inutile. De plus, le design et l'utilisation du boitier est tellement facilement, même le plus nul en technologie prendrait du plaisir à s'en servir.

  • Design8
  • Installation8
  • Utilisation9
  • Utilité10
  • Fonctionnalités10
  • Batterie9
User Rating: 0 ( 0 Votes )

Rédacteur en chef - 22 ans et diplômé en marketing, management et communication. La technologie est une passion, le marketing est mon métier. Je passe mon temps à lancer des projets. Sur le site, je dédie des heures aux rédacteurs pour apporter le nécessaire à la rédaction. Retrouvez moi sur LinkedIn ou Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *