Jeux vidéoTest

3 Jeux vidéo incontournables de la semaine, The Artchitect Paris, Bravely Default II et Little Nightmares 2

Dans les méandres de la production des jeux vidéo, Le Café du Geek sélectionne pour vous les 3 sorties les plus marquantes de la semaine. Profitez du couvre-feu pour faire de Paris une ville à votre image. Ou alors, plongez dans ce qui est une étole du RPG avec Bravely Default II. Enfin, frissonnez Little Nightmares 2.

The Architect: Paris

Ce titre atypique vous propose simplement de devenir un nouveau Baron Haussmann. En effet, ce titre n’a aucun but si ce n’est faire bouillir votre imagination architecturale. Enodo Games a créé un immense bac à sable, un Paris parfaitement reconstitué et subdivisé en quartiers et non en arrondissement. Vous ne pourrez pas changer les artères, mais chaque bâtiment est un projet en puissance. En ferez-vous une ville écologique, verte, une cité dortoir, une vision futuriste, tout est possible. L’interface est assez simple, vous sélectionnez un bâtiment et pouvez sur la planche d’architecte virtuelle qui apparaît de le transformer. De son style architectural à sa taille, chaque bâtiment devient votre création.

Vous pouvez choisir dans un catalogue de style architectural, de type de bâtiment assez large. Mais au final rapidement elle se révèle réduite si vous entrez vraiment dans le jeu pour imaginer un Paris à l’aune de votre imagination. Les développeurs en sont conscients, c’est pour cela que chaque mois ils promettent de nouveaux bâtiments. Visuellement, le jeu est très agréable à regarder, les détails sont nombreux, bien restitués. Le contrôle est simplissime, vraiment accessible à tous. Tout est fait pour que le gameplay accompagne votre imagination et non pas l’entraver. Ensuite, prenez des photos, faites de courtes vidéos en survolant votre quartier, avant de les partager.

The Architect : Paris notre avis

Un jeu original, un bac à sable aux possibilités très riche, parfaitement mis en scène et une ode vidéoludique à Paris. De plus à 14,99 euros, c’est vraiment donné. Au point que j’ai envie de l’offrir à la Marie de Paris, mais je crains qu’ils se concentrent sur le pire.

Bravely Default II

Un bon JRPG à l’ancienne, mais qui ne sent pas la naphtaline, c’est que qui a séduit m’avait séduit dans le premier opus. Nos avons donc testé avec impatiente ce titre qui s’annonce grandiose. Tout commence par un scénario marqué par son manque d’originalité. Un marin retrouvé inconscients sur une plage, une princesse et son chevalier, un magicien, adepte de beuverie, se rencontrent et partent à l’aventure pour contrer un mal mystérieux. Ce titre nous prouve qu’en partant d’un pitch ultra vu et revu, il est possible de faire une œuvre monumentale. Le scénario s’enrichit de plus en plus, se montre de moins en moins manichéen. Il y a une réelle profondeur dans les interactions scénaristiques, vous pourrez observer souvent les conséquences de vos actes. Et les relations entre protagonistes ne sont pas superficielles, même les méchants sont plus complexes que ce que nous procure ce type de titre habituellement.

Vous parcourez donc ce monde magique, aussi riche qu’original. Les quêtes annexes sont ici importantes, elles ne sont pas là que pour vous occuper. Chacune a une réelle interaction avec le scénario principal. De plus, vous pourriez passer à côté d’un jeu de cartes intégré au jeu simplement captivant. Visuellement, c’est du grand art, de nombreux décors en 2D à la direction artistique envoûtante où vos héros vont s’en donner à cœur joie. Impossible de ne pas succomber au travail de création, mais il faut bien cela pour compenser une technique perfectible. Enfin, comment ne pas évoquer une bande-son qui joue de nos émotions avec brio. Ici, vous ne couperez pas la musique en jouant ici. Enfin, le système de combat est très intense et la possibilité d’économiser des tours pour mieux les utiliser plus tard apporte une vision stratégique basée sur la prise de risque jouissif.

Bravely Default II notre avis

Une nouvelle référence du JRPG pour une console qui n’en manque pas. Un incontournable qui sait être sombre, épique et plein d’humour.

Little Little Nightmares 2

Le premier opus avait marqué par son ambiance, sa direction artistique aussi charmante que donnant le frisson. Ce second opus reprend les bases et tente d’aller plus loin. Le scénario commence par un cauchemar et ils vont se multiplier pour construire une narration, que nous avons trouvé légère. Alors que le premier brillait par une histoire cohérente, ici c’est beaucoup plus déstructuré. Nous entrons moins dans l’univers et restons plus distants.

Cela n’enlève en rien à la direction artistique d’une rare maestria. Ce jeu apporte une ambiance obscure, parfois angoissante et certaines phases de jeu rapide font naître l’angoisse à vitesse grande V. Les monstres sont vraiment réussis, ils vous feront hérisser le poil et ils sont vraiment dérangeants. Dommage que le gameplay soit impacté par une gestion des caméras discutable et une gestion de profondeur déficiente. Dommage alors que la technique est sinon un quasi-sans-faute et sert à merveille la direction artistique.

Little Little Nightmares 2

Un titre qui n’est pas sans défaut, qui aurait pus professer plus depuis le premier opus. Toutefois, l’expérience reste saisissante et fait pardonner ses quelques défauts.

Tags
jeux video RPG selection

Yazid Amer

Geek, gamer, esthète et bon vivant, un principe tout se Bench ! Si en plus je m’amuse que demander de plus ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page