Actu

Apple s’engage à rembourser les détenteurs d’anciens iPhones

Publicité

500 millions de dollars. C’est la somme qu’Apple s’engagerait à reverser aux personnes détentrices d’iPhones 6 ou 7. Ce remboursement fait suites aux différentes plaintes d’associations de consommateurs qui reprochaient au constructeur d’avoir volontairement bridé les performances de ses anciens smartphones et ainsi poussé le consommateur à acheter ses derniers modèles.

Des remboursements destinés exclusivement aux consommateurs américains

La polémique débute à la fin de l’année 2017, où les détenteurs d’iPhones 6 et 7 voient arriver sur leurs terminaux une mise à jour d’iOS. Le déploiement d’une nouvelle version, qui a première vue, semblait banal, mais qui a agacé plus d’un consommateur. En effet, suite à cette mise à jour, les détenteurs d’iPhones des gammes 6 et 7 ont vu les performances de leurs smartphones baisser drastiquement.

Suite à cette mise à jour, les associations de consommateurs ont engagé des poursuites contre Apple. Ils les accusaient, au travers de cette mise à jour, d’avoir délibérément mis en place une obsolescence programmée dans leurs terminaux. Les consommateurs dénonçaient la dégradation volontaire d’appareils encore parfaitement en état de marche. Ils soupçonnaient également Apple d’agir de la sorte pour forcer le consommateur à acheter un nouveau téléphone Apple dernier cri.

De son côté, Apple s’est bien évidemment défendu de ces accusations, expliquant que le groupe n’avait aucunement l’intérêt de réduire la durée de vie d’un de ses produits. À ce sujet, Apple déclarait :  » Nous n’avons jamais fait, et jamais ne ferons quelque chose pour raccourcir intentionnellement la durée d’existence d’un produit Apple ou encore réduire la qualité de nos produits pour amener à en changer « .

Publicité

Cependant, quelque temps après, Apple était revenu sur ses déclarations. En effet, ils ont admis avoir ralenti volontairement leurs processeurs avec une mise à jour. Selon eux, cela partait d’une bonne intention, puisqu’ils souhaitaient soulager les batteries vieillissantes de leurs terminaux. Avec un processeur moins puissant, la batterie dure plus longtemps, CQFD.

Le tribunal de Son José, aux États-Unis, saisi contre Apple

Les deux partis se sont alors livrés à un affrontement allant jusque devant les tribunaux. Apple, qui souhaite « limiter les frais de justice« , a alors déclaré s’engager à mettre en place une enveloppe de 500 millions de dollars à destination des possesseurs d’iPhone 6, 6S, 6 Plus, 6S Plus, 7, 7 Plus et SE.

Au total, cela représenterait, pour chaque consommateur, un remboursement d’une valeur allant de 25$ à 46$ par iPhone. Un prix jugé « juste et raisonnable » par les avocats des plaignants. À travers cet accord à l’amiable, les deux partis semblent donc avoir trouvé une solution équitable. La cour de San José, en charge de l’affaire, a d’ailleurs salué cette progression : « Après deux années de contentieux et de lutte acharnée, les parties sont parvenues à un accord« . Sauf rebondissement, le dénouement de cette affaire devrait voir le jour en avril prochain, au moment où la cour de San José rendra son verdict.

Publicité
Tags
Apple Etats-Unis justice smartphone

Clément

Rédacteur & Testeur Produits santé et sports connectés. Étudiant en Master Humanités Digitales, je suis passionné par le sport et les nouvelles technologies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page