Cyberdéfense: Notre armée 2.0 – #1

Le XXIè siècle marque l’avénement du 2.0, des technologies informatiques. Évident, vous me direz… Le Café du Geek n’existerait pas sinon, ou peut être aurions nous une gazette papier Le Café du sport ? Allez savoir !

Des choses géniales sont alors disponibles d’un clic: YouTube, Netflix, Google… ainsi que des appareils inimaginables d’il y a seulement 20 ans: votre smartphone, la VR ou encore de simple écouteurs… bluetooth !

France, défense et 2.0

Cependant, cela est l’essence même de l’Homme, nous sommes bagarreurs, “guerriers”… De toute évidence la technologie est un nouveau champs de bataille ! La France, avec un léger retard sur les (nombreuses) autres nations ayant les capacités, l’a bien compris, et, en a fait un nouveau terrain de jeu.

Néanmoins, il est important de distinguer 3 grands domaines dans la défense 2.0 de la France:

  1. Les SIC
  2. Le Cyber
  3. Le ROEM

Les SIC – Système de l’information et de la communication

Il existe de nombreuses spécialités chez les SIC (informatique, télécommunication…), nous ne parlerons que des SIC – Informatique, les SIC-Info.

Les SIC-Informatique ne sont pas dans la cyberguerre. Leur rôle n’est pas d’aller exploser tel ou tel réseau de tel groupe. Ils sont les techniciens d’installation et de maintenance, à l’instar de l’informaticien de votre lycée. Ils travaillent sur des machines totalement différentes mais leur travail est la mise en oeuvre ainsi que la maintenance informatique, pouvant aller d’un simple mot de passe de session à changer à un réseau complet à installer et déployer, en très peu de temps.

Le Cyber

Monté en puissance depuis la création du COMCyber, Commandement de Cyberdéfense, le 1er janvier 2017 et rassemblant plus de 2000 soldats, le Cyber est la nouveauté de la défense française 2.0. Leur travail est la défense de la France sur la toile. En d’autres termes, de contrecarrer toutes tentatives d’intrusion par des hackers d’états, groupe ou tout autre organisation nuisible à la France.

Dans ce domaine, un (le seul de ce type) BTS CYBERDÉFENSE a ouvert cette année au lycée de Saint-Cyr l’École, en région parisienne.

Le ROEM

Le ROEM, Renseignement d’Origine Électromagnétique est à proprement dit la ” Guerre électronique “.

Spécialiste, sont rôle est d’exploiter le spectre de signaux d’origine électromagnétique. En effet, les liaisons d’information se font via OEM, Ondes Électromagnétique. Que ce soit le satellite au dessus de votre tête ou la radio FM de votre voiture, ce sont des OEM. Le ROEM a pour but d’intercepter ces échanges, entres deux personnes parlant entres-elles à la radio par exemple. Il s’agit bien pour le coup “d’infiltrer” un réseau ennemi, par différents moyens possibles. Le ROEM va être utilisé en opération, il s’agit de l’écoute de l’adversaire. Différentes spécialités existent suivant le type des écoutes, elle ne sera pas la même pour quelqu’un interceptant des réseaux vocaux que quelqu’un interceptant les mails…

 

En définitive, sans entrer dans le détails précis sur le ROEM (vous trouverez de quoi approfondir le sujet sur internet), la France essaye tant bien que mal de rattraper son retard sur des pays comme la Chine, les États-Unis ou encore la Russie en terme de défense 2.0. Le COMCyber, ouvert en 2017, a pour vocation de devenir une partie importante de la défense française ces prochaines années.

20 ans. Passionné de physique et d'informatique depuis toujours, j'en ai fait mon métier. Rédacteur

2 Comments

  1. rairai Reply

    Je suis surpris de de découvrir que la France est en retard sur certaines autres nations. Les Sic et le ROEM existent depuis de nombreuses années. Ils se sont juste adaptés dans l’environnent dans lequel ils évoluent. Adaptation = Modernisation. Quand au COMCyber si il a officiellement été créé le 1er janvier 2017, il est évident que cela existe depuis que la Défense utilise des moyens informatiques. C’était juste sous une forme différente dans les divers Armées et services. La fusion de ces ensembles au niveau Defence a donné le COMCyber.

    1. Elouan Post author Reply

      En effet, le COMCyber a vu le jour grâce au modèle d’Armées “Au contact” qui est ni plus ni moins la modernisation de notre armée: nouvelles tenues, passage du Famas à l’HK et, justement, le COMCyber. La création du COMCyber a pour but de Simplifier le commandement. le but principal, comme le dit le CEMA (GAL Lecointre) n’est d’autre que de rattraper le retard en matière de Cyber sur les grandes puissances (usa – Russie – Chine principalement). S’adapter, donc se moderniser sur le sujet de la cyber-défense en 2017 montre bien le retard de la France… Cette adaptation aurait du (manque de moyens / budget ?) arriver bien plus tôt… à l’aube des années 2000…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.