La faille de trop pour Facebook ?

Encore une fois en 2018, toute la planète a les yeux rivés sur Facebook et ses innombrables problèmes. La cause ? Une nouvelle faille de sécurité qui affecte des millions d’utilisateurs.

Faille de sécurité Facebook

Le pourquoi et le comment de cette faille.

Détectée dans le courant de la semaine et révélée au grand public le 28 septembre, la faille affecterait 50 millions d’utilisateurs. Basée sur une atteinte de la fonction “visualiser en tant que”, elle a permis à des utilisateurs doués en informatique de récupérer les jetons éphémères de sécurité et de prendre le contrôle des comptes ciblés.

Bien entendu, le groupe de Marc Zuckerberg a réagi rapidement. Les jetons éphémères de sécurité ont été réinitialisés et la faille corrigée. D’ailleurs, si vous avez été obligés de vous reconnecter à votre compte, c’est que vous faisiez partie des millions d’utilisateurs atteints. A priori, aucune raison de changer son mot de passe. Néanmoins, on ne sait pas à quel point les hackers ont exploité cette faille.

L’hémorragie Facebook continue

2018 est clairement une mauvaise année pour Facebook. En plus des problèmes de sécurité, son célèbre fondateur a dû s’expliquer devant les hautes instances américaines et européennes sur le traitement des données personnelles. On apprenait également cette semaine que les fondateurs de WhatsApp, détenu depuis 2014 par Facebook, quittaient le groupe. La raison ? Un profond désaccord avec la méthode Zuckerberg. D’ailleurs, voici les propos de Brian Acton (un des fondateurs de WhatsApp) « en fin de compte, j’ai vendu mon entreprise. J’ai vendu la vie privée de mes utilisateurs pour un plus grand profit. J’ai fait un choix et un compromis. Et je vis avec ça tous les jours ».

Tous ces rebondissements, dignes des meilleures séries américaines, impactent également les utilisateurs. On a ainsi assisté à une vague de désinscriptions au cours de l’année 2018 même si les chiffres affichés par la firme restent hors du commun (“Pour en savoir plus“)

Un pied de nez à venir ?

Un hacker taïwanais, Chang Chi-yuan, a annoncé ce jeudi pirater en direct le compte de Marc Zuckerberg le dimanche 30 septembre. Afin que le pied de nez soit encore plus important, le défi sera en direct sur Facebook Live. Encore une nouvelle faille à venir.

La question est peut-être osée, mais Facebook ne serait-il pas en train de mourir à petit feu ?

Rédacteur (Spécialité Audio / Objet Connecté)

2 Pings & Trackbacks

  1. Pingback: Google dans la tourmente pour la sortie du Pixel 3 | LCDG

  2. Pingback: Facebook raque, la pedopornographie dans l'iPhone ! #TechCoffee | LCDG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.