La fintech Revolut obtient sa licence bancaire Européenne

Vous ne connaissez pas encore Revolut ? Cette fintech lancée en 2015 par Nik Storonsky et Vlad Yatsenko qui veut devenir le Amazon de la banque ? Et bien il est temps de la découvrir, car elle vient d’obtenir le sésame lui permettant de devenir une « vraie » banque.

De start-up à mastodonte ?

À la base, les deux fondateurs avaient fait de Revolut un service permettant de transférer et dépenser de l’argent à l’étranger sans payer des frais hallucinants. C’était le taux de change interbancaire qui était appliqué.

Depuis les choses ont bien évolué puisque l’application est devenue un vrai outil de gestion des dépenses du quotidien, proposent des assurances et même de la crypto-monnaie !

Mais jusqu’à présent, la fintech était limitée sur plusieurs points : pas de découverts autorisés, pas de crédit, pas de paiement en station-service 24/7, etc. Et surtout Revolut n’était pas un vrai compte en banque puisque votre argent était stocké chez une banque tierce.

Obtenir cette licence va donc offrir un tout nouvel horizon à la petite fintech. Il y aura notamment la possibilité de faire domicilier son salaire dessus en étant protégé à hauteur de 100,000€ par le European Deposit Insurance Scheme.

Avec ses nouvelles clés, son équipe motivée et visionnaire, et la croissance observée depuis ses débuts, Revolut a tous les atouts pour faire très mal aux banques dites « traditionnelles ».

Le changement c’est… en 2019

Concrètement cela change quoi pour l’utilisateur ? Et bien c’est relativement simple : les limitations que vous aviez jusqu’à présent vont disparaitre et vous allez avoir un IBAN Revolut.

Depuis mon inscription, je ne me suis jamais vu avoir Revolut comme banque principale même si je dois avouer que l’application est un régal à l’utilisation. Mais avec ce statut de banque, je pense que je franchirai le cap.

Avoir la possibilité d’avoir un petit découvert en cas de coup dur, le crédit et surtout le fait que mon argent soit chez Revolut et non pas chez une banque tierce me met plus en confiance. Sans parler de l’application qui, je me répète, est un juste un plaisir à utiliser de par ses différentes fonctions de gestion de budget et son interface simple, mais complète.

Il faudra néanmoins attendre de 3 à 6 mois pour pouvoir profiter de ces nouveautés, le temps de les mettre en place. Mais rien ne vous empêche d’ouvrir dès à présent un compte chez eux.

Mon avis

C’est toujours très compliqué de parler de banque et d’argent en 2018. Mais je voulais quand vous dire pourquoi je passerai chez Revolut.

Vous l’avez compris, l’application est au top. Catégoriser nos dépenses, attribuer des budgets mensuels par catégories, envoyer de l’argent facilement à nos proches, payer en devises sans frais, etc.

Mais un des points les plus sous-estimés vient de la vue en temps réel des dépenses. Vous payez 1€, c’est automatiquement déduit et vous pouvez voir votre nouveau solde. C’est très pratique pour gérer son argent et éviter les dépenses inutiles.

De base Revolut est gratuit, vous n’avez que la fabrication de la carte à payer. Il y a ensuite l’abonnement premium et métal qui sont surtout faits pour les voyageurs.

Et puis la cerise sur la gâteau : la compatibilité avec Google Pay (uniquement carte MasterCard) depuis le 11 décembre en France comme nous vous l’avions annoncé. On peut d’ailleurs supposer que la compatibilité avec Apple Pay devrait elle aussi arriver en 2019.

Qu’attendez-vous pour essayer ? Si l’envie vous en prend, c’est par ici : REVOLUT.

Rédacteur (Spécialiste OnePlus)

3 Comments

  1. Paul Reply

    Je l’utilise depuis quelques mois et c’est très pratique.

    On voit ses dépenses en temps réél et l’application pour mobile est très bien conçue avec une interface simple et rapide.

    De plus, on peut gérer les fonctionnalités soit même comme activer le paiement en ligne, le sans contact, le retrait en DAB et même désactiver la carte en cas de perte ou vol depuis son smartphone.

    On est totalement autonome.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.