Quand l’intelligence artificielle devient un créateur hors pair

Très peu répandue ces dernières années, l’intelligence artificielle est un sujet prédominant dans l’actualité de la technologie. L’intelligence artificielle est issue du Deep Reinforcement Learning, qui consiste à travailler la mémoire d’une seule intelligence grâce à des millions d’informations. Ce catalogue va être déchiffré et assimilé par la machine pour que celle-ci puisse utiliser les connaissances acquises. Dernièrement, c’est Google qui a frappé fort dans ce domaine grâce à Google Home, qui peut répondre à vos questions et connaître votre quotidien pour vous conseiller. Les concurrents sont un peu dépassés, mais travaillent activement pour proposer un Siri et Alexa autonome.

Mais l’IA ne s’arrête pas là et trouve même sa place dans la photographie comme le prouve Huawei. Le dernier smartphone du groupe Huawei, le Honor 10, fonctionne grâce à un système IA qui comprend et améliore les clichés. L’intelligence artificielle va procéder à une vérification de l’environnement et grâce à sa base de données, il va comprendre que le capteur propose une image d’un arbre, d’un animal ou d’un paysage. Grâce à ça, il va savoir comment afficher le sujet en modifiant le rendu (couleurs, netteté…). L’utilisateur n’est plus maître de sa photo, il n’est pas pour autant inutile. Mais si la science avance dans cette direction, nous ne sommes pas loin du drame. En effet, des chercheurs ont pu créer une IA capable de détourner la reconnaissance faciale, comme sur l’iPhone X par exemple.

Ils ont ainsi utilisé une IA dotée de deux réseaux de neurones, l’un, « le générateur » qui produit des outputs à partir des données et l’autre, « le discriminateur » qui détecte les fausses données fabriquées par le générateur. En bref, le générateur identifie les visages et le discriminateur perturbe la reconnaissance faciale. Les deux chercheurs affirment que leur algorithme réduit la proportion de visages détectés par les systèmes de reconnaissance faciale à 0,5%. Leur objectif à terme est de rendre cette IA disponible via une application ou un site.
– Source : SiecleDigital.fr –

En 2016, Microsoft avait lancé son projet du nom de Tay. Tay était un robot qui était censé discuter avec les utilisateurs sur les réseaux sociaux. Une intelligence artificielle à base de machine learning, comprenez apprentissage automatique grâce aux interactions. Une évolution qui n’a duré qu’une seule semaine. Le monde d’Internet étant atroce, tout comme le monde réel, l’IA a eu ses limites et a partagé son avis sur le nazisme, le racisme et les actes féministes. En clair, il était pour. Se servir des informations du net n’est certainement pas une bonne idée, surtout quand on sait ce que l’on peut y trouver. Mais l’idée était originale et prometteuse. Alors à ce niveau, nous savons très bien qu’une IA peut apprendre notre histoire, avoir des sentiments… Donc avoir un avis personnel et orienter ses décisions vers ses idéaux. Vous ne trouvez pas cela terrifiant ?

Autre expérience tout aussi surprenante, celle de Norman. Cette intelligence artificielle a effectué le test de Rorschach, qui consiste à décrire ce que l’on voit sur un papier où les traces d’encre ont fait des dessins. Alors, on peut y voir un papillon, un arbre, mais Norman n’y voit que la mort. Pour en tirer une réponse, l’IA tire ses sources du Web et notamment du côté de Reddit. Le site communautaire référence de nombreux posts, pas toujours joyeux. Ainsi, avec une base de données qui contient le mot “mort”, la réponse ne pouvait être qu’une catastrophe !

Le point positif sur l’intelligence artificielle ?

Bien heureusement, l’humain a encore le contrôle sur le robot, pour l’instant ! L’IA sert aujourd’hui à aider son utilisateur. Le dernier système utile qui a vu le jour provient de Wix. À l’heure où la France souhaite accéder à une intelligence artificielle facile à mettre en oeuvre, Wix ADI, l’intelligence artificielle version Wix, a pour mission de permettre à tout un chacun, même les plus novices, de créer un site internet. L’utilisation est très simple et permet de gagner du temps dans la création d’un site internet. Pour cela, il suffit de répondre à un questionnaire qui déterminera les attentes de l’utilisateur. Le site sur mesure verra le jour automatiquement. Il existe des milliards de possibilités possibles, que ce soit la mise en page, la sélection des images en passant par le formulaire de contact. Encore plus simple que de coder entièrement son site sans en avoir les compétences. L’intelligence artificielle prend ainsi la place du développeur et analyse les requêtes. Grâce à ce système et aux futurs nombreux utilisateurs, Wix ADI pourra devenir le dictionnaire complet de la création Web. Voilà l’une des solutions utiles de l’IA, un programme qui apporte du positif à la communauté.

Aujourd’hui, l’IA trouve une place principale dans nos chaumières. Que ce soit pour réserver à notre place, prendre des notes ou encore trouver l’amour grâce à nos préférences, cette technologie n’en est qu’à ses débuts. Les années qui arrivent promettent un monde déterminé où l’inattendue n’aura plus sa place. Mais fort heureusement, des solutions savent mettre le frein entre rêve et réalité en proposant un outil fort utile au quotidien. Attendons un peu avant de voir le monde s’écrouler et profitons de cette science !

Rédacteur en chef - 23 ans. Diplôme en Marketing, Management et Communication. Je passe mon temps à lancer des projets. Sur le site, je dédie des heures aux rédacteurs pour apporter le nécessaire à la rédaction. Retrouvez moi sur LinkedIn ou Twitter.

One Ping

  1. Pingback: Quand l’intelligence artificielle devient un créateur hors paire - Startup Radar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.