TEST : Acer Swift 7, l’ultra-portable ultra fin

Nous avons eu l’occasion de tester le Swift 7 de chez Acer. Voici nos impressions sur cet ultra-portable et attention spoiler, c’est bon, très bon!

La promesse ultra-portable

Ce nouveau style d’ordinateur est apparu récemment avec les dernières avancées technologiques. Ce format de PC est à la rencontre entre la portabilité et la puissance. Certaines marques essaient de se différencier en apportant quelques détails supplémentaires mais dans l’ensemble c’est ça. Un ordinateur qui se veut le plus fin possible et le plus ergonomique, le tout en embarquant un processeur assez puissant et en évitant la surchauffe. Promesse tenue?

La finesse

Inutile de laisser durer le suspens; c’est fin, c’est même très fin (et certain auront envie de dire trop fin) mais c’est surtout le plus fin. Enfin bref, il mesure 0,898 cm de haut. A titre de comparaison, le MacBook Pro de chez Apple est à 1,49cm tandis que l’iPhone Xr est à 0,83cm. Mais la finesse ce n’est bien sur pas tout, il faut aussi de la puissance…

 

Qu’a t-il sous le (mini) capot?

A l’intérieur du Swift 7 se trouve un processeur i7-7Y75 tournant avec 8Gb de RAM. Conçu spécialement pour le refroidissement passif, il n’est pas synonyme de puissance. Deux conséquences : pas besoin de ventilateur et -trop- peu de puissance. L’une est merveilleuse et l’autre problématique… Uniquement si vous utilisez votre ordinateur pour des tâches « complexes ». Inutile donc préciser à tous ceux voulant faire de la retouche photo, du montage, du gaming,… « Passez votre chemin ». En terme de bureautique , navigation internet et visionnage de film, aucun soucis à se faire évidemment (encore heureux pour un PC coutant près de 2000€).

Acer swift 7 profile

Un problème de taille…

Pour atteindre cette taille remarquable, Acer a du faire de nombreux compromis. Certains sont très bien vus, d’autres un peu moins, en voici quelques uns :

Un pavé tactile « non-cliquable »

A la différence des autres pavés tactiles, celui du Swift 7 ne s’enfonce pas. Ce n’est pas évident à imaginer et l’utilisation est encore plus particulière au début. Certains gestes comme le « drag-and-drop » (glisser/déposer en français) et la sélection de texte ne se font plus qu’uniquement à une main. Difficile pour une utilisation complexe (Excel, tableur,..) mais très agréable quand on n’utilise sont portables à une seule main. Bien pensé donc pour gagner quelques millimètres.

La webcam en bas de l’écran

Chose inhabituelle également, c’est cette caméra située dans l’IMMENSE bord du bas. En effet, Acer a préféré la déplacer pour avoir des rebords fins et homogènes sur les cotés et le dessus. La bande du dessous, quant à elle, étant déjà épaisse à cause du tactile (oups spoiler, on en reparle plus bas promis) se voit légèrement grossie. Pas très dérangeant tant l’utilisation de la webcam est devenue rare (en générale). De plus cela rehausse un peu l’écran qui se trouverait fort bas sinon.

Acer swift 7

Une connectique très pauvre

L’épaisseur a ses raisons que Acer a résolument décidé d’ignorer… 8,98mm c’est peu, tellement peu qu’il n’y a qu’une prise jack et deux USB-C. Les ordinateurs devenant de plus en plus fin, Acer nous incite d’ores et déjà à passer uniquement à de l’USB-C. Ou alors pour faire l’ordinateur le plus fin, Acer nous pousse à utiliser l’USB-C? Cause ou conséquence? Nous ne savons pas, mais pour palier à cela le constructeur nous inclus un joli adaptateur assez complet.

Adaptateur USB C swift7

Et le son?

Malheureusement, c’est un défaut commun à tous les ultra-portable. Qui dit boitier fin, dit pas de basses, et qui dit pas de basses, dit un son tout aussi plat que l’appareil. Nous n’achetons pas un ordinateur de ce type pour sa qualité sonore certes, mais cela reste tout de même assez dérangeant. Cependant, les baffles sont situés sous l’ordinateur ce qui donne un son indirect et plus agréable tout de même.

 

Et pour l’écran, des compromis?

Aucun ! C’est simple. Les couleurs sont assez vives. Le spectre de la luminosité est large et permet donc d’aller d’une très basse luminosité pour la nuit à une forte luminosité pour une utilisation en extérieure. Il est ainsi lumineux mais attention aux reflets.

La question qui fait débat, est celle du tactile. Est-il nécessaire ou non? A-t-il des applications concrètes? Est-ce que le Swift 7 peut être utiliser comme tablette?

Et la réponse était « oui » jusqu’à ce que nous apprenions que l’ordinateur n’est pas parfaitement pliable. Comment avoir un usage concret et intéressant du tactile, alors que pour atteindre l’écran vous devez tendre votre bras au-dessus d’un clavier. Rapidement inconfortable, cet usage ne peut être que contextuel et rare. Nous ne prenons ainsi pas l’habitude de l’utiliser.

En effet, il est « ouvrable » à 180° et de ce fait, une fois posé sur une table à plat, il peut être utilisé de la sorte. Mais encore une fois, aligné de tout son long, l’écran est loin et malheureusement ne se tourne pas instinctivement (ni même aisément). Cela prend également de la place sur une table. Or, l’avantage du tactile est l’utilisation de l’écran seul lorsque celle du clavier est inconfortable. Si vous êtes coincés entre deux personnes dans un train ou allongés dans votre divan par exemple.Swift7 180deg

La finition

Une fois encore Acer a mis les petits plats dans les grands. Les courbes sont très fines et mettent en évidence l’épaisseur de l’appareil. Le fabricant a préféré un clavier à cinq bandes pour agrandir le pavé tactile. Choix intéressant mais certains raccourcis sont manquants et l’utilisation systématique des commandes « fn + … » est difficiles à une main. C’est un peu paradoxal quand on sait que le trackpad est quant à lui prévu pour être utilisé uniquement à une main. Le boitier est entièrement fait en aluminium et donne un très bon rendu. Il est disponible en noir ou en doré. Certains pourrait frissonner en voyant les fines charnières de crainte qu’elles ne se cassent, mais pas de soucis à ce niveau là, c’est du solide (à tous les niveaux d’ailleurs).

Place pour de la batterie?

Pas de problème quant à l’autonomie non plus. La batterie n’a pas été réduite au profit de la taille. Vous pourrez ainsi profiter d’un autonomie de près de 9 heures en usage polyvalent. Pas mal du tout, même quand nous savons que c’est grâce à son processeur relativement pauvre en puissance.

A quel coût?

Il faut bien se dire que la technologie a un coût. En effet, c’est un très beau tour de force que nous montre Acer. Bien évidement, cela résulte d’un grand investissent en recherche et développement. Cet Acer Swift 7 est un bijou, une démonstration du savoir-faire du fabriquant. Il n’a pas pour objectif de toucher un grand nombre mais bien de montrer ce qui se fait de mieux. En terme de rapport qualité/prix, vous trouverez mieux mais jamais sous une aussi belle forme. Ainsi qu’il existe de plus beaux ordinateurs (pas beaucoup tout de même) mais pas aussi bons. C’est un très beau challenge donc que s’est lancé la marque que de vouloir intégrer toutes ces compétences dans un si petit engin. Il n’est pas vendu par Acer en France mais il semblerait que son prix avoisine les 2000€ (1700$ au USA) pour une mémoire de 256 Gb.

Et la concurrence dans tout ça?

En 2016, avant la sortie du Swift 7 (dans sa première édition), c’est Hp avec le Spectre 13 qui détenait le titre de l’ordinateur le plus fin du monde. C’est d’ailleurs avec celui-ci que j’écris cet article et je dois l’avouer… il ne m’avait pas manqué !

En effet, au prix de 1700€, Hp a quant à lui opté pour un processeur plus puissant. Grave erreur en mon sens car leur technologie de refroidissement n’est pas à la hauteur. Ainsi le ventilateur fonctionne plus de la moitié du temps, entrainant une consommation plus élevée d’énergie et diminuant drastiquement l’autonomie. Ne parlons pas du bruit que cela entraine. De plus, l’écran est très décevant et ses contours sont plus épais. Nous aurons peut-être l’occasion de tester ce dernier prochainement dans sa nouvelle version, afin de pouvoir faire s’affronter ces deux géants de finesse. iphone swift 7 Spectre XPS 13

Cependant, notons que son design est plus élaboré et que la finition, bien que légèrement « tape à l’œil », vaut le détour. Il est lui vendu en France actuellement au pris de 1800€ mais pourvu de 16Gb RAM et d’une mémoire deux fois plus grande.

Il est destiné à qui?

Et bien c’est difficile à dire, alors procédons par élimination.

Dans un premier temps, quel en serait votre usage? Si vous êtes joueur, même occasionnel: non. Si vous faites du graphisme, de la retouche photo, du montage: pas la peine non plus. Vous disposerez d’une puissance bien insuffisante pour ce genre de tâches.

De plus, quel est votre budget? C’est une question qui se pose pour tout, c’est vrai, mais ici en l’occurrence c’est une jolie somme. Elle se justifie facilement si il s’agit pour vous d’un outils de travail ou d’un objet de votre quotidien. A l’instar d’un téléphone haut de gamme, le prix est élevé mais si l’on est prêt à le mettre, ça vaut le détour et cela se rentabilise.

« Pourquoi si fin? » Et oui, cela peut paraître étrange mais tout le monde n’a pas besoin d’un ordinateur faisant l’épaisseur d’un bloc de feuille. Si vous n’avez pas prévu de le transporter ou rarement, ce n’est pas l’achat le plus judicieux.

Alors qui? Et bien tout le reste (facile, je sais, je sais). Si vous transportez régulièrement votre PC, c’est un gain immense en terme de confort et de portabilité. D’autant plus si vous aimez voyager léger ou si vous prenez des transports en commun. Il se range comme un cahier dans votre sac à dos et vous pouvez l’emmener partout avec vous sans tracas. Même quand il s’agit d’aller de la cuisine au salon, par rapport à un autre PC lambda, c’est incomparable.

Acer Swift 7 box and front

En conclusion

C’est une très belle machine que nous propose là Acer. Elle n’est pas destinée à tout le monde mais son charme est indéniable. La marque a pris le temps de bien faire les choses et cela se ressent. Comme pour tout, il faut se mettre des défis et faire avancer la technologie en même temps. Ici, le contrat est rempli. Pour arriver à ses fins, elle a su faire de bons compromis, n’a pas lésiné sur les moyens et s’est même offerte des petits suppléments en prime tel que le déverrouillage par emprunte digitale et le tactile. Pour rester dans le premium, elle a choisi les matériaux à merveille et vous rajoute une petite housse en cuir pour sublimer l’appareil même dans vos déplacement. C’est donc avec un pincement au cœur qu’on peut vous dire que le Acer Swift nous manque déjà… Mais que nous réserve Acer pour la suite?

Acer Swift 7

1999.00
8.1

Design

9.5/10

Autonomie

9.0/10

Connectique

6.5/10

Ecran

8.5/10

Audio

6.5/10

Puissance

7.0/10

Portabilité

10.0/10

Points positifs

  • Un design impressionnant
  • Finesse incroyable
  • Pas de ventilateur

Points négatifs

  • La puissance
  • Le coût
  • Le son

Étudiant orienté vers les produits Apple et les dernières avancées technologiques. J'essaie d'aller voir plus loin et tenter de comprendre vers où on va....

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *