[TEST] Cooler Master Quick Fire Rapid-i – Petit mais puissant !

En tant que gamer, nous nous devons d’avoir des périphériques à la hauteur de notre stuf. Mais il est très difficile de savoir quoi prendre, quelle marque… Surtout au niveau des claviers, il y a beaucoup de choix et il vous faut aussi savoir si vous désirez ou non un clavier mécanique. De plus pour les claviers mécaniques, plusieurs interrupteurs existent et il faut bien savoir ce qui nous correspond avant de se lancer dans un achat. J’ai déja testé plusieurs claviers mais tous étaient différent de celui que je vais vous présenter, place au Cooler Master Quick Fire Rapid-i !

DSC_0340

Déballage

J’ai été très surpris de la taille du colis lorsque je l’ai reçu, je ne m’attendais pas à ce qu’il soit petit. Dans l’emballage, c’est simple, nous retrouverons :

  • Le clavier
  • Le câble micro-USB/USB
  • Une pince pour retirer les touches
  • Des notices

DSC_0351

Dès le premier regard, nous avons de quoi être surpris par la taille du clavier, il est petit comparé à ce que nous voyons d’habitude. Comme vous le voyez, il n’y a pas de pavé numérique, en même temps c’est un clavier pour les joueurs et non pour la bureautique.

IMG_0209

Le câble fourni est tressé et mesure 1,80m. Le connecteur USB est plaqué or au niveau du câble permettant ainsi un signal de qualité.

DSC_0358

Un petit clavier mais qui fait de l’effet !

Après le branchement de celui-ci, la seule chose que l’on peut dire est “WOW” ! Il est tout simplement magnifique avec ses touches rétroéclairées. Le clavier est entiérement fait de plastique noir, toutes les touches sont pareilles, aucune différence pour ZQSD ou les flèches, ce sera à vous de le faire avec les modes. Ici le rétroéclairage est présent pour deux choses, donner un style au clavier mais aussi vous aider à retrouver les touches la nuit. Plusieurs modes sont disponibles pour cela, vous verrez plus bas comment les changer. La touche “FN” ici présente sera très importante pour toutes les actions à voir avec le clavier.

DSC_0410

Regardons dans l’ordre les actions disponibles sur la première ligne du clavier. La touche F1 vous permettra d’activer ou non le rétroéclairage. F2 et F3 vous permettront d’augmenter ou diminuer l’intensité des LEDs sous les touches et F4 vous fera changer les modes de rétroéclairage. Les touches F5 à F8 vous permettront de changer la vitesse des touches. Pour mieux vous expliquer, ces touches ajusteront la fréquence de répétition des touches de 1 donc une fois appuyé, il faudra ré appuyer pour que l’action voulue fonctionne, à 8 afin d’activer vos commandes plus rapidement dans certains jeux. Je dois avouer que ce mode sera très pratique pour battre un ami à Tekken…

DSC_0392DSC_0394

Les touches F9 à F12 sont les modes que vous créerez. Ces modes sont en faîtes des styles de rétroéclairage.

DSC_0395

Les trois dernières touches vous permettront avec la touche FN de bloquer la touche Retour Windows (pour les gamers) et d’enregistrer un mode. Sinon, nous retrouvons toutes les touches d’un clavier ordinaire ou presque car des touches multimédias sont disponibles avec encore une fois la touche FN enfoncée. Très agréable de pouvoir contrôler facilement le son, surtout lorsqu’on est en jeu.

DSC_0400

Revenons un peu sur les modes disponibles de rétroéclairage. 5 modes sont disponibles, voici leur action:

  1. Gaming Cluster : Rétroéclairage des touches ZQSD et des touches directionnelles
  2. Rétro éclairage complet
  3. Mode éclairage respirant : Comme son nom l’indique, le rétroéclairage clignotera lentement
  4. ActivLite : Une pression engendre l’éclairage de la touche
  5. ActivLite : Cette fois ci une pression engendrera l’éclairage mais s’éteindra progressivement par la suite (mon mode préféré !)

Retrouvez dans cette vidéo les différents modes dans l’ordre :

La pince disponible avec le packaging vous permettra de retirer les touches. Derrière ces touches se trouvent les interrupteurs. Il faut bien choisir ses interrupteurs car ils sont tous différents, ici nous retrouverons donc des Cherry MX Brown. Ces interrupteurs sont spécialement fait pour un usage jeu/saisie, un bon compromis pour les gamers désirant un clavier unique pour leur PC. Ils sont très appréciés car il ne faut que 55g pour l’activation de la touche. Certes, ils minimisent les risques de frappe accidentelle, un retour de frappe plus rapide pour la saisie mais comme tout bon produit, ils ont des défauts. Son plus gros est le bruit, les claviers mécaniques sont connus pour faire énormément de bruit ! Comme vous pouvez le constater dans la vidéo du dessus, il y a une grosse différence comparée à des claviers à dôme en caoutchouc.

DSC_0369

Parlons maintenant de mon utilisation et de mon avis personnelle. C’est la première fois que j’utilise un clavier mécanique et autant vous dire que j’ai été surpris par le bruit, on entend vraiment le claquement, attention à ne pas réveiller vos voisins… Pour une utilisation de navigation, il est vrai que la saisie est plus rapide, les touches sont un peu plus rapproché que sur mon Cyborg V7 ce qui permet d’accéder plus facilement à la touche désirée, par contre il faudra si habitué car on note une différence au début. Quant à une utilisation pour les jeux, c’est super pratique ! Vous connaissez surement mon amour pour Battlefield, j’y ai donc joué durant des heures et j’ai noté de gros avantages à ce clavier mécanique. Auparavant, mon doigt glissait ou n’appuyait pas assez fort durant un long moment (courir) et mon personnage s’arrêtait donc en pleine lancée. Ici je n’ai pas du tout eu ce souci, les touches sont fonctionnelles et permettent un confort de jeu, de plus des pressions simultanées sont possibles au nombre illimité contrairement à des claviers classiques.

DSC_0404

Pour en conclure, le clavier Quick Fire Rapid-i est vraiment un très bon compromis pour les joueurs. Si vous rentrez dans le monde du clavier mécanique, il vous faut absolument commencé par des interrupteurs marron ! Les divers modes et fonctionnalités de ce clavier vous permettent de le configurer à votre gout, sachez tout de même qu’il embarque une mémoire interne pour garder ces modes. Par contre, je note qu’il n’y a pas de repose-poignet. Je trouve ça embetant car bien souvent les gamers jouent durant des heures et veulent donc un peu de soutien au niveau des bras. Bref, un clavier qui a du style et créé pour les joueurs, je suis entièrement conquis par Cooler Master !
Vous pouvez retrouver le Quick Fire Rapid-i sur LDLC au prix d’environ 99€ en cliquant ici !

Pour ma part, ce sera un cappuccino doré bien mérité !

capu-281x400

Rédacteur en chef - 23 ans. Diplôme en Marketing, Management et Communication. Je passe mon temps à lancer des projets. Sur le site, je dédie des heures aux rédacteurs pour apporter le nécessaire à la rédaction. Retrouvez moi sur LinkedIn ou Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.