Test – DREVO Calibur : Un clavier mécanique compact à prix compétitif

DREVO est une entreprise basée dans le gaming, plus précisément dans les claviers mécaniques et les SSD. Malgré la concurrence féroce sur le marché, elle se distingue par ses produits de qualité, et notamment grâce à ses claviers dotés d’un bouton molette tout fraîchement sorti de Kickstarter. On se concentrera ici sur le clavier Calibur de DREVO.

Unboxing

On retrouvera un packaging plutôt complet avec un câble micro-USB, de quoi retirer les touches afin de bien nettoyer son clavier, ainsi que bien évidemment, le Calibur. Une fois le clavier sorti de sa boîte, on remarquera directement qu’il fait très qualitatif. De ses 580 grammes, il ne fait pas cheap du tout. On retrouvera un clavier qui ne prend pas plus de place qu’il en a besoin (34,8 cm x 10,1cm), en plus d’accueillir un rétroéclairage RGB.

DREVO Calibur

Le Calibur de DREVO ne détient pas de pad numérique. Il se compose donc de 72 touches, proposant un aspect compact. Malgré cela, on ne ressent aucune sensation d’avoir des touches trop serrées, donc aucune gêne à ce niveau-là.

Ce clavier mécanique est disponible sous différentes versions de Switchs, la Blue, Red, Brown et Black, chacun constitué de caractéristiques différentes. Nous avons eu l’occasion de mettre la main sur la version de switch Red, qui a ses avantages pour le gaming avec sa linéarité et sa force d’activation faible.

RGB et personnalisation

Côté RGB, ce dernier sera assez lumineux et fluide. Il dispose de différents modes, modifiable directement depuis les touches du clavier (fn + touche rétroéclairage). Cette option vous permettra de changer de mode, mais aussi de modifier sa vitesse ainsi que sa luminosité.

DREVO Calibur

Heureusement, le clavier ne se limite pas à cette option, car il dispose d’un logiciel développé pour les claviers DREVO. Il permettra ainsi de modifier les différents profils, options RGB et macros du Calibur.

Utilisation et connectivité

Malgré que son utilisation soit destinée aux gamers, ce clavier propose un mode de connexion en Bluetooth 4.0. Pour ce qui est des performances, ce n’est pas ce qu’on retrouve de mieux, en raison du délai de réception peu optimisé en Bluetooth.

Même si on remarque peu de latence, on préférera quand même une connexion filaire lors de sessions de jeux pour être sûr d’avoir les meilleures performances. Ce mode reste tout de même pratique et agréable pour toute autre utilisation. Le Calibur dispose d’autour de 20 heures d’autonomie et d’environ 14 jours d’autonomie en veille.

DREVO Calibur

Ce clavier est compatible avec Windows, Mac OS, mais aussi avec Android et iOS, ce qui vous permet de pouvoir travailler sur mobile ou tablette si jamais vous en avez l’occasion. Il est arrivé quelques fois que le clavier se déconnecte lors du changement de mode de rétroéclairage, mais le souci semble être un cas isolé, car le souci ne semble pas exister chez les autres utilisateurs.

Il reste quand même mineur, car à ce que je sache, on ne change pas de mode de rétroéclairage souvent.

Conclusion

Pour conclure, dans une tranche de prix allant de 50 à 80€, nous avons un magnifique clavier Bluetooth bien fini avec des options complètes. Le Calibur est disponible avec différents types de switchs et sous différents prix. Certains pourront regretter l’absence de pad numérique, mais ce n’est là qu’une occasion d’apprendre à utiliser les touches de caractères spéciaux. Il reste tout de même très abordable pour un clavier mécanique qui dispose d’une connectivité Bluetooth et d’un RGB personnalisable.

50-80€
8.8

Design

8.5/10

Fonctionnalités

9.0/10

Application

9.0/10

Rédacteur (Spécialiste Gaming) - Etudiant de 21 ans en 4ème année d'Informatique. Passionné par les jeux vidéo, la technologie et l'univers geek, mon but est de vous partager ces passions.

One Comment

  1. Romain Reply

    Deuxième et dernier clavier Drevo pour moi, Les deux avec le même problème parfois des délais de réponses parfois gargantuesque (deux secondes quand ça arrive).

    Vient de terminer sa vie en deux parties sur mon genoux suite a la perte d’un ship de 38b sur Eve.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.