Test – Gravel – De l’arcade et du fun à foison par Milestone

Dans la suite du test du jeu sur le Tourist Trophy, c’est un autre jeu de conduite que nous allons avoir entre les mains aujourd’hui. Mais ce sera sur 4 roues que nous allons avaler du bitume, de la terre et du sable ! Gravel, développé par Milestone, est un jeu axé clairement arcade où le plaisir est de rigueur. Un bon opus, très agréable à jouer, à mille lieux des jeux de simulation comme la série Forza Motorsport. Et qu’on se le dise, c’est un régal de prendre aussi facilement en main un jeu de voiture.

Une prise en main enfantine

Qu’on se le dise, les jeux d’arcades sont la plupart du temps très faciles à prendre en main. Et Gravel ne déroge pas à la règle. En effet, il ne vous faudra pas plus de 3 boutons pour pouvoir jouer, sans compter les joysticks pour la direction bien entendu ! Pour reprendre les grandes lignes du jeu, rien de plus simple. Il suffit tout simplement de foncer, pour passer la ligne d’arrivée le plus vite.

Les décors sont plutôt variés, et l’on passe agréablement d’une course au bord de la plage, à une course sur bitume. Sans bien sur oublier le gazon, la terre ou encore ou les graviers et la boue ! Pour affronter tous ces terrains, un grand choix de voiture est présent. Du SUV aux 4×4, tout en passant par des voitures de course mythique. Comme par exemple cette magnifique Alpine A110, un fleuron de l’automobile française.

Vous l’aurez surement remarqué au travers des précédentes photos, mais la qualité des graphismes n’est pas forcément au rendez-vous (du moins sur Xbox One S). Ce problème se ressent surtout lors du choix des véhicules. Et c’est principalement à ce moment que la qualité des graphismes à un impact. Car lors d’une course à pleine vitesse, il est plus difficile d’apprécier les qualités des détails qui défilent à toute vitesse.

Des courses intéressantes

Gravel offre un mode histoire plutôt intéressant et complet, qui mettrons malgré tout vos réflexes à rude épreuve. Car les bots ne sont pas si mauvais que ça, et offre une sacrée résistance en fonction des courses. Un plaisir de ne pas finir une course avec 2km d’avance et d’avoir un peu de difficulté dans un jeu de course, même contre une IA. Au niveau du gameplay, j’aurai seulement 2 petits points noirs à soulever. Premièrement, le ressentie de la vitesse qui peut, surtout à basse vitesse, être un peu « irréel » et donc gâche l’immersion. Mais sachant que la plupart du jeu doit se faire à fond, c’est une faiblesse qui ne se remarque pas tant que ça. Dernièrement, les bruitages. Et principalement les bruits liés au moteur. Comme vous pouvez le voir sur le gameplay ci-dessous, le claquement de l’échappement à grande vitesse peut vite être assez énervant.

Conclusion

Malgré les petits soucis dont j’ai parlé plus tôt, Gravel à un très bon potentiel de fun. Les courses sont vraiment diversifiées avec un panel de voiture plutôt impressionnant, dont beaucoup de légendes de l’automobile. Par contre, le plus gros point noir que j’ai oublié de mentionner plus tôt, ce sont les temps de chargement. C’est assez flagrant dans la vidéo ci-dessus, mais les temps entre chaque course sont vraiment longs par moments, ce qui peut être gênant pour les plus impatients d’entre vous.

Le jeux est disponible sur la plupart des plateformes. PS4, Xbox One ainsi que sur PC.

Gravel

8.3 Gravel

Points positifs

  • Fun
  • Tarif correct

Points négatifs

  • Bruitage des voitures
  • Graphismes à améliorer
Gameplay
Graphismes
Prise en main

Jeune développeur de 22 ans, passionné des nouvelles technologies et de tests en tout genre. Développeur PHP depuis maintenant 2 ans. J'écris principalement des articles où je teste des produits mais également quelques news pour le site ainsi que pour notre nouveau concept, le Cappuccino !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *