[Test] Motorola Moto G 4G, les défauts corrigés ?

Quelques mois après la sortie du Moto G, le portable low-cost aux caractéristiques milieu de gamme dans sa version de base et son franc succès, Motorola revient pour nous proposer une version 4G de son smartphone, un élément manquant qui lui faisait défaut et qui excluait Motorola de ce marché.  Ayant eu maintenant amplement le temps d’utiliser et de tester ces deux smartphones, il est temps pour moi de vous présenter le Motorola Moto G 4G.

MG4G

Du classique pour commencer

On se retrouve, comme avec le Moto G de base face à un packaging des plus sobre. On remarquera en revanche l’absence de “A Google Compagny” sur la boite, alors que cette mention était encore présente à la sortie du Moto G dans sa version de base, lorsque que l’entreprise n’avait pas encore été rachetée par Lenovo. Rien de très fou donc pour ce packaging, mais rien de décevant non plus.

packaging MG4G

Vient ensuite le traditionnel inventaire de ce que comporte la boite :

Contenu MotoG

 

  • Le téléphone (fort heureusement)
  • un chargeur secteur en un seul bloc (comprenez qu’aucun câble usb n’est fourni avec l’appareil)
  • un kit main libre
  • deux guides (démarrage et sécurité).

Rien de très poussé ni étonnant une fois de plus, on se retrouve face à l’exact même contenu que celui présent dans la boîte du Moto G. Et c’est d’ailleurs notamment grâce à ça que l’on sait qu’on ne se trouve pas face à du haut de gamme : Le chargeur est donc en un seul bloc, vous devrez trouver un autre câble USB ou mettre la main à la poche pour transférer vos fichiers, les écouteurs sont simples et en plastique dur et le micro n’est pas de qualité exceptionnelle… Mais la suite vient combler et faire pardonner ces aspects.

 

Acquis et nouveautés

Niveau design, on se retrouve à un clone du Moto G : même dimensions, même poids un peu trop élevé même si parfaitement acceptable… Et ce qui fait plaisir ici, ce sont les modifications au niveau de la coque : sa forme légèrement bombée qui rendait le portable si agréable à tenir en main n’a pas changé, mais en revanche on se retrouve ici avec une matière “soft touch” qui élimine les traces de doigts si présente sur la coque lisse et brillante de son grand frère. Et c’est évidemment un très bon point. La coque est tout de même toujours amovible et interchangeable avec des coques de couleurs et des flips covers proposées sur le site de Motorola.

Top MG4G

Gros point fort toujours présent chez Motorola :  L’autonomie, avec une batterie de 2070 mAh. L’appareil tiendra une quinzaine d’heures en usage “normal”, luminosité automatique et données ou Wi-fi activés.

Pour ce qui est de l’affichage, on se retrouve face à un écran LCD de 4.5 pouces et d’une définition de 1280 x 720 pixels (HD). L’écran est suffisamment lumineux pour pouvoir être utilisé au soleil, même s’il pourrait mieux faire à ce niveau, les couleurs sont belles et bien rendues, et les angles de vision satisfaisants. Du très bon pour cette gamme de prix donc.

Comme sur le Moto G, on retrouve sur la tranche droite les boutons de verrouillage et de volume et c’est sur ce point qu’est déjà corrigé un des défauts que j’avais pu constater dans mon test du Moto G premier du nom : Le léger jeu des boutons présent auparavant est désormais quasi-inexistant !

tranche MG4G

Viens ensuite du très classique, à savoir la prise jack 3.5 sur la tranche supérieure du smartphone, et le micro et la prise de recharge sur la tranche inférieure.

 

Et LA grosse nouveauté pour moi sans parler de la 4G, c’est l’apparition d’un port micro SD, qui faisait terriblement défaut au Moto G de base. Vous pouvez maintenant étendre la mémoire du portable avec une micro SD jusqu’à 32go, et c’est un gros plus par rapport à son prédécesseur qui ne proposait qu’une version 8 ou 16go.

Port SD MG4G

 

De l’Android pur, stable et fluide

Bien que Motorola appartienne toujours à Lenovo, le Motorola Moto G/4G bénéficie de mises à jour Android. L’appareil tourne donc sous la dernière version d’Android 4.4 KitKat, encore une fois un gros plus par rapport à la concurrence, surtout pour un téléphone de cette gamme de prix.

Screenshot_2014-09-14-15-35-26

On se retrouve face à une interface pure Android, et c’est à peine si l’on remarque la très légère surcouche Motorola se résumant à 5 applications. Celle permettant le transfert de fichier de votre ancien portable vers le Moto G, Motorola Migrate, étant la seule réellement intéressante et notable, le reste proposant des fonctions similaires à celles proposées par la plupart des fabricants.

Accueil

La réactivité du tactile est bonne, les menus défilent fluidement et les applications s’ouvrent sans difficultés, on sent que les 1 go de RAM du Moto G font leur travail.

google

Le portable affiche tout de même un score de 17405 sous AnTuTu, à la hauteur d’un Galaxy S3 ou d’un Google Nexus 4, et la très grande majorité des applications tourneront sans aucun problème.

AnTuTu

Photo et Vidéo

Viens ensuite le point noir de cet appareil : la photo. Rien n’a été changé par  rapport au Moto G de base. On retrouve à l’arrière de l’appareil du 5MP avec flash LED, et en frontal du 1.3 MP.

De haut en bas, avec et sans HDR. On se retrouve face à quelque chose d’assez terne, et  l’appareil a réellement du mal à gérer la lumière.

SANS HDR HDR

En revanche, le résultat en macro et pour des photos plus rapprochées du sujet est plus convaincant, mais on voit toujours une difficulté à gérer la luminosité.

GP MG4G

Rapproché MotoG

Côté vidéo, rien d’exceptionnel encore une fois. Un son acceptable, l’image est fluide mais encore une fois assez terne et avec un problème au niveau de la gestion de la luminosité.

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=RT-QtgkWJG4&w=640&h=360]

La partie photo/vidéo du Moto G 4G est donc assez décevante, comparée à ce que propose l’appareil dans sa globalité.

Le son

Le son est bon en appel comme en écoute de musique , même si les basses semblent parfois un peu faiblardes.

En revanche, le microphone du portable est sensible au vent, et tenir une conversation exposé à ce dernier pourrait s’avérer pénible pour votre interlocuteur. En situation normale, il est bon et isole suffisamment des bruits environnants.

Le réseau

L’accroche réseau en 3G comme en 4G est excellente, rien à signaler de ce côté là, c’est un sans faute pour Motorola, et c’est un vrai plus pour un appareil de cette gamme.

En revanche, plusieurs personnes m’ont signalés des bugs de déconnexion de la carte sim , de déconnexion du réseau 3G ou encore d’envoi des messages chez SFR avec le Moto G 3G et 4G. L’arrivée d’Android 5.0 ou d’une autre mise à jour sur ces derniers corrigera sûrement ces problèmes.

 

Ce Moto G 4G est donc un produit que je ne peux que recommander, et qui est une des référence actuelles dans le bas de gamme 4G : Pour le prix d’un appareil bas de gamme, on se retrouve avec des spécificités qui n’ont rien à envier au milieu de gamme : Le Moto G 4G est fluide, propose un bon écran et les dernières versions d’Android, 3 choses rares dans cette gamme de prix. Certes, la partie photo est un peu décevante, mais c’est bien parce que l’on oublie se trouver face à un portable proposé à un tarif bas de gamme. Pour moins de 200 euros (une vingtaine de plus que sa version démunie de 4G), le Moto G 4G vous conviendra parfaitement si vous êtes comme moi un utilisateur exigeant, et voulant profiter des dernières nouveautés proposées par les mises à jour Android, sans pour autant  avoir les moyens de vous payer un Google Nexus ou le dernier Samsung Galaxy. Et c’est donc sans hésitation que je lui décerne un Capuccino Doré !

cafe or

Rédacteur qui n'est plus présent sur le site depuis un certains temps, son compte a donc été supprimé.

5 Comments

  1. Denis Reply

    Bonjour,

    Content de lire que votre test confirme ce que je perçois depuis l’acquisition de mon Moto 4G (fin octobre 2014, donc 1 mois d’essais) Un autre de ses quelques défauts vient du bouton on/of qui déverrouille trop souvent la veille car il est sur la tranche. S’ils l’avaient mis sur la face… c’était Moto Chrome 😉
    J’avais depuis bientôt 3 ans un Samtruc Galaxy ACE. Un vrai désastre, lent comme une vieille. Renvoyé 2 fois chez Samtruc pour plantages récurrents (en messagerie ou en conversation) Je me languissais qu’il tombe dans une bouche d’égouts lol.

    Bien cordialement,
    Denis

  2. GOLETTO Denis Reply

    Bonjour, hélas il n’y a tjrs pas de MAJ vers Lollypop, quel dommage.
    Dire que j’ai acheté ce modèle car ils annonçaient l’arrivée “prochaine” d’Androïd 5.0
    Denis

  3. Annick Reply

    Quelqu’un a t il des problèmes avec les cartes SD j’en suis au 2eme achat de cartes, cela viendrait il du téléphone ?? J’ai perdu mes photos …. Merci de me renseigner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.