[TEST] Raijintek Triton 280 – Un Watercooling performant

Raijintek, derrière ce nom imprononçable à l’oral se cache une des rares marques à proposer un watercooling AIO évolutif. Mais qu’est-ce qu’un watercooling AIO évolutif ? Vous avez peut-être déjà entendu parler des AIO, comprendre All In One, ce sont des watercooling “grand public” dans le sens où il n’y a pas besoin de connaissance pour en installer un ! C’est un peu du plug & play, il suffit de mettre la pompe sur votre processeur, de fixer le radiateur sur votre boitier, de brancher 2-3 prises PWM et tout est prêt pour rafraîchir votre processeur avec de l’eau ! Et bien un AIO évolutif reprend le même principe en matière de simplicité mais va également permettre une évolution dans le circuit et par exemple refroidir également une carte graphique (compatible watercooling bien sûr) en rajoutant quelques éléments.

Raijintek-Logo

Un design réussi

De nos jours, de plus en plus de personnes sont très réceptives, et attirées par des packagings bien finis. Raijintek l’a bien compris et propose donc une boite qui donne envie de découvrir le produit le plus rapidement possible !

IMG_20160210_123743

Derrière ce packaging se cache un kit AIO évolutif respirant la qualité et la solidité. En effet le tout pèse tout de même plus d’1 kilos et demi ! Le radiateur, de dimensions 310×140×32 mm, est fait d’aluminium tandis que la plaque en contact avec le processeur est en cuivre. Le dit radiateur peut accueillir deux ventilateurs 140mm et le tout viendra se fixer sur la partie supérieure de la plupart des boîtiers.

IMG_20160210_124326 IMG_20160210_123945

Au niveau des accessoires fournis avec le kit, Raijintek fait dans le classique avec les habituelles plaques à fixer sur la carte mère (à noter la présence d’une seule plaque pour Intel et AMD, seul l’emplacement des vis sera différent), les vis correspondantes et pour finir juste assez de pâte thermique pour une utilisation ainsi qu’une spatule pour bien étaler cette dernière.

IMG_20160210_124216

Installation

Place désormais à l’installation du bestiau. Sachez que toutes les plateformes sont supportées, jusqu’à AM3+ du côté d’AMD et LGA2011 pour Intel.
Dans notre cas l’installation se fera sur une plateforme AM3+ mais sachez que les manipulations sont quasiment les mêmes pour Intel.

Pour commencer il faudra fixer à l’arrière de la carte mère la plaque la plus conséquente à l’aide des 4 vis mises à disposition. Sur la face avant de la carte mère, il ne vous restera plus qu’à rajouter les supports de la seconde plaque qui accueillera le watercooling. Attention à celle-ci d’ailleurs qui pourra poser problème avec certaines carte mère par exemple elle était trop grande pour rentrer dans ma Asus Crosshair V Formula Z à cause des dissipateurs.

IMG_20160210_152715

IMG_20160210_153027

Viens ensuite l’ajout de la plaque en question, qui viendra se fixer à l’aide de 4 vis. La dernière étape avant la pose du bloc est bien sûr l’ajout de la pâte thermique. Cette étape est rendue encore plus facile grâce à la petite spatule. Il vous suffit donc d’étaler homogènement la pâte sur toute la surface du processeur et d’y placer le bloc qui viendra se visser sur la plaque à l’aide de deux vis placées sur les côtés. Il ne vous reste plus qu’à brancher les ventilateurs sur la carte mère et tout sera bon !

Attention tout de même lors du premier démarrage, Raijintek préconise de débrancher tous les périphériques non utiles (Carte graphique, disque dur, etc…) afin d’éviter tout problème si le Watercooling venait à fuir. Il faut prévoir environ 25min de test avant de pouvoir utiliser son PC normalement.

IMG_20160211_015122 IMG_20160211_022407 IMG_20160211_022636

Quid des températures ?

Pour le test de température voici la configuration qui sera utilisée :

  • Processeur AMD FX 8350 cadencé à 4Ghz
  • Carte mère Gigabyte GA-970A-DS3P
  • Boitier NZXT Noctis 450 (4 ventilateurs installés)
  • HDD WD Blue – 1To
  • Carte Graphique Asus GTX 770 DCIIOC
  • 2x4GB Crucial Ballistix Sport 1333Mhz

Le protocole de test sera effectué via le logiciel OCCT et aura pour but de faire subir au processeur une charge de 100% pendant 1h et ensuite de relever les températures minimales et maximales et seront ensuite comparées au Kraken X41 de chez NZXT et au H75 de chez Corsair.

 

Les résultats sont plutôt assez parlant et on remarque une nette avance de la part du Triton 280 par rapport au Kraken X41, spécialement au repos avec un écart de pas moins de 13°C ! On peut donc en conclure que le Triton 280 fait son job et même très bien. Votre processeur sera au frais peu importe ce que vous lui ferez subir ! Un bon point également pour les personnes ayant dans l’idée d’overclocker leur processeur, en effet la marge avant d’atteindre des températures dangereuses (environ 80°C) est assez grande.

ChartGo

Pour finir ce test, le bruit. Annoncé comme peu bruyant, il en est tout autrement lors d’une utilisation réelle. Lorsque les ventilateurs ne tournent pas à leur vitesse maximale c’est encore supportable, mais dès lors qu’ils commencent à s’affoler, les problèmes commencent et il sera très difficile de faire abstraction du bruit, sauf si vous utilisez un casque lorsque vous êtes sur votre PC.

Award Finale Logo2

Rédacteur (Spécialiste Smartphone) - Jeune développeur de 22 ans, passionné des nouvelles technologies et de tests en tout genre. Développeur PHP.

4 Comments

  1. Michel Tourniret Reply

    Attention, ce truc a pas mal de problème sur le long terme, des fuites par exemple, ce qui peut être assez gênant dans un PC.

    Sinon, super article !

    1. Nathan Post author Reply

      Tu parles en connaissances de causes ?

      Parce que ca m’étonne, le tout avait l’air très bien fini, peut-être est-tu tombé sur une mauvaise série ? :/

      Merci en tout cas 🙂

    2. bibi Reply

      je parle en connaissance de cause pose, 22 moi de fonctionnement = pompe hs , je teste le retour en ce moment , c’est un 140

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.