Jeux vidéo

Test : Returnal – 5 bonnes raisons d’y jouer… ou pas

Exclusivité PS5, le studio Housemarque débarque avec Returnal, un roque-lite très exigeant. Teasé depuis plusieurs mois, Returnal propose donc aux joueurs PS5 une exclusivité très aboutie, tant par son level design que par son sound design. C’est également un jeu qui va mettre les nerfs à rude épreuve.

Une ambiance de science-fiction captivante

C’est donc un jeu nextgen que nous livre le studio Housemarque. On lui doit, entre autres, des jeux comme Matterfall ou bien Nex Machina. Returnal est donc un rogue-lite. Cela signifie que la mort est au rendez-vous et que cela ramène à la case départ, avec la sauvegarde uniquement de certains éléments. On peut donc considérer une certaine difficulté dans ce type de jeu ou plutôt une certaine exigence. La base du gameplay est donc posée.

Bande-annonce PS5

Sans rentrer dans les détails et spoilers, le scénario de Returnal se base sur une boucle temporelle dans laquelle Selene, une astronaute, semble bloquée sur la planète Atropos. De là, s’enchainent rencontres, divers environnements et missions. Nextgen oblige, 4K/60fps sont de mise. Les graphismes sont bluffants et les cinématiques époustouflantes de réalisme. Le scénario est bien ficelé, notamment avec la boucle temporelle. De plus, l’agencement des zones sur les différents niveaux est géré aléatoirement. Cela signifie qu’en cas de mort, en plus de revenir au point de départ, en l’occurrence le vaisseau de Selen, pour retourner là où l’on a perdu le cheminement sera différent. Cela peut paraitre déconcertant, mais cela fait également partie du scénario. Le cheminement se fait donc aléatoirement, ainsi que le positionnement et le type de certains ennemis.

Returnal ATH
extrait de gameplay

La survie est donc essentielle dans Returnal mais également la découverte. En effet, tout au long du périple de Selene, il est nécessaire de découvrir diverses armes, items et améliorations qui vont permettre de faire évoluer sa combinaison par exemple. Un système de bonus-malus est également présent dans Returnal afin de complexifier le choix du joueur sur le fait de sélectionner ou non un item. Les boss viennent compléter chaque fin de niveau ou biomes, avec encore une difficulté à la hauteur de l’exigence de Returnal. Pas question de régler la difficulté du jeu, cela à déjà fait débat sur la toile et pour le moment le jeu ne propose pas d’option permettant d’adapter la difficulté.

En plus des graphismes aboutis, le SSD de la PS5 fait encore preuve de ses capacités avec des temps de chargements quasi inexistants. L’ambiance sonore n’est pas mise de côté et contribue à rendre le jeu encore plus captivant. On ressent un peu l’esprit du film Interstellar avec cette bande-son très marquante.

5 bonnes raisons d’y jouer

Les graphismes sont vraiment très bons, la 4K/60fps est au rendez-vous ainsi qu’une bonne exploitation du SSD. De plus, Returnal est un jeu au gameplay rapide et tout cela mélangé donne une bonne osmose dans le jeu. Le sound design contribue à augmenter l’expérience du jeu.

Il a trop tendance à être mis de côté au profit des graphismes et dans Returnal ce n’est pas le cas. On retrouve l’ambiance science-fiction et le côté spatial.

Le niveau de difficulté est exigeant ce qui rend Returnal addictif. Certains trouveront le jeu trop difficile, d’autres adapté au scénario. Toujours est-il qu’il ne permet pas d’erreur.

Le gameplay est vraiment bien travaillé. Le scénario est bien intégré afin de créer un ensemble cohérent. Returnal bénéficie d’un gameplay précis et rapide, il demande de bien maitriser les mouvements pour à la fois tirer et aussi éviter les tirs ennemis.

Le besoin de se dépasser à chaque run est présent. En effet, le fait de mourir ramène au point de départ et oblige le joueur à ne pas commettre les mêmes erreurs lors de la prochaine run.

Returnal lame Atropienne
La lame Atropienne

5 bonnes raisons de ne pas y jouer

Returnal peut donner la sensation d’être répétitif. C’est d’autant plus paradoxal que la structure des niveaux s’effectue de manière aléatoire. C’est malgré tout le fait de reprendre au point de départ qui contribue à cette sensation de répétitivité.

Il n’y a pas de sauvegarde ! Et oui, c’est là une particularité de Returnal. Il est donc nécessaire de laisser la PS5 en mode veille pour continuer la partie. Peut-être qu’à l’avenir une mise à jour comblera ce manque.

La mécanique de recharge peut devenir handicapante lors des combats. En effet, si les tirs sont illimités, l’arme bénéficie d’un système de surchauffe. Il est donc nécessaire de gérer ce dernier pour ne pas attendre le refroidissement de l’arme et ainsi poursuivre le combat. Lors d’un combat de boss, c’est à prendre en compte.

Returnal est un jeu très exigeant pour ne pas dire difficile. Effectivement, pas de sauvegarde et une difficulté assez élevée font de lui un jeu qui ne sera pas au goût de tout le monde.

En plus d’être exigeant, Returnal est frustrant et peut être décourageant. En effet, la difficulté, l’exigence, le manque de sauvegarde et le fait de retourner au point de départ peuvent donner une grosse frustration pour certains, qui abandonneront rapidement.

Returnal tir
Ca canarde !

Conclusion

C’est donc un scénario bien abouti et cohérent avec le style rogue-lite que nous livre Housemarque Studios avec Returnal. Graphiquement abouti, l’ambiance sonore est également à la hauteur et donne un ensemble homogène à ce jeu. Très exigeant, c’est un jeu qui ne pardonne pas les erreurs. Les runs peuvent donc être longues comme courtes. Certains le trouveront très frustrant simplement par le fait de revenir au point de départ en cas de mort, mais c’est aussi la base du scénario. C’est donc un jeu qui ne s’adressera pas à tous les types de joueurs, notamment les moins patients !

Produit disponible sur

Returnal (PS5)

62,90 €
Voir l'offre

Returnal

62,90 €
9.1

GRAPHISME

9.5/10

MUSIQUE

9.5/10

JOUABILITÉ

9.0/10

DURÉE DE VIE

8.5/10

Points positifs

  • Très bons graphismes
  • Bande son captivante
  • Gameplay
  • Exigence du jeu

Points négatifs

  • Un peu répétitif
  • Pas de sauvegarde
  • Pas le droit à l'erreur
Tags
news PS5 returnal Test jeux

Xavier

Geek, gamer et adepte de bonnes séries

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page