Test – Shadow of the Colossus, le chef d’œuvre de la Team ICO

Les jeux vidéos sont encore à ce jour pas assez reconnus, comme le cinéma l’était à ses débuts. Grâce à des œuvres majeures, le dernier a su se hisser au rang que nous lui connaissons aujourd’hui. Le JV progresse de plus en plus, son statut de 10ème art est de plus en plus ancré dans la culture. Shadow of the Colossus fait parti des chefs-d’œuvre. Son onirisme a su transporter tous les joueurs qui ont pris part à son aventure.

SHADOW OF THE COLOSSUS

Shadow of the colossus, un jeu à part

Beaucoup de gens pensent que ce jeu est surcoté et qu’il ne mérite pas tant d’éloges. Je vous dirai que comme un album, une peinture ou un film tout est une question de goût. Personnellement, je suis conquis. J’ai découvert le jeu de Fumito Ueda lors de sa première version sur Playstation 2 qui approchait l’âge de la retraite. Cette dernière crachait ses poumons et malgré les bugs de collision et le framerate parfois à la ramasse. Je fus emporté par le jeu n’arrivant pas à décrocher de la manette. Les chevauchées équestres enivrantes dans des décors aussi divers que variés. Le gigantisme des seize colosses face au frêle héros voulant sauver sa promise.Je ne pouvais donc pas me passer de cette réédition sur Playstation 4. Bon j’avoue être passé par la case PS3 entre les deux en achetant la compilation ICO et Shadow of the Colossus HD.

SHADOW OF THE COLOSSUS

L’histoire du jeu en quelques mots

Le joueur incarne Wander, un jeune villageois complétement désespéré suite à la perte de son âme sœur. Le chagrin ravageant le cœur de notre protagoniste. Ce dernier s’empara d’une épée légendaire et s’enfuit de son village avec son aimée dans son linceul. A l’aide de son fidèle destrier, il traverse les terres interdites pour ressusciter sa belle.
Pour réussir cette prouesse digne des dieux, il pactisera avec Dormin, une voix mystérieuse qui lui propose de faire revivre Mono sa compagne. L’unique condition sera de tuer des colosses représentants les réincarnations des gardiens de ces terres ancestrales.

SHADOW OF THE COLOSSUS

David contre Goliath

Grâe aux indications de Dormin et de son épée magique, Wander traversera des plaines vides et mélancoliques qui sont un régal pour les yeux. Une fois la zone du colosse atteint, il faudra donc le vaincre. Notre brave héros doit trouver le talon d’Achille de chaque adversaire.
Malgré une étrange tristesse dégagée par les colosses qui nous fait presque regretter nos envies de tuer. L’amour étant plus fort que tout, Wander doit se hisser jusqu’aux points vitaux de ces géants afin de les terrasser en les transperçant de son épée. Ces points sont évidemment reconnaissables au halo bleu qu’ils dégagent.

SHADOW OF THE COLOSSUS

Mais ce n’est pas chose facile, car les ennemis ne se laisseront pas faire. Dans un premier temps, il faut trouver la méthode pour réussir à grimper dessus. Puis, il faut s’accrocher pour ne pas chuter et bien entendu notre frêle héros ne pourra se tenir indéfiniment. Une jauge de force s’étiole au fil du temps. Des pauses seront parfois nécessaires pour récupérer.

SHADOW OF THE COLOSSUS

Une réalisation de toute beauté

La Playstation 4 grâce à sa puissance offre un résultat incomparable. La modélisation des personnages, des colosses, des paysage et des différents effets, tout est un plaisir pour nos yeux. Je n’ai qu’un regret, ne pas avoir une PS4 Pro avec l’écran HDR qui va avec. A noter que des filtres sont disponibles, vous pouvez ainsi varier les plaisirs visuels.
Que dire de la bande son ? Et bien il n’y a qu’un mot qui me vient en tête magistrale ! Bien que très discrètes, les musiques vous transportent dans cet univers à part. Les différents sons offrent également une belle profondeur. J’ai joué une grande partie du jeu au casque. Il y a d’ailleurs un mode casque dans les options. Ce ne fut donc qu’émerveillement.

Même si je suis dithyrambique sur Shadow of the Colossus, il faut avouez que sa maniabilité est quand même quelques peu rigide. On est parfois désappointé par le contrôle du cheval, mais une fois l’habitude prise, on ne fait plus attention. Bref, tout véritable joueur, ne peux pas passer à coté de ce jeu.

SHADOW OF THE COLOSSUS

Le jeu est disponible sur Amazon ici au prix de 32,99€

Shadow of the Colossus
67 Commentaires
Shadow of the Colossus
  • Shadow of the Colossus revient en 2018 sur PS4 dans une version remastered
  • Escaladez la bête gargantuesque pour découvrir sa faiblesse, et tenez bon pour en venir à bout grâce à votre lame
Shadow of the Colossus
9.5

Plus d'une dizaine d'année plus tard, le jeu de Fumito Ueda revit. Véritable vitrine artistique sur la console de Sony, Shadow of the Colossus est une œuvre originale et poignante. Un véritable Must Have !

  • Graphismes10
  • Bande son10
  • Jouabilité9
  • Scénario9
User Rating: 0 ( 0 Votes )

Vieux trentenaire bien avancé qui a connu les début de la micro informatique, les vinyls et les walkman auto reverse bass boost. Bref un vieux quoi ! Passionné des nouvelles tech, les ordinosaures, le JV, les mangas, les animés. Un peu de nerd, un peu de nolife, un peu d'otaku = 100% moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *