Test – Skagen Falster 2, le renouveau de la montre connectée en toute sobriété

Skagen est une société fondée en 1989, qui vient de sortir la Skagen Falster 2, deuxième itération de la Skagen Falster première du nom. Ainsi, avec cette nouvelle montre, Skagen apporte une montre connectée intemporelle et comblant la majorité des besoins de l’utilisateur.

Au commencement, l’origine de la Skagen Falster 2

S’il y a une chose à l’origine, c’est l’influence de la ville côtière danoise Skagen pour l’inspiration des produits sortant de la société éponyme. De cette ville, le nom est retenu, mais aussi l’esprit chaleureux et la mentalité minimaliste que l’on retrouve dans le design.

Skagen-Danemark-plage

Ainsi la société créée des montres, des sacs à main et des bijoux, dans l’unique but de satisfaire l’acheteur par leur design et leur simplicité. Si l’entrée en matière avec la montre est un peu retardée, c’est pour mieux expliquer comment l’esthétique est au cœur du travail chez Skagen.

Attention, maintenant Skagen appartient à la maison mère Fossil et donc est devenue une marque d’accessoires américains beaucoup plus large.

Ouverture de la boîte de Pandore (Unboxing)

Alors à la réception du colis, on ouvre et l’on découvre l’écrin qu’est le packaging réalisé par Skagen. Et ce n’est pas vain de dire qu’ils savent emballer leur produit. Car la montre connectée Skagen Falster 2 arrive dans un boitier bleu sépia du plus bel effet rétro et un couvercle plastique transparent montrant l’objet.

Unboxing Skagen Falster 2

Et une fois sortie la montre de son écrin, on trouve en dessous les accessoires fournis, et c’est minimaliste, avec le chargeur NFC. Quelques papiers et c’est tout, il est à noter que la montre est garantie 2 ans par le constructeur, ce qui est quand même pas mal.

Unboxing Skagen

Le design sublimé par un écran circulaire

Premièrement, la Skagen Falster 2 est un petit bijou de sobriété, alliant un design et de la haute technologie. Ainsi par son écran circulaire, elle se confond facilement avec une montre à l’horlogerie classique. Et rien que pour cela, c’est un très bon point, car si vous avez un travail en bureau, cette montre n’a aucune connotation sportive et se révèle discrète à votre poignet.

La montre et son affichage

Les caractéristiques de la Skagen Falster 2

Cela fera certainement pencher la balance pour de nombreux cadres qui veulent une montre connectée et sportive, sans le montrer. Pour aller un peu plus loin concernant l’écran, c’est un Amoled circulaire et tactile de 1,19 pouce, acceptant une résolution de 320 x 320.

Au déballage

À noter que cette montre est résistante à l’eau jusqu’à 200 mètres et pèse 250 grammes, donc très légère.

Par contre, elle embarque un processeur Snapdragon Wear 2100 qui est un peu vieux, mais supporte les dernières versions de WearOS.

Un bracelet classieux

Mais le design et le côté classe ne s’arrêtent pas à la forme du cadran de la montre, il y a la sublimation par le bracelet de cette dernière. Ainsi, celle du test est un bracelet métallique à fermeture magnétique du plus bel effet, avec un maillage très fin de couleur grise. Cela est toujours dans la sobriété et cela embelli le produit.

Détail du bracelet magnétique

Bien sûr, il existe d’autres types de bracelets, le premier étant une variation du coloris qui est rose au lieu de gris, pour les femmes. Or, il peut aussi être argenté, ainsi que les montres dans différentes couleurs. Mais, il y a aussi un bracelet silicone de couleur noire, ainsi qu’un bracelet de cuir marron. Bref, le choix est là et permet de trouver son style pour le travail de tous les jours au bureau.

Enfin, ce bracelet est interchangeable avec l’ensemble des bracelets 20 mm de Skagen.

Des envies de cadrans

En terme de personnalisation, il y a déjà un large choix de cadrans par défaut pour cette montre. Ainsi, le cadran digital est mis par défaut. Mais si vous voulez un cadran différent, le menu écran dans les paramètres permet la modification d’écrans.

Ecran standard avec ryhtme cardiaque

  • L’analog pour analogique avec les aiguilles et un choix de couleur bleu et marron-orangé.
  • L’anidigi, mix entre l’analogique et le digital, ce ne sont plus des aiguilles.
  • L’health, un résumé de Google Fit avec votre objectif de pas et de kilomètres.
  • L’health rate, suivant votre BPM, mais aussi la localisation et d’autres informations.
  • Et It’s about time, cette phrase faisant le tour du cadran.
  • Et bien d’autres …

En voici trois parmi ceux décrits ci-dessus.

L’ergonomie magnifiée par le tactile et les boutons

Pour commencer avec les boutons, la montre en possède trois et ils sont tous utiles.
Ainsi, le bouton central permet d’activer la montre au niveau de l’affichage de l’écran, car laisser l’écran allumé en permanence est une perte d’autonomie notable.

De plus, cela économise l’affichage et l’on n’a pas besoin de regarder sa montre en permanence. Bien sûr, il est possible d’interagir directement par un appui sur l’écran pour que l’affichage s’active. Donc le tactile comme ce bouton central réagit parfaitement et on ne leur en demande pas moins.

Au niveau tactile, en faisant un mouvement de haut en bas, on affiche le menu principal. Avec l’économiseur de la batterie, la fonction lampe, l’arrêt de l’écran, le mode ne pas déranger et le mode avion.

Ecran des raccourcis

Et pour finir, l’icône en haut permet d’accéder aux différents paramètres de la montre.

Menu des paramètres

 

De l’usage des boutons

Enfin, ce bouton central permet de naviguer facilement. Un premier appui permet l’affichage de l’heure. Et un deuxième appui permet d’afficher les paramètres. Ce sont donc les menus les plus utiles, une sorte de raccourci.

Voici d’autres sous-paramètres accessibles via ce menu :

Les deux autres boutons ont par défaut des fonctions différentes. Ainsi, le bouton du bas est celui dédié à Google Fit. Tandis que le bouton du haut est consacré aux couleurs du système (fond, …)

Sous un autre angle

Attention, si par exemple, vous écoutez de la musique sur votre smartphone, la montre permet de contrôler les musiques.

Ainsi, un appui sur le bouton central permet d’afficher le morceau actuellement à l’écoute. Bien sûr, la pause est disponible, l’avance ou le recul d’un morceau et le réglage du volume sonore. De plus, la possibilité d’avancer ou reculer d’un morceau se retrouve sur l’appui sur le bouton haut ou bas respectivement.

Donc quand on court, c’est hyper pratique et la montre connectée se révèle intéressante comme plus-value.

L’autonomie, la connectivité, la reconnaissance vocale et bien plus

Ainsi, le système de recharge est on ne peut plus simple, on pose la montre sur le chargeur. Le système de recharge NFC permet la charge rapide et celle-ci s’effectue en environ 2 heures pour une charge complète.

Or la batterie est d’une puissance de 300 mAh et cela va dans le sens d’une journée active d’autonomie.

De plus, le Bluetooth est en version 4.1 et tout de suite détecté avec les différents smartphones testés.

Au niveau de la reconnaissance vocale par Google Assistant, le “OK GOOGLE” fonctionne parfaitement bien par l’intermédiaire du microphone incorporé. Et lors de mes recherches sur le net ou pour d’autres informations, cela convient. Par contre, il faut prononcer distinctement et ne pas avoir trop de bruit alentour qui couvrirais votre demande.

Enfin, vous pouvez consulter la météo, le rythme cardiaque ou d’autres fonctionnalités comme le Google Pay.

Google Fit est dans la place

Alors concernant les activités sportives, la montre Skagen Falster 2 se pose là, c’est sure qu’elle n’en a pas l’apparence. Pour accéder à l’application Google Fit, rien de plus simple, juste un appui sur le troisième bouton, en bas à droite de la montre.

Maintenant, l’application s’ouvre avec vos objectifs, minutes actives et point cardio. Par défaut, c’est 60 minutes d’activité et 10 points cardio.

Google Fit

Tout se configure très facilement avec le poids et la taille, ainsi que la connexion à un compte Google. Ici, pas de notion d’âge.
Juste en dessous, par le défilement tactile, on voit le nombre de pas et le nombre de kilocalories brûlées. Ainsi que le nombre de kilomètres parcourus. De plus, la fréquence cardiaque peut-être suivie sur les heures de façon très précise. Bien sûr, le nombre de battements par minute (BPM) est aussi affiché. Enfin, le suivi du pouls au repos et à l’instant t s’affiche en dessous.

Les activités sportives en veux-tu en voilà

Ici, c’est la panacée, car on a un choix des activités les plus courantes. Or si l’on se penche un peu sur les paramètres, on a une ribambelle d’activités sportives possibles, dont même certaines inconnues. Ainsi, après l’appui sur entraînement, on a la marche à pied, la course, le vélo, la musculation et le choix autres entraînements. Dans ce sous-menu, c’est à peu près tous les sports qui sont décrits pour les entraînements allant des arts martiaux à la Zumba. Bref, y’a de quoi faire le bonheur de tout un chacun.

Autrement, les paramètres sont juste en dessous des entraînements et permettent encore de personnaliser votre profil sportif. Ainsi, vous aurez plus de précisions sur vos objectifs, les entraînements, les unités, etc.

Pour conclure en beauté sur cette smartwatch

Ayant eu cette montre en test un peu plus de trois semaines, c’est une révélation. J’avoue n’avoir jamais eu de montre connectée, mais pour commencer cette dernière est un sans-faute. Ainsi, pour ceux qui ont l’habitude des montres mécaniques ou à quartz, pas de changement, c’est toujours une montre classe et sobre.

Adieu, le côté sportif et rectangulaire des montres connectées habituelles. Et elle est quand même taillée pour les activités sportives. Un tout-en-un gagnant pour Skagen et ayant une belle autonomie qui dure facilement une journée complète avec sa charge. Pour terminer, même au bureau, vous pourrez la recharger avec sobriété grâce à son chargeur discret et vos collègues ne vous demanderont rien. Car dans la majorité des cas, ils ne la remarqueront pas.

Elle est compatible avec les smartphones ayant Android OS 4.4 et plus, mais aussi avec les iPhones 9.3 et plus.

Skagen Montre connectÃe SKT5104
  • Skagen Connected Falster 2 - montre connectée unisexe - diamètre : 40 mm, épaisseur : 11 mm, largeur du bracelet : 20 mm - étanchéité 3 ATM
  • Fonctions : suivi du rythme cardiaque, GPS, étanchéité, notifications, personnalisation du cadran, contrôle de la musique, bracelet interchangeable et plus encore

Skagen Falster 2

295,00€
9.1

Design

9.5/10

Réception GPS

9.0/10

Connectivité

9.0/10

Applications mobiles

9.0/10

Autonomie

9.0/10

Points positifs

  • Comble les manques de la Skagen Falster 1
  • Trois boutons utiles et design
  • Le côté sobre et intemporel de l’écran circulaire
  • Tactile répondant au doigt parfaitement
  • Le savoir-faire Skagen
  • Bonne autonomie
  • Utile lors de l’écoute de musique
  • Facilité pour survoler les SMS et email sans utiliser son smartphone

Points négatifs

  • Le bracelet magnétique bouge un peu, mais la montre ne se détache pas

Rédacteur (Spécialiste Jeux-Vidéo) - Jeune quarantenaire, j’ai vécu les débuts du jeu vidéo des années 70, le Super 8 et les disquettes 5’1/4. Bref un jeune geek avant l’heure, mais comme les autres compères du Café du Geek, je suis passionné des nouvelles technologies, de livres et de BD, ainsi que de demoscene. Mais comme disait K. Dick, la réalité n’est qu’un point de vue !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.