Test – Sony LF-S50G : Une réponse classieuse au Google Home

Le Sony LF-S50G est la première enceinte intelligente sortant de la grande marque. Mais c’est aussi la réponse de Sony à la Google Home. Comme cette dernière, elle intègre l’assistant de Google. Si elle est sortie en décembre 2017 à un prix de 199€, elle a vu son prix rapidement chuter sur de nombreux sites. Or cette enceinte ayant un superbe design, une compacité intéressante et une restitution du son montrant le savoir-faire de Sony. Dans ses avantages, on peut mettre en avant la diffusion du son à 360°. Enfin, elle possède comme sa concurrente la possibilité d’être commandée par la voix de son maître. Mais permets aussi d’être commandée par des gestes, ce qui se révèle utile dans certaines situations. Donc, c’est un bien bel objet connecté que nous propose Sony.

In the beginning

Si l’enceinte se configure très rapidement et simplement par l’application Home disponible sur Google Play ou iTunes. Elle ne se différencie pas de la Google Home, car l’assistant Google est strictement le même. Par contre, c’est sur plein d’autres aspects qu’elle se différencie. Tout d’abord, au niveau du design et de la sobriété de son allure. Car par rapport à sa concurrente, l’enceinte de Sony est superbe. Premièrement, elle est racée avec son côté ampli de guitare. Mais si ampli, il y a, c’est tout en rondeur avec son tracé cylindrique. Or, il faut reconnaître aux ingénieurs de Sony de l’élégance. Et que la couleur choisie soit noire ou blanche, c’est classe par rapport au Google Home. Ceci n’étant que mon avis personnel et tous les goûts sont dans la nature.

Affichage

Ok Google

Ainsi nous ne nous éterniserons pas énormément sur l’assistant Google. Mais nous pouvons parler de la configuration de l’enceinte. Celle-ci se déroule rapidement et permet une reconnaissance de cette dernière dans votre réseau Wifi. Ensuite, quelques applis peuvent être mises en route avec l’assistant, comme Spotify, Google Music ou encore Soundcloud. Toutes ces applications nécessitent un compte pour lire en streaming de la musique. Or si vous voulez diffuser autre chose par le Bluetooth, c’est possible. Ainsi, VLC et autres applications gratuites permettent de lancer de la musique hors stream.

Quand la musique donne

Alors là, on touche à l’un des points cruciaux d’un test d’enceinte. Et c’est que du bonheur. Car la petite enceinte mono de Sony est une perle dans sa catégorie. Largement supérieure à sa concurrente, c’est l’expertise de Sony dans le son qui fait la différence. Quant à votre serviteur, il s’est essayé à un grand nombre de styles musicaux. Avec le classique et les musiques d’OST de jeux vidéo, on envoie un son à 360°. Et c’est par le biais d’un diffuseur que l’enceinte envoie le son à travers la pièce dans toutes les directions.

Et c’est le pied, les basses sont très bien restituées, les aigus et les médiums aussi. Alors viennent les essais un peu plus extrêmes, avec du métal et ses sous-genres. Or le verdict tombe et c’est encore mieux que pour les précédents styles. Bref, cette enceinte est prégnante avec sa restitution mono et spatiale, surtout spatiale. Et le conduit Bass-Reflex qui restitue si bien les basses dans des musiques comme l’OST de Morrowind. Rien que pour cela, j’adore cette enceinte.

Un petit plus d’importance : les commandes manuelles

Une des innovations intéressantes du Sony LF-S50G, c’est la possibilité d’utiliser des commandes manuelles. Cela ne paraît pas primordial, au premier abord, vu que l’objectif d’une enceinte connectée, c’est d’être à commande vocale. Or cela devient vite un avantage quand on a compris les mouvements de mains. Ainsi qu’en pleine écoute. Pour l’exemple, vous êtes en train de cuisiner et vous voulez changer de chanson dans un album de votre smartphone. Or vos mains sont pleines de pâtes, passez votre main au-dessus de l’enceinte de Sony selon un schéma précis. Et voilà, vous avez avancé de deux chansons, sans salir votre smartphone, ni touché votre enceinte.

Une petite touche d’étanchéité pour ne rien gâcher

Dans l’enceinte Sony LF-S50G, les designers ont pensé à rajouter une résistance aux éclaboussures. Ainsi l’enceinte résiste à une certaine quantité d’eau grâce à une conception étanche conforme à la norme IPX3.3. On peut même retirer très facilement la housse et la rincer sous le robinet. Cette technologie permet d’avoir une enceinte de qualité même dans son garage. De plus, une autre fonctionnalité m’ayant plu est le fait que le volume s’adapte de façon intelligente à l’environnement sonore. Alors, si vous êtes dans un milieu calme, pas de problème, si la ventilation de la hotte aspirante est lancée, vous entendrez encore votre musique. Alors, elle n’est pas belle la vie !

 Une Game & Watch pour souvenir

Lorsque l’on branche l’enceinte Sony LF-S50G, on a l’heure qui apparaît en bleu néon. C’est agréable et reposant à voir. Or l’utilité ne s’arrête pas là. Si avec un Game & Watch dans les années 80, Nintendo nous vendait l’intérêt d’avoir l’horloge et l’alarme. Et bien Sony, réitère en 2018. Ainsi il y a possibilité de programmer une alarme ou un événement pour s’alerter. Alors que l’on est plongé dans ses activités ou en train de se reposer dans son bain.

zoom

Dans une majorité de tâches quotidiennes, étant des êtres multitâches, nos mains sont occupées. Et avec l’enceinte Sony LF-S50G, on peut demander à cette dernière toutes les questions ou interrogations que l’on se pose. Parfois la machine ne sera pas comment répondre. C’est l’assistant Google qui est derrière. Parfois, il répondra et cela vous évitera une recherche sur Internet. Même si derrière c’est quand même une recherche Google, la commande vocale est assez pratique. Par exemple, vous recherchez une sophrologue dans votre coin, avec la géolocalisation, l’enceinte vous restitue l’adresse de la plus proche.

Commander vos appareils connectés

Ainsi, vous pouvez commander à des appareils connectés par le biais de l’enceinte. De mon côté, j’ai testé une ampoule connectée. Avec cela, Sony nous permet d’écouter la musique avec classe tout en nous apportant la lumière. Bon, j’arrête là ma métaphore. On peut bien sûr s’imaginer l’étendue infinie de possibilité lorsque la maison sera toute domotique.

Le mot de la fin de l’enceinte Sony LF-S50G

Pour finir sur cette enceinte, il est utile de préciser qu’elle n’est pas très encombrante et se fond facilement dans les intérieurs. Pas de problème d’autonomie, vu qu’elle est branchée sur secteur. Et son horloge, ainsi que ses 4 petits points lumineux en couleur bleu néon sont du plus bel effet. Bref, pour conclure, c’est un bel objet connecté qui diffuse bien la musique à 360°.

NB : Il est utile de préciser que l’enceinte peut être mise à jour pour des améliorations effectuées par Sony.

NdA : Vendue initialement au prix de 199€, l’enceinte avait vu son prix baisser à 139€ . Certains magasins le vendent encore à ce prix, mais les grandes enseignes le revendent à 199€ de nouveau.

Conclusion
9.4

Le Sony LF-S50G est une très bonne enceinte connectée dans son rapport qualité / prix. Elle s’avère une bonne concurrente au Google Home, avec une meilleure restitution du son et la possibilité d’utiliser les commandes manuelles. Une autre qualité indéniable est la résistance à l’eau pour l’utiliser dans les pièces d’eau comme la salle de bain ou la cuisine. Le seul hic que j’ai expérimenté est de la rendre après le test.

  • Son9
  • Design10
  • Reconnaissance vocale9
  • Ergonomie9
  • Packaging10
User Rating: 0 ( 0 Votes )

Ayant atteint la jeune quarantaine, j’ai vécu les débuts du jeu vidéo des années 70, le Super 8 et les disquettes 5’1/4. Bref un jeune geek avant l’heure, mais comme les autres compères du Café du Geek, je suis passionné des nouvelles technologies, de retrogaming et de jeux vidéo, de livres et de bd, ainsi que de demoscene. Mais comme disait K. Dick, la réalité n’est qu’un point de vue !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.