[TEST] SoundBlaster E1 – Un amplificateur nomade hors du commun

À l’heure où les constructeurs de smartphones et d’ordinateurs portables souhaitent à tout prix optimiser leurs produits avec les meilleures cartes-mère, processeurs, écrans, ces derniers ont tendance à un peu trop oublier la partie son, en ne proposant qu’une entrée ligne et une carte mère avec un chipset audio de faible puissance/qualité. Heureusement, des solutions existent, et nous allons nous intéresser aujourd’hui a un produit dont la marque est reconnue pour ses cartes sons principalement, le Creative SoundBlaster E1, un DAC (carte son)/ Amplificateur nomade très abordable.

IMG_0779

I. Présentation

Le SoundBlaster E1, que nous abrégeons E1, est fourni dans une petite boite noire, assez sobre, mais qui a le mérite d’être claire et précise. Le DAC fonctionne sur smartphone, tablette, et PC (et dispose un driver sur cette dernière plateforme). Elle est aussi censée supporter des casques jusqu’à 600Ohm, ce qui est très largement suffisant. En l’ouvrant, nous avons directement devant nous l’objet, plutôt petit (6.5cm x 3cm), installé dans un étui. À noter, l’objet est très bien protégé, et pour preuve, la boite est recouverte de mousse : c’est rare de voir ça, et ça fait plaisir. En retirant l’étui et son E1, nous retrouvons un câble USB vers mini USB afin de le recharger, un cable jack 3.5 pour le lier à votre appareil, et la paperasse habituelle, à savoir les différents manuels d’instructions, la garantie et pour la batterie.

IMG_0777

Venons-en désormais à l’objet en lui même. Le E1 est principalement composé d’un plastique mat de très bonne facture, ainsi qu’une pince en plexiglasse qui laisserait penser un préavis plutôt négatif. Nous retrouvons sur sa face principale le logo SoundBlaster en gris, ainsi que le micro, discrètement coloré de rouge. Au niveau de la connectique, nous retrouvons deux prises jack 3.5 (DAC vers casque) dont une fait aussi office de port micro, puis une prise jack 3.5 (DAC vers ordinateur/téléphone/mp3) et un port micro USB servant à recharger l’appareil qui, en théorie, tiendrait 25h en écoute constante. Une partie « télécommande » est aussi disponible, et surtout compacte. En effet, nous disposons d’un bouton play/pause qui permet aussi de répondre à un appel, un bouton on/off mais aussi une molette glissante (slidebar) afin de régler votre son.

IMG_0782

De ce que nous pouvons dire maintenant, c’est que Creative nous propose un amplificateur nomade avec une finition qui parait sans faille. Le E1 se manipule à l’aveugle, est léger, et donc très ergonomique. Et le son dans tout ça ?

II. Utilisation

Avant de commencer, il est toujours bon de préciser le role d’un Amplificateur/DAC, qui permet de prendre le signal à la source du téléphone ou de l’ordinateur portable, afin de restituer un son de qualité. Ainsi, une carte son, DAC ou amplificateur n’améliorera jamais la qualité d’un son. Le meilleur des DAC ne fera que le dégrader le moins possible. Ensuite, libre au constructeur d’ajouter sa signature sonore afin d’ajuster la neutralité d’un son.

IMG_0780

À l’allumage, une petite led blanche apparait pour indiquer son bon fonctionnement, qui passera au rouge quand elle nécéssitera une recharge.
Le test est réalisé avec un iPad, dont la partie sonore peut parfois laisser à désirer (sans être pour autant catastrophique !), et un Beyerdynamic DT770 Pro (80Ohm).
Globalement, le E1 en tant qu’amplificateur propose un son neutre et équlibré. La carte son libère les basses que dispose le DT770 Pro, et qui étaient presque inexistantes, branché sur mon iPad. La scene sonore est plus grande, et ça se voit énormément sur des fichiers de haute qualité FLAC (Ou ALAC, chez Apple).
Le son délivré est propre, SoundBlaster propose un travail sur le son plutôt efficace.IMG_0784

Nous n’oublions pas le micro qu’à intégré SoundBlaster. Sur Skype et sur TeamSpeak, d’après mes interlocuteurs, ma voix parait très claire. Cependant, il n’est pas fait pour être utiliser en pleine rue, puisqu’il a tendance à saturer quand il y a trop de bruit autour. Néanmoins, il fait largement son travail en conférence.

IMG_0783

Concernant la batterie, Creative annonce une autonomie de 25h. Avec une utilisation intensive pendant une semaine, nous sommes aptes à confirmer que ces 25h sont bien réelles. Pendant cette semaine basique, il nous est amené à recharger le E1 une seule fois, en fin de semaine. À noter aussi que la recharge ne dure pas plus de deux heures, tout en sachant qu’il est possible d’utiliser le E1 en pleine recharge. Pratique.

Conclusion

En conclusion, le E1 a tout pour plaire. En effet, le produit respire la qualité, et est bel et bien solide : il suffit de le prendre en main pour constater que le E1 respire la qualité. Les boutons ne sont pas du tout bancals, la molette est particulièrement agréable à utiliser. La carte son assure particulièrement au niveau dans son domaine, ou elle cartonne (Quel plaisir de pouvoir exploiter son casque studio au maximum de ses capacités).

Les points forts :

  • Le E1 est compact et léger
  • Une finition exemplaire qui inspire confiance
  • Autonomie de la batterie
  • Son délivré exemplaire

Les points faibles :

  • Mauvais choix concernant le plexiglasse pour la pince (des microrayures sont apparus dessus après une semaine alors que le E1 a été parfaitement entretenu)
  •  Usage limité, le produit s’adresse à des personnes disposant d’un casque de très bonne facture et avec des besoins nomades

En somme, si vous recherchez un amplificateur/DAC nomade, nous vous conseillons le SoundBlaster E1, d’autant plus qu’il n’est pas trop cher, il se situe dans la gamme d’entrée des amplificateurs nomades. Le E1 peut être trouvé à 40€ sur le marché français, et trouvable à 30€ sur amazon US. Pour conclure, le E1 est un excellent produit qui mérite son Capuccino d’Or.

capu

Rédacteur qui n'est plus présent sur le site depuis un certains temps, son compte a donc été supprimé.

One Ping

  1. Pingback: Test – Creative Pebble : Le kit parfait d’enceintes de bureau 2.0 - Startup Radar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *