Test – Sphero Bolt, le robot parfait pour s’initier et apprendre la programmation en s’amusant

Sphero est une société américaine basée à Boulder dans l’état du Colorado et qui est connue grâce à ses jouets robots. Avec le Bolt, Sphero s’attaque au marché du particulier comme du milieu éducatif avec une machine à faire rêver.

La boite

Un virage vers l’éducation

La société Sphero s’est d’abord orientée vers le jouet connecté avec le Sphero durant l’année 2011. Mais après les modèles Ollie et Mini, ainsi que des modèles BB8 ou R2D2 sous licence Star Wars, un changement de cap a été effectué. Ainsi, Sphero avec ses modèles SPRK s’est engouffré dans le monde éducatif par la mise en place concomitante de l’application Sphero Edu. Et cela au même moment que le président Obama avait une politique en faveur de l’éducation des enfants à la programmation.

Cover packaging

De plus, l’idée de Sphero est que les étudiants puissent apprendre à coder et à s’initier à la robotique en s’amusant. Ainsi la plateforme Sphero Edu est très fournie et possède plusieurs profils : enfants, parents et enseignants. Enfin, le Sphero Bolt se place entre le Sphero 2.0 et le SPRK+.

Découverte du packaging Sphero Bolt

Alors, c’est un très beau packaging ayant un effet hologramme et des couleurs mettant en valeur cette petite balle robotique. De plus, si l’on est curieux et que l’on lit le dos de la boîte, on découvre un aperçu quelques possibilités de cette machine sphérique. Cela est rehaussé par des lettrages et de très belles misent en valeur de Sphero.

Dos de la boite

Unboxing de la dream machine

Alors l’unboxing du Sphero Bolt est un peu magique. Tout d’abord, on va ressortir une enveloppe cartonnée comprenant plusieurs choses comme des directions ou un cadran et des stickers. Mais tout se situe en dessous, avec la balle, le socle à induction et un câble micro-USB.

 

Contenu

Inside the box

C’est le moment où l’on se précipite sur un adaptateur USB sur lequel on branche le câble micro-USB et que l’on relie au socle. Ensuite, on pose délicatement le Sphero Bolt dans son petit nid douillet. Et il se met à apparaitre une petite diode LED sur le socle qui montre que le robot est en train de se recharger. Il faut compter six bonnes heures pour une recharge complète, mais le jeu en vaut la chandelle pour s’amuser avec la balle durant deux heures.

Vue du Bolt et son chargeur

Petite chose amusante, le Bolt se replace tout seul au niveau de ses composants internes lors de sa mise en recharge.

Caractéristiques du Sphero Bolt

Pour revenir sur le Sphero Bolt, il affiche un poids de 200 grammes et à un diamètre de 73 mm. Après, il peut atteindre une vitesse de pointe de 2 mètres par seconde s’il se déplace en ligne droite et sur un sol dur et sans aspérité. Mais au-delà de cela, il possède de nombreuses améliorations par rapport à ses prédécesseurs.

Socle induction

Maintenant le Bolt demande une recharge sur socle inductif plus longue avec six heures pour une charge complète. En contrepartie, le Bolt affiche deux bonnes heures d’autonomie pour se défouler. Ainsi la batterie a été doublée et cela est très agréable à l’usage. De plus, de multiples senseurs ont été rajoutés même s’ils ne sont pas visibles au premier abord.

Des senseurs en veux-tu en voilà

Premièrement, un capteur de lumière fait son apparition, en parallèle de nombreux capteurs infrarouges sont embarqués. Deuxièmement, une communication par protocole Bluetooth est maintenant possible entre différents Bolt, cela augure de nombreuses possibilités d’interactivité entre robots. Troisièmement, une boussole est incluse dans la sphère et permet d’avoir moins de paramétrages, ainsi que du ciblage automatique plus aisé. Enfin, pour terminer, une matrice de 8×8 LEDs qui ouvre une interactivité visuelle importante avec ce modèle Bolt.

Applications Sphero et connectivité

Concernant la reconnaissance du Sphero Bolt et des applications Sphero Play et Sphero Edu, c’est très fiable. Dans mon cas, avec plusieurs micro-ordinateurs, tablettes et smartphones, les différentes machines ont lancé les applications et reconnues immédiatement le Bolt. Mais comme il y a toujours une exception pour confirmer la règle, il y a un micro-ordinateur de quelques années qui ne reconnaissait pas le protocole Bluetooth. Donc cela vient de l’obsolescence de cet ultra-portable.

Une fois les applications installées, voyons ce que cela donne.

Test des jeux via l’application Sphero Play

Lors du lancement de l’application Sphero Play, on se retrouve devant plusieurs activités possibles. Ainsi il y a des possibilités d’interagir avec le robot en le contrôlant. Ainsi, on a un contrôle direct et l’on peut le diriger où l’on veut. Pour les enfants, cette application de joystick est une prise en main de ce petit bolide qu’est le Bolt. Après avoir essayé cela, on peut tester le lancer

Après dans les modes de conduite du Bolt, hormis le joystick, il y a aussi une simulation de lance-pierre où le jeu consistera à savoir doser le lancer. Ou l’on peut aussi pousser le robot en effectuant une pichenette.

Et pour couronner le tout, il y a des jeux en plus pour renouveler l’expérience.

Sphero EDU, le compagnon du Sphero Bolt

Ensuite, ayant bien essoré l’applicatif Sphero Play, on se plonge dans l’application Sphero Edu. Or cette dernière peut paraitre un peu plus ardue au premier abord. Or il n’en est rien, car si l’on se plonge un peu dedans, les possibilités deviennent énormes avec ce petit IDE (Environnement de Développement Intégré).

Mise en œuvre du robot et programmation

Dans ce paragraphe, nous allons nous intéresser de plus près à la programmation du Bolt avec deux petits programmes très simples montrant la simplicité de mise en œuvre.
En premier, un petit programme pour le faire avancer, puis reculer pour revenir à son point d’origine.

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=-cSmMSoLm-M[/embedyt]

Dans un deuxième programme, nous allons utiliser les ressources de la matrice de LEDs, en faisant un changement de couleurs et que cela boucle à l’infini.

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=GqlExwLKoS0[/embedyt]

Des possibilités infinies

Bien sûr, le précédent paragraphe montre bien les possibilités les plus rapides à appréhender du Bolt, mais les possibilités de programmations et de variations des interactions sont infinies. Donc si l’on se met à jouer avec le Bolt et que l’on met un carton devant. Votre enfant va s’amuser à le contourner. Mais après un petit moment ou par inadvertance, le robot se heurte au carton.

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=QT5xNbPi5ec[/embedyt]

Et bien contre toute attente, il va réagir, car il va afficher une croix rouge sur sa matrice LED et il aura émis un « ouch » pour exprimer sa douleur. Tout ceci pour montrer que les capteurs, senseurs, matrices de LEDs et sons sont là en plus des fonctions de motricités. Ainsi avec en plus les possibilités d’interagir en communauté de Bolt, c’est une multitude d’idées et d’applications qui peuvent se créer sur Sphero Edu.

Et comme de bien entendu, le site sphero Edu comprend un grand nombre de tutoriels, de partages de programmes que ce soit en Scratch ou en Javascript. Tout ceci étant bien utile pour faciliter l’apprentissage de la programmation, du code ou des comportements programmés (tendant vers l’IA). Pour dire en un mot que c’est bien plus qu’un simple jouet connecté, si l’on se penche un peu sur l’étendue des fonctionnalités et des utilisations des variables.

En conclusion

Pour conclure, le Sphero Bolt est un peu le must-have de chez Sphero actuellement. Dans le cadre de mon test, je n’avais qu’un Bolt, mais je ne doute pas du champ des possibles s’ouvrant dans l’interaction entre différents Bolt. Par exemple, faire dessiner un carré à quatre Bolts qui parcourent des lignes et tournent de 90° après une certaine distance. Et l’on peut même imaginer un match de foot entre deux équipes de Bolt de 15 (les onze joueurs, plus les remplaçants). Pour revenir sur ce petit robot, sa prise en main est immédiate pour les enfants et ils s’amusent très vite avec l’application Sphero Play

Mais rapidement, après avoir essayé les différences possibilités, ils voient les choses qu’ils pourraient faire avec la programmation de la matrice LED ou des sons, ainsi que des comportements que l’on peut initier. Donc, le Sphero Bolt accompagné de l’application Sphero Edu est une très bonne introduction à la programmation. Sûr que l’on verra des prodiges de l’informatique et de la robotique dans un futur proche qui auront appris sur Sphero Edu.

Le Sphero Bolt est disponible sur Amazon à 169,99 € (ou 149,99 $ sur le site de Sphero.com sans les frais de port et taxes)

Sphero BOLT - Robot piloté par application
3 Commentaires
Sphero BOLT - Robot piloté par application
  • Sphero BOLT est une balle robotique appli-commandée que tu peux piloter et coder, et qui offre des possibilités de création et de jeu illimitées tout en étant instructive
  • La matrice LED 8x8 programmable de BOLT peut s'animer et afficher des données en temps réel

Voici en bonus quelques captures de l’application Sphero Edu pour montrer l’étendue des possibilités

 

Sphero Bolt

169,99 €
9.2

Design

9.5/10

Packaging

9.0/10

Sons

8.5/10

Autonomie

8.5/10

Programmation

10.0/10

Interactivité

9.5/10

Ergonomie

9.5/10

Points positifs

  • Un robot jouet très résistant grâce sa coque
  • Très beau design et bluffant pour les enfants
  • Amusement immédiat avec l’application Sphero Play
  • Programmation symbolique aisée
  • Possibilité de coder en Javascript
  • Des possibilités infinies de programmation et de fun
  • Une interactivité entre plusieurs Sphero Bolt
  • Application Sphero Edu parfaite sur micro-ordinateur (Windows)

Points négatifs

  • Pour profiter de plusieurs robots, le prix devient élevé
  • La programmation sur Sphero Edu smartphone est un peu limité en affichage

Rédacteur (Spécialiste Jeux-Vidéo) - Jeune quarantenaire, j’ai vécu les débuts du jeu vidéo des années 70, le Super 8 et les disquettes 5’1/4. Bref un jeune geek avant l’heure, mais comme les autres compères du Café du Geek, je suis passionné des nouvelles technologies, de livres et de BD, ainsi que de demoscene. Mais comme disait K. Dick, la réalité n’est qu’un point de vue !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.