Test – YADEA France Black Fat Bike : Le tout terrain à pleine vitesse (électrique)

Se déplacer pour aller en cours ou au travail, c’est le quotidien de l’ensemble des français. Hormis pour le télé-travail, tout le monde a besoin de prendre sa voiture, le bus ou encore son vélo pour remplir sa tâche. Certains transports sont chers et polluants. C’est d’ailleurs l’une des raisons principales qui a amené Paris à réduire au maximum, d’ici 2030, les voitures polluantes dans la capitale. D’autres transports sont plus économes, comme la location de Vélib’ ou la trottinette. Mais là encore, ce n’est pas la rapidité qui va primer. À moins que… Si on arrive à lier le côté praticité du vélo à la technologie, on se retrouve avec un monstre tout-terrain ! J’ai eu l’occasion de tester un merveilleux vélo électrique du constructeur YADEA France. À savoir que YADEA est une marque chinoise, leader dans son pays dans le domaine des deux roues électriques. Alors pas question d’être déçu par la qualité de fabrication dans ce test !

Un vélo et des roues énormes

Le Black Fat Bike de YADEA France est un vélo avec des pneus de 20 pouces. La seule différence face à la concurrence et d’où le mot « Fat » dans la désignation, c’est l’épaisseur des roues. Les pneus Kenda sont prêts à affronter vent et marée, ou plutôt sable et neige. La ville de Nîmes, ma ville actuelle, a été parsemée de quelques flocons qui se sont très vite retrouvés sur le goudron. J’aurais pu avoir peur d’affronter cette route. Mais une fois sur la selle, c’est un sentiment de sécurité qui s’est présenté à moi. Les pneus ont bien adhéré et le vélo n’a pas glissé. Alors que je m’attendais à bien pire que ça. D’ailleurs, ces grosses roues apportent un confort sur la route.

En tout cas, l’utilisation de ce Fat Bike, qui a pour principe d’être utilisé « sous gonflé » lors de descente dans le but d’épouser les formes de la route, permet un meilleur grip qu’un VTT basique. Et puis question fiabilité, je m’accorde à vous dire que le Fat Bike est l’engin le plus sûr pour les descentes caillouteuses.

Évidemment, le Black Fat Bike est réglable. On peut modifier la potence, la selle et les pédales en quelques secondes pour l’adapter à la personne. Personnellement, pour une utilisation en ville, je vous conseille de régler la selle au plus bas. C’est plus confortable. Tout comme la selle qui est en gel, donc très pratique pour se balader.

Un vélo transportable

L’avantage du Black Fat Bike de YADEA France, c’est qu’il est modulable sans outils. Par cela, j’entends qu’il peut être transporté facilement grâce à sa capacité de se plier en 3 parties. Guidon replié et axe central complètement amovible, le vélo est fin prêt à rentrer dans mon coffre. Petit plus, une cale a été ajoutée sous le vélo pour lui éviter de tomber, d’endosser des coups ou pour le ranger.

On s’en doute, le Fat Bike est un vélo qui ne cherche pas à négocier avec les kilos contrairement à un vélo classique. Ainsi, on se retrouve avec un vélo de 21 Kg sans la batterie et de 25kg avec celle-ci. Est ce que l’on porte son vélo constamment ? Moi pas. Quand il faut le ranger dans le coffre de la voiture, il suffit de le plier et de le déposer dans le coffre. C’est rapide et c’est très simple ! De plus, pendant l’utilisation, le poids ne se fait pas réellement sentir pour surmonter une bordure. Les roues sont là pour encaisser le choc, c’est d’ailleurs la suspension primordiale de ce type de vélo.

Le point sécurité

Avant toute chose, il faut savoir que les vélos électriques doivent être homologués pour le format européen. Nous avons des règles sur la route et la vitesse est un axe de priorité pour l’État. C’est pour cela que le Black Fat Bike ne peut dépasser les 25km/h. Par ailleurs, il est certifié aux normes CE certificat EN-15194.

Concernant la sécurité au guidon, une fois la nuit venue, une petite lampe se trouve à l’avant pour éclairer la route et montrer que vous êtes au volant de votre gros vélo. Une béquille est également présente pour tenir le monstre, une fois que le rider a quitté la selle.

Puisque ce vélo va tout de même à 25 km/h, je tiens à vous rassurer, les freins sont surprenants. On peut même les comparer à ceux d’une voiture tant l’arrêt est rapide, sans dérapage et l’assistance se coupe immédiatement. En conclusion, c’était un point sensible avant de l’utiliser et au final, c’est ce qui en a fait sa force.

Une autonomie du tonnerre

L’avantage de ce Black Fat Bike de YADEA France, c’est sa batterie. Équipé d’une batterie Samsung (lithium-ion 36V/13AH), il fournit une assistance électrique merveilleuse. Mieux encore, il n’y a plus le sentiment de pédaler, tout comme un Solex, il trace la route quand on mouline. Avec une vitesse maximale de 25 km/h, que l’on gère depuis un écran LED sur le guidon, l’autonomie du vélo est annoncé entre 40 km et 50 km. Pour ma part, je fais 48 km par semaine, ce qui nécessite une recharge par semaine. Sachant qu’il est préférable de recharger sa batterie en une seule fois, à fond, je conseille de laisser recharger la batterie, amovible, durant la nuit. La câble secteur est fourni, bien évidemment. Pour savoir quand l’on doit recharger le Black Fat Bike, il suffit de regarder l’état de la batterie grâce à un affichage LED sur celle-ci.

Ainsi, en y réfléchissant, c’est un moyen économe de se déplacer. Il faut débourser un peu pour se le procurer mais ensuite, il n’y a plus besoin de dépenser plus ! Pas d’essences, ni d’entretien. Pas d’abonnement à payer, ni de retard. On recharge la batterie chaque semaine, ce qui fait une énorme économie à la fin de l’année. À condition que vous soyez en ville ou aux abords et que vous travaillez à moins de 50km aller-retour.

Caractéristiques

Puisque nous ne sommes pas un site spécialisé dans le vélo, je vous laisse maître de juger les équipements de ce Black Fat Bike de YADEA France :

  • Moteur Bafang
  • Batterie Lithium-ion 36V / 13AH
  • Fourche Zoom hydraulique avant
  • Frein avant et arrière Terko Disc
  • Dérailleur arrière Shimano RDTY21
  • Commutateur Shimano sl-rs35-7r
  • Engrenages Shimano Tourney
  • Pédalier Crank Steel CP

Bilan

Au final, ce Black Fat Bike de YADEA France a tout pour plaire ! Aux premiers abords, j’ai été étonné et brusqué par le prix du modèle. Face aux vélos basiques, le prix est plus important, ce qui nécessite un investissement. Mais une fois que l’on comprend pour qui est destiné ce vélo, c’est à dire à ceux qui veulent se déplacer dans une métropole comme en campagne ou qui cherchent à réduire leurs dépenses de déplacement, on se fait à l’idée. Le Black Fat Bike est robuste, confortable, facile à prendre en main, agréable à conduire, transportable, sécurisé et puissant. C’est une merveille à utiliser au quotidien. Son prix de vente est de 1590€. Cependant, nous vous offrons une réduction de 90€ avec le code KFEDGEEK.

De plus il faut savoir que l’État rembourse 200€ maximum, sur ce modèle, grâce à la prime sur les vélos électriques pour améliorer le parc des deux roues et ainsi réduire la pollution. Pour faire la demande de remboursement, rendez vous sur le site du gouvernement en cliquant ici. 

Rédacteur en chef - 22 ans et diplômé en marketing, management et communication. La technologie est une passion, le marketing est mon métier. Je passe mon temps à lancer des projets. Sur le site, je dédie des heures aux rédacteurs pour apporter le nécessaire à la rédaction. Retrouvez moi sur LinkedIn ou Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *