Actu

Vos discussions Messenger et Instagram ne sont pas prêtes d’être chiffrées de bout en bout

Depuis quelque temps, nous savons que Facebook a pour objectif d’introduire le chiffrement de bout en bout dans les discussions des utilisateurs de ses différentes plateformes de messagerie. Présent depuis des années sur WhatsApp, la technologie n’est cependant pas prête d’arrivée sur les discussions de Messenger ou d’Instagram selon un post de blog du groupe de Mark Zuckerberg.

discussions-messenger-intstagram-chiffrement-bout-en-bout

Afin de sécuriser les conversations et les messages partagés entre différents interlocuteurs, le chiffrement de bout en bout est aujourd’hui de mise. Malheureusement, Facebook ne semble pas encore prêt à sauter le pas pour ses services de messagerie Facebook Messenger et Instagram Direct. Une décision qui laisse encore une fois une longueur d’avance aux services concurrents, et qui nourrit un manque de sécurité des données chez les utilisateurs.

Un chiffrement de bout en bout pas avant 2022

Alors que la confidentialité devient de plus en plus importante pour les utilisateurs, le chiffrement de bout en bout est de plus en plus adopté chez les consommateurs. Nous retrouvons par exemple ce procédé dans les applications de WhatsApp et Signal afin de sécuriser et rendre confidentiel les messages partagés. Malheureusement, les services de messagerie Facebook Messenger et Instagram Direct ne pourront pas profiter de ce chiffrement avant au minimum l’année prochaine.

Un communiqué publié par la directrice de la sécurité de chez Messenger, Gail Kent, va en effet dans ce sens. « Nous nous attendions à faire plus de progrès sur le chiffrement de bout en bout par défaut pour Messenger et Instagram Direct cette année. Mais, il s’agit d’un projet à long terme qui n’aboutira pas avant 2022. De plus, les fonctionnalités de sécurité que nous avons déjà introduites sont conçues pour fonctionner avec un chiffrement de bout en bout et nous prévoyons de continuer à intégrer de solides fonctionnalités de sécurité dans nos services », explique-t-elle.

Une décision qui pourra fortement pousser les utilisateurs de ces services à choisir d’autres alternatives plus respectueuses de la vie privée et plus sécurisées pour leurs conversations.


Encore un peu de temps ? Découvrez comment Facebook menace ses utilisateurs iOS de rendre son service payant !

Tags
chiffrement facebook instagram Messagerie messenger news sécurité

Alexandre Scotti

Scotti, 26 ans, rédacteur en chef. Passionné de nouvelles technologies et jeux vidéo indépendants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page