Actualités

Bluesky s’ouvre désormais à tous les internautes, sans invitation !

Le réseau social décentralisé Bluesky change son protocole d’adhésion. Finie la liste d’attente, Bluesky s’ouvre désormais à tous les utilisateurs. Pour rappel, la version bêta de ce service a été lancée en 2023. Actuellement, il compte un peu plus de 3 millions d’utilisateurs. Un chiffre qui pourrait vite augmenter après la décision d’ouverture de la plateforme de réseautage.

Bluesky mise sur un avenir ouvert et décentralisé pour les réseaux sociaux

En effet, les internautes désireux de rejoindre ce réseau social n’auront plus besoin d’invitation. Il est à rappeler qu’au départ, Bluesky était une initiative de Twitter, sous l’impulsion de Jack Dorsey lorsqu’il était encore à la tête du réseau social à l’oiseau bleu. Jack Dorsey cherchait à l’époque à décentraliser Twitter.

Néanmoins, Bluesky n’est plus rattaché à Twitter, qui est devenue X après le rachat d’Elon Musk. Quant à Jack Dorsey, il est actuellement un membre du conseil d’administration de Bluesky. Actuellement, ce réseau social est classé parmi les médias sociaux décentralisés qui pourraient combler les lacunes des plateformes centralisées comme Facebook, X ou encore TikTok.

Jay Graber, PDG de Bluesky, a déclaré à Engadget : « Nous croyons vraiment que l’avenir du social est, et devrait être, ouvert et décentralisé. C’est quelque chose que nous pensons bon pour le débat public dans son ensemble ».

Comment fonctionne ce réseau social ?

Pour ceux qui ne seraient pas encore familiers avec ce réseau social, il faut savoir que son fonctionnement est semblable à X. Les premiers utilisateurs ont baptisé les publications « skeets ». Ces dernières s’affichent, par défaut, dans un ordre chronologique. Néanmoins, il est possible de suivre d’autres « flux algorithmiques » créés par d’autres utilisateurs, selon Engadget. Par ailleurs, au niveau de la modération du contenu, Bluesky permet à des tiers de créer leurs propres « services d’étiquetage ».

D’une manière générale, Bluesky est plus petit que les autres réseaux sociaux. De plus, il ne dispose pas encore de fonction de messagerie directe. Bluesky fonctionne sur son propre standard open source dénommé AT Protocol. Néanmoins, la société prévoit de tester la fédération. Autrement dit, permettre aux développeurs et groupes de créer leurs propres versions de Bluesky.

Selon Graber, « le protocole est comme une API ouverte en permanence. Et cela signifie que la créativité des développeurs peut se déchaîner ».

Arielle

Bavarde avec ma plume, mais introvertie par nature, je baigne dans l'univers de la rédaction depuis plus de cinq ans. Bien que je sois polyvalente dans les thèmes à traiter, j'ai une familiarité accrue pour le high-tech. J'espère que ma plume saura vous divertir tout en vous informant !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page