Dragonball Super : Une suite dans l’esprit DBZ mais parfois bancale !

Dragon Ball Super c’est fini ! De ce fait, il est temps de faire un bilan. Car, à l’époque les 64 épisodes de Dragon Ball GT nous avaient laissés perplexes, bien que tout ne soit pas à jeter.

Dragonball Super

Dragon Ball GT, une première suite oubliée

Dragon Ball GT se passe 10 ans après Dragon Ball Z, quand Son Goku termine l’entrainement de Uub. S’en suit un vœux raté de Pilaf à cause duquel Goku redevient enfant etc… Ensuite, les Dragon Balls sont envoyés dans l’espace et hop c’est parti. Seulement, si l’idée première pouvait être sympa, la série a détruit tout ce que l’on aime :

  • Trunks et Goten méconnaissables
  • Un Gohan à la carrière gachée
  • Vegeta moustachu au cheveux courts
  • Une saga de recherche des Dragon Ball longue et ennuyeuse
  • Des incohérences folles

En voulant retrouver l’esprit Dragon Ball mais en gardant un bon côté Dragon Ball Z, la série fut un échec. Les personnages ont été dénaturalisés et les ennemis souvent ridicules et insignifiants. Mais, certains se démarquaient tels que Baby, ou encore super C-17. Malheureusement, Super C-17 ne devrait pas pouvoir exister car il a été créé par deux bonhommes en enfer, et en enfer, on a plus son corps …
Bref, malgré le très aimé SSJ4, la série reste un fiasco et on reste tous sur notre faim.

De ce fait, après 20 ans, Dragon Ball Z arrive avec une nouvelle suite, et maître Toriyama efface tout simplement la série GT de la Time Line. De toute façon, lui il n’y était pour rien.

Dragonball Super

Super Vs GT

Dragonball Super et son bilan mitigé par Arc

Quelle Time Line pour DBS ?

Pour éviter tout malentendu, je vais revenir sur la première Time Line de prévue. Car oui, elle a évolué avec la naissance du projet de série. En effet, Battle of God se passe quelques années après Buu alors que la série ne se place que 6 mois derrière. Cela pose des problèmes conséquent quant à la fin de Dragon Ball. En effet, Toriyama ne pourra pas rattraper la fin initiale à cause de … Pan ! Car, pour le bien de l’apparition du Super Saïyan God, Videl se devait d’être enceinte, hors tout cela était calculé dans Battle of God. Seulement, dans la fin initiale de Dragon Ball, Pan à 4 ans, mais Videl est enceinte au début de DBS soit 6 mois après Buu. De ce fait, la fin initiale prévu 10 ans après Buu est logiquement morte.

Sinon, nous rejoignons enfin l’année de la mort de Gohan dans le futur alternatif de Trunks. Mais, notre Trunks à nous est toujours petit lui. Au final, ce n’est qu’un détail qui nous fait sourire.

Dragonball Super

Time Machine

Deux premières parties complètement inutiles

Au départ, deux films Dragon Ball apparaîssent :

  • Battle of God
  • La résurrection de F

Un intro à une nouvelle ère pour la premiere. Puis, La résurrection de F pour l’autre dans une suite logique. Les fans ont apprécié et de ce fait Toriyama a souligné l’importance de son oeuvre pour eux. Il a donc lancé Dragon Ball Super, dans une pseudo précipitation. Tous étions prêts à l’accueillir. Mais durant un nombre d’épisodes incalculables nous avons eu le droit à la retranscription des deux films cités plus haut. Donc, pour les fans les plus pressés, il a fallu se manger du déjà vu et attendre encore et encore. De plus, avant et après il y a eu des hors séries plus inutiles les uns que les autres.

Dragonball Super

Film DBS

Le début réel : l’arrivée de Champa

Le début de cet arc est plutôt sympa. En effet, on y découvre de nouveaux personnages qui nous apprennent l’existence d’autres univers si on ne l’a pas compris. Les univers fonctionnent par deux. La Z-team se trouve dans l’univers 7 qui est jumelé avec le 6. Chaque univers est géré par un Kaïo Shin et un Dieu de la destruction, un Hakaï Shin. L’intro du Multivers est claire dans cet arc, et on en ressort convaincu.

Le Dieu de la destruction de l’univers 6 est Champa, le frère de Beerus, celui du 7. Un tournoi entre les deux univers est organisé, celui ci offrirai au vainqueur les Dragon Ball Super, car Champa ne possède plus de Terre dans son univers et il en veut une pour la bonne nourriture. Cette idée est super car on retrouve le côté tournoi propre à l’univers Dragon Ball, les ennemis sont sympas pour la plupart. Mais, les combats sont courts et on commence à s’apercevoir que l’on est dans une suprématie Goku et Végéta. En effet, Piccolo est inutile, Buu ne participe pas car il ne sait pas écrire son prénom. On mettra quand même en avant Vegeta qui nous fait vibrer.

Dragonball Super

Champa Sama

Arc Trunks du futur

Cet arc représente à la fois de la joie et de la déception. En effet, le retour de Trunks, les ennemis plus que bons avec une réelle motivation. En effet, Zamasu et Black Goku veulent annihiler les espèces humanoïdes car ils n’ont pas la valeur de la vie donnée ni le respect des dieux et de la chance qu’on leur a offerte.  L’intrique monte vite, et même si on se doute de beaucoup de choses, le doute persiste.

Les ennemis sont sombres et ténébreux, et leur philosophie, leur plan, leur psychologie les rendent complètement fous et inédits. Cet arc rentre complètement dans ce qu’on aime. Seulement… qu’est t’il arrivé à Trunks ? Lui qui était fort, puissant, avec un caractère de guerrier, lui qui était charismatique ? Car, on le retrouve frêle, peureux, insignifiant … après celui de Dragon Ball GT, un autre Trunks déçoit.

Les combats sont beaux mais on a du mal à suivre les différences de puissance car ils ont l’air d’évoluer constamment. On a du Super Saïyan Blue, contre du Super Saïyan Rosé. De la fusion et le retour de Vegeto, tout ce qu’on aime. Mais, le super Saïyan de la colère de Trunks bien que stylé sort de nul part et personne ne l’explique, surtout vu sa puissance et ses techniques qui sortent de nulle part.

Le scénario est plein de rebondissements mais reste répétitif, dommage. Heureusement, les ennemis et les combats nous font oublier ce détail.

Dragonball Super

Miräi Trunks

Premier Bilan et Hors série

Nous sommes complètement dans une suprématie Goku et Vegeta. On ne voit que eux pour le moment ou preque. Gohan est faible, Goten et Trunks inutiles et les autres dépassés depuis bien longtemps. Seulement cela à souvent été le cas, mais dans Dragon Ball Z Goku était toujours en retard suite à divers événements  et avant le grand méchant souvent d’autres combats contre le menu fretin ou un ennemi pas encore au top de sa puissance. Ce côté a été oublié complètement. Alors, on pouvait compter sur les hors séries mais… même rengaine !

En parlant de hors série, ils sont tous plus tristes les uns que les autres. En effet, végéta avec une sucette, Aralé qui ridiculise tout le monde même en puissance maximum, bref du remplissage. Le seul qui pourrait être drôle, c’est celui où Satan est en Super Saïyan, ça on aime.

Dragonball Super

Satan Super Saïyan

Le tournoi du pouvoir

Malgré un recrutement long et ennuyeux cet arc promettait d’être super.  En effet le retour de beaucoup personnages secondaires comme krilin, C-18, C-17, TenShin, Buu, Master Roshi, Piccolo, Gohan faisait rêver. Surtout que Buu après un entrainement acharné avait maigri, possédait un style superbe. Mais, il s’est endormi pour une sieste de … 3 mois et à sa place a été rappelé Freezer. Alors, on aime ça, ce bon coup de Fan service nous plaît mais cela ne devrait pas s’arrêter là pour Buu, on nous l’a sucré dans le premier tournoi, et on l’a vu se battre uniquement dans une bagarre pré tournoi du pouvoir. Mais, Buu est peu être trop cheaté… ou juste mal aimé !

Dragonball Super

Team univers 7

Les combats sont fous pour la plupart malgré des personnages tels que Ribrianne vraiment exécrables, mais il en faut, tous ne peuvent pas être badass. La Z-team a sorti sur 70 autres combattants (10 par univers engagé) plus de 50 d’entre eux, ou on été impliqués tout du moins.
Parmi eux,sont particulièrement attractifs ceux de l’univers 6, jumeaux du 7. En effet, de nouveaux Saïyen, le superbe Hit et consors. Toutefois, on attendait pus d’originalité quand même.

Le réel problème de ce tournoi réside dans le fait qu’il n’est censé durer que 48 min et que dans ce laps de temps Goku perd toute sa puissance un grand nombre de fois et se remet derrière assez rapidement. Mais, vu la façon dont le temps s’écoule, sans senzu ni quoi que ce soit d’autre, il se remet en quelques minutes et encore …

Aussi, la puissance des personnages est énigmatique. En effet, Master Roshi est transcendé, lui qui était dépassé devant Goku enfant et TenShin lors de lors première rencontre. C-17 … qui ne tenait pas contre Cell première forme est sur puissant. Bref ce ne sont que deux exemples parmi beaucoup. On retrouve cependant Gohan au top.
Sinon, les autres univers sont pleins de personnages tous plus puissants et stylés les uns que les autres. Puis il y a Jiren, fort cheaté, inégalable. De ce fait, Goku nous sort encore une nouvelle forme si ce n’est deux.

Dragonball Super

Jiren et Black Goku

Les nouvelles formes de DBS

En l’espace de 131 épisodes, on a pu voir :

  • Le Super Saïyan God = Cheveux rouges
  • Le Super Saïyan Blue … = Cheveux Bleus
  • … + Kaïoken
  • L’ultra Instinct = Cheveux noirs
  • L’ultra Instinc maîtrisé = Cheveux Blancs

Tout ça en si peu de temps … Cela laisse donc à réfléchir à originalité et l’inspiration des créateurs ! De ce fait, on se tape des cheveux de toutes les couleurs. Mais, selon les Saïyen ça change : Noir, jaune, rouge, bleu, blanc, rose, vert ! Power Rangers Style, je trouve cela dommage réellement. De plus, le rapport de puissance est compliqué à comprendre selon les formes.

Dragonball Super

Ultra Instinct Maîtrisé

Une animation controversée

Dès le départ, la série s’est fait critiquée sur la qualité horrible de son animation. D’ailleurs, l’épisode 5 est le sommet de cet art plein de déchéance. Mais, plus le temps est passé, plus l’animation était de qualité. Pour, finalement nous ravir et nous faire apprécier chaque seconde des combats plus fous les uns que les autres. Malheureusement, ce début de série baclée reste dans les têtes, car je le répète, cela n’est pas anodin. En effet, la vitesse de mise en place du projet suite aux succès des films a été payée cash !

Dragonball Super

Quel épisode 5 superbe ….

Conclusion

Nous sommes dans une suite fidèle qui rentre très bien dans ce que l’on aime. En effet cela est très loin de GT. Mais Dragon Ball Super est clairement une série “Fan Service”. Car, on retrouve ce que l’on aime et ce que l’on veut voir même si cela est maladroit par moment, par exemple cette Broly féminine. Mais, on aime parce que c’est quand m^même plein de nouveautés, de nouveaux personnages badass, et la mise en place du Multivers ouvre la porte à des suites, flash back ou autres OAV, et ça on aime. Surtout que 4 univers n’ont pas été exploités.

Dragonball Super

Kale la Brolette

La suite annoncée – Ce paragraphe est très spoïlant !!!!

En décembre 2018, va apparaître un nouveau film mettant en scène Yamoshi le Saïyan du rêve de Beerus d’après les rumeurs. Il traitera aussi de l’origine des Saïyen, à voir sous quelle forme. Il y a très peu de communication autour du projet prévu pour décembre, juste un premier trailer avec un nouveau type d’animation. Je vous laisse découvrir.

Le tournoi du pouvoir achevé, C-17 (Vainqueur unique du tournoin sûrement dû au fait qu’il s’agisse du personnage préféré de Toriyama) fait le vœux de rétablir les univers détruits par Zeno, TOUS les univers. Or, au départ, il y en avait 18, mais Zeno en avait détruit car trop de charges. De ce fait, soit de nouveaux univers ont éclos, soit on a affaire aux Saïyen de l’univers 6, mais cela est peu probable, car on aurait vu ce combattant au tournoi. De plus, dans le générique de fin de l’épisode 131, on voit clairement le vaisseau de Freezer ou de quelqu’un de sa famille s’approcher d’une planète. Un fan s’est épris de cette théorie et buzz sur le web avec son Fan Film, de qualité et sympa à regarder :

https://www.youtube.com/watch?v=ioxYeIlO7QE

Culture Geek à fond, Dragon Ball au centre de tout. Je suis très intéressé par tous types de Fanarts et de contenus amateurs BDs , jeux-vidéos, films etc etc Les jeux de société prennenprennent le pas sur beaucoup de choses, meme les jeux-video que j'aime tant. Geek Footeux, parlez moi Monaco. Sinon la technologie me fascine, je cherche a tout comprendre.

One Ping

  1. Pingback: Dragonball Super : Une suite dans l’esprit DBZ mais parfois bancale ! - Startup Radar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.