Mobilité

Essai de l’Audi e-tron GT quattro – Une dinguerie sur route

Dans sa proposition, Audi semble mélanger deux univers avec sa e-tron GT quattro, en mélangeant électrique et sportif. L’Audi e-tron GT (2021 – Quattro) est une berline électrique, concurrente directe de la Tesla Model S, qui se différencie de la Porsche Taycan. Dans les faits, est-ce que la recette que propose Audi est réussite ? Si oui, à quel point ? Nous allons détailler cela dans notre test.

Test vidéo

Design : Un bijou de technologie

S’il y a bien quelque chose qu’on ne peut absolument pas reprocher à cette voiture, c’est le design unique et haut de gamme. Si l’e-tron Sportback est un SUV, ici, on est sur de la berline bien plus aérodynamique, un facteur très important pour grappiller de la vitesse de pointe et quelques kilomètres d’autonomie. La voiture possède une forme très aérodynamique, avec des formes très agréables à l’œil.

Audi e-tron GT quattro

En fait, face à la Tesla Model S par exemple, dont le design extérieur n’a jamais été révolutionnaire, la Audi e-tron GT gagne largement la partie du design et du style tant toutes les têtes se retournent, un peu plus même que la Taycan. Cela reste vraiment du très haut niveau en termes de construction et de rendu.

Nous noterons que dans l’habitacle, à l’avant, nous sommes très à l’aise, que ce soit pour le conducteur mais aussi pour la place passagère. Cependant, à l’arrière, les places sont un peu juste pour une personne étant adulte. Le coffre reste assez grand, sans exceller. En effet, le coffre arrière n’offre une contenance de 405 litres, soit à peu près ce qu’offre une compacte thermique sur le marché. Concernant l’écran de navigation, on reste sur ce qu’Audi propose depuis des années, c’est-à-dire des commandes à boutons traditionnels, un écran par forcément très protubérant, ce qui ne dépaysera pas les fans de la marque, mais qui connote vraiment avec le reste de la voiture. On reste sur une interface très classique, loin des folies de Tesla par exemple.

Confort : Une conduite confortable mais sportive

A bord, l’Audi e-tron GT quattro offre une grande facilité d’utilisation au quotidien, combinée à la meilleure qualité. La conduite est vraiment agréable, quoique la conduite penche vraiment sur le côté sportif. 

Audi e-tron GT quattro

Cette voiture 100 % électrique possède deux moteurs électriques; le premier est fixé sur l’essieu avant et l’autre sur l’essieu arrière, permettant à l’Allemande d’être une quatre roues motrices. L’Audi e-tron GT quattro c’est 476 chevaux et 630 Nm de couple, mais une fonction Boost avec le Launch Control permet d’atteindre 530 chevaux. Le 0 à 100 km/h est abattu en l’espace de 4,1 secondes et la vitesse maximale est de 245 km/h. De 0 à 100 km/h en 3,3 secondes, la voiture a décollé violemment, collant fermement les passagers sur les sièges. Le mode de conduite « Dynamique » est un plaisir de précision et d’engagement, et fournit un entraînement musculaire absolu. C’est selon nous, une réussite. 

Audi e-tron GT quattro

La conduite reste vraiment confortable, plus civilisée à allure conventionnelle, elle saura ravir les clients à la recherche de polyvalence, le tout condensé dans une voiture au style spectaculaire et aux technologies actuelles. Autant dire que sincèrement, l’expérience générale est propre et agréable à conduire. Les balades routières avec la voiture se transforment irrémédiablement en de véritables épopées sportives. Les roues arrière directrices et le différentiel arrière électronique ajoutent de l’agilité à la motricité colossale générée par les deux moteurs. Sur route sèche, cet arsenal dynamique tend à vous rendre invincible, grisé par la finesse du comportement de la bête et la clarté de ses réactions.

Autonomie et recharge : En fonction de son usage

L’autonomie dépend du mode de conduite utilisé. Le surpoids occasionné par le pack de batteries nécessaires à de telles performances, en plus d’une autonomie divisée par deux, voire trois, en conduite sportive sans pouvoir compter pour le moment sur la même flexibilité de recharge en énergie des thermiques, laisse quand même un peu perplexe. Cela ne permet en quelque sorte de faire des pauses que très rarement, bien qu’il faille adapter son trajet. Du côté de la batterie, nous avons un système de 800 volts ce qui permet une distribution plus constante de la performance. À titre purement informatif, Audi annonce 488 kilomètres d’autonomie en cycle mixte. Avec une conduite un peu dynamique on s’approche plus des 300 km voir 350 km, ce qui reste tout à fait raisonnable aujourd’hui pour une sportive électrique.

Audi e-tron GT quattro

La batterie contient 33 modules, eux-mêmes composés de 12 cellules, soit 396 cellules au total, avec une capacité totale atteignant 93,4 kWh. La puissance de charge maximale s’établit à 270 kW.  Sa technologie de 800 volts permet une charge rapide en courant continu avec une puissance allant jusqu’à 270 kW. La charge de 5 à 80 % prend ainsi moins de 23 minutes. Pour arriver à un tel niveau de puissance, il faudra se rendre sur une borne du réseau Ionity, dont Audi fait partie du consortium. L’expérience globale dans les faits reste largement au rendez-vous malgré que l’autonomie n’est pas parfaite. Cela dépend de votre type de conduite, et du mode utilisé. 

Bilan du test 

En prix d’appel, l’e-tron GT débute à 101 500 €. Effectivement, ici Audi se positionne face aux cadors du marché de l’électrique. Cependant, elle se différencie de par son côté sportif impressionnant. La qualité de conduite et les sensations en matière de conduite sont clairement  à mettre en avant sur cette voiture électrique. Le mélange des univers, entre électrique et sportif est selon nos tests, vraiment réussis. Les voitures allemandes sont nettement plus chères et ne peuvent rivaliser en matière d’autonomie, mais pour ce qui est de la qualité de fabrication, du design ou encore des performances sur route, elles placent la barre plus haut.

En conclusion, si vous avez le budget nécessaire pour vous offrir cette Audi e-tron GT, nous vous dirons de foncer. Cependant, n’oubliez pas de toujours prendre en compte la notion que cette voiture est électrique, et qu’il faudra ajuster vos longs trajets en fonction des bornes de recharges. Hors de cette contrainte, la voiture est au rendez-vous, et de loin. 

Tags
Audi essai tesla voiture electrique

Léo

Geek depuis toujours, Master en Informatique de Tsinghua University à Pékin en Chine et fan des nouvelles technologies. Journaliste et reporter pour Le Café Du Geek, Je suis ici pour vous faire découvrir des accessoires innovants. Je m’occupe de faire évoluer le site, de gérer l’équipe de rédacteurs mais surtout je suis présent sur un maximum d'événement INTERNATIONAUX pour découvrir toujours plus de choses ! J'adore également rencontrer et juger des startups, vous retrouverez souvent ce genre de contenu avec moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page