Actu

iPhone 13 : une puce A15 sans réels gains de performance ?

Le 14 septembre, Apple prenait le temps de présenter lors d’une conférence sa nouvelle génération de smartphones : les iPhone 13. Cependant, la firme de Cupertino n’a pas comparé les performances de sa nouvelle puce A15 par rapport à la A14 introduite l’année dernière dans ses iPhone 12. Une situation assez inhabituelle qui entraine quelques inquiétudes concernant l’évolution des processeurs chez Apple. Cela donne aussi lieu à de premières explications de la part certains spécialistes concernant cette situation.

puce-A15-performances-iphone-13

Aucune information sur la puissance des puces A15

Vous vous êtes surement habitué à entendre Apple présenter un rapide comparatif des performances de ces nouveaux iPhone par rapport à la génération précédente. Malheureusement, la firme à la pomme n’a pas souhaité renouveler cette pratique en 2021. En effet, la conférence de présentation des iPhone 13 a simplement été l’occasion pour Apple de souligner que sa puce A15 était meilleure que la concurrence (donc les smartphones Android), que ce soit au niveau du GPU ou du CPU.

Jason Snell de Macworld souligne ainsi qu’« étant donné qu’Apple a généralement été en avance sur ses concurrents en termes de puissance de processeur, cela suggère que l’A15 montre moins d’amélioration par rapport à l’A14 que par rapport aux processeurs Qualcomm dans les principaux téléphones Android ». Le journaliste se demande ainsi si Apple n’essaye tout simplement pas de mettre en avant une nouvelle puce n’étant pas plus rapide que la génération précédente. Il rappelle en effet que depuis plusieurs années, Apple affirmait une amélioration d’environ 20 % des performances à chaque nouvelle puce.

Une situation logique suite au départ de nombreux ingénieurs

SemiAnalysis suggère de son côté qu’Apple n’aurait pas pu proposer d’améliorations au niveau des performances à cause du départ de plusieurs de ses meilleurs ingénieurs en puces. En se basant sur les déclarations de performances faites par Apple lors de la présentation de l’iPad mini 6, profitant aussi d’une puce A15, le site prouve que les performances de l’A14 et l’A15 sont possiblement similaire « La chose la plus importante à noter est que les gains du CPU sont identiques de l’A12 à l’A14 comme ils le sont de l’A12 à l’A15 ».

Concernant le départ de nombreux ingénieurs Apple essentiels à la conception de nouvelles puces, SemiAnalysis développe une analyse assez construite de la situation en déclarant :

SemiAnalysis estime que la prochaine génération de processeur a été retardé de 2021 à 2022 en raison d’un manque d’ingénieurs CPU. En 2019, Nuvia a été fondée puis rachetée par Qualcomm pour 1,4 milliard de dollars. L’architecte en charge des processeurs d’Apple, Gerard Williams, ainsi que plus de 100 autres ingénieurs Apple ont rejoint cette entreprise. Plus récemment, SemiAnalysis a révélé l’existence de Rivos Inc, une nouvelle startup RISC-V qui comprend de nombreux anciens ingénieurs seniors d’Apple. La fuite de talents se poursuit et les impacts seront de plus en plus visibles au fil du temps. Comme Apple a autrefois drainé les ressources d’Intel et d’autres dans l’industrie, l’inverse semble se produire maintenant.

Le site conclut ainsi en déclarant : « Nous pensons qu’Apple a dû retarder la sortie de la prochaine génération de processeur en raison de la rotation de personnel qu’elle a connu. Au lieu d’un nouveau CPU, ils utilisent une version modifiée de la puce de l’année dernière ».


Encore un peu de temps ? Découvrez notre article iPhone 13 : une meilleure autonomie pour tous les modèles !

Via
9to5Mac
Source
MacworldSemiAnalysis
Tags
Apple iPhone iPhone 13 news

Alexandre Scotti

Scotti, 26 ans, rédacteur en chef. Passionné de nouvelles technologies et jeux vidéo indépendants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page